AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le silence est d'or [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iruga

Drogué

Drogué



MessageSujet: Le silence est d'or [Libre]   Jeu 2 Aoû 2012 - 1:12

[Suite de ce rp]



Sa rencontre avec cette jeune fille c'était plutôt bien passé, elle était d'agréable compagnie bien qu'il lui fallait un peu d'aide pour la suite, mais il savait qu'elle en trouverait. Son instinct le trompait rarement d'ailleurs. Il était donc reparti comme il était venu, dans un murmure de brise légère, aussi silencieux qu'une feuille. Il quitta les villages, les villes et le Japon pour ne pas y retourner de si tôt.

Il voulait changer d'air.
Il voulait ... L'Irlande.

Ce pays Celte qu'il trouvait si majestueux, il adorait fouler cette terre pleine d'histoire et de mélodie enchanteresse.
Il monta donc à bord d'un grand bateau et se cala dans un coin, comme toujours. Il s'endormit, bercer par la brise et n'oublia pas de cueillir quelques poissons dans la cale, voleur ? Oui certes mais sans cela il se transformerait et là cela serait une véritable catastrophe ...

Losqu'il posa patte à terre il inspira profondément et se mit à courir. Il sentait le vent frais s'engouffrer dans ses poils et au plus profond de lui-même, il parcourut ainsi quelques centaines de kilomètres avant de se stopper et de regarder un peu autour de lui.

Nature sauvage.
Des arbres, des montagnes, un grand lac plus loin en contrebas, aucune trace de l'homme en cet endroit.

Il se coucha sur un rocher au soleil afin de reprendre son souffle et attrapa un lapin qui passait par là pour en faire son repas. Puis il reprit sa marche dans un petit trot léger et gracieux, un sourire aux babines. Il choisit de gravir les quelques collines afin de redescendre vers le lac et de s'y installer pour quelques temps, sauf s'il était dérangé par une tierce personne. Et bizarrement il sentait qu'il allait en faire des rencontres, enfin il verra bien au moment voulu.
Il regardait de temps en temps autour de lui, même très fréquemment.
Il aimait ces terres, énormément.

Il laissa une musique lui envahir l'esprit et guider ses pas, la tête penchant parfois à droite ou à gauche en suivant le rythme de cette mélodie. Il aimait son esprit, tout comme avec Ishae il laissa la musique lui envahir ses sens et se laissa aller. C'était parfois étrange comme sensation mais il savait que cela faisait partie de lui.
Un loup mystique à l'esprit envahit de musique.
C'est pas banal ça.

Il gravit ainsi les quelques collines qui surplombaient le lac et décida de descendre pour s'installer près de celui-ci.
Il s'assit face au soleil, fermant les yeux pour profiter du moment du calme de cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Ven 5 Oct 2012 - 5:32

[SUITE DE CE SUJET] [Chanson : http://www.youtube.com/watch?v=RL51iEFJ4SU]




L'Irlande. Pays magnifique, baigné dans les mythes et légendes. Ile sublime et sauvage, balayée par les vents.

Mais bon sang, qu'est-ce qu'il faisait froid...
...enfin, la jeune femme semblait plus sensible aux variations de température et de quelques autres détails. Ca la chiffonnait. Ca et le fait qu'elle avait eu toutes les peines du monde à ne pas être malade en avion...
Mais bon, cela pouvait facilement s'expliquer en vue du "repas" qu'on leur avait servi durant le voyage. Le fait qu'un autre passager avait passé pas mal de temps dans les toilettes était suffisamment explicite quant à la qualité de la nourriture...

Ainsi donc, elle avait pris le taxi une fois sortie de l'aéroport et avait pris possession de la chambre d'hôtel réservée. Le tout en musique, évidemment.

* Le "Ballyfin Demesne"... Un seul pas dans l’étendue du parc de cette demeure historique, l’une des plus luxueuses d’Irlande, et une impression de calme vous envahit. La noblesse du style classique rencontre un paysage de collines vallonnées, de folies et d’anciennes grottes dans ce domaine éblouissant, au pied des monts Slieve Bloom. Ballyfin ouvre cette année, après une admirable restauration qui dura huit ans, et connaît déjà le succès grâce à ce mélange unique de luxe moderne et de détails de l’époque romantique.
*

...Ben voyons.
Sincèrement, l'endroit la déprimait. Une sorte de refuge à riches qui la laissait complètement de marbre - blague à part. L'absence de son "protecteur" (et on ne parle pas de Tsura, nous sommes bien d'accord) lui pesait vraiment... comme s'il avait lui aussi son rôle à jouer dans l'affaire. En première ligne, même.
Mais c'était éloigné de toute civilisation et semblait être relativement proche de l'endroit où Sha Renkyô avait prévu qu'Aïsael se rendrait. De son premier pied-à-terre, en somme.
Pour le reste, que disait la brochure...


* A mi-chemin entre Dublin et Limerick, les Slieve Bloom Mountains affichent leurs paysages de landes, forêts et vallées secrètes, typiques de la campagne irlandaise. Au hasard de la balade, manoirs et villages égayent le décor.

Moins connues et fréquentées que les montagnes de Wicklow (au sud de Dublin), les Slieve Bloom Mountains ont gardé un caractère sauvage et livrent les images emblématiques tant recherchées par les touristes en séjour dans la campagne irlandaise. Champs de landes à l’infini, forêts de pins, tourbières, vallées vertes et tortueuses se succèdent, au fil d’un itinéraire « solitaire » à peine émaillé de quelques fermes « pauvres » et de villages, tels Ballyfin et Clonaslee. Pour les randonneurs, un splendide chemin de 80 km, le Slieve Bloom Way, tracé dans la montagne, relie la plupart des sites intéressants (le mont Arderin, le col de Cut…). Un peu à l’écart des Slieve Bloom Moutains, les touristes peuvent continuer jusqu’à Clonmacnoise pour visiter le plus grand site monastique d’Irlande, au bord du fleuve Shannon. *


Confirmation.
Sans doute murmura-t-elle cela en se rendant sur les lieux-mêmes. Près du lac, en tous les cas. Autant pour les sensations de dépaysement, le lieu était magnifique - comme plongé dans une magie à deux doigts de se révéler.
Et soudain, ajouté à la sensation de percevoir plus finement les infimes changements de température, la jeune femme réalisa avec stupeur qu'elle était à présent couverte d'ombres. Des ombres de son compagnon principal... En décodé, elle était à présent totalement impossible à détecter - sauf pour l'un de ses semblables, et encore elle en doutait fortement.
Mais...


"Qu'est-ce qui a provoqué ça ?", balbutia-t-elle, éteignant du coup son lecteur MP3 et enlevant ses écouteurs.

"Tu le sauras bien assez tôt.", lui répondit une voix un peu ensommeillée. "Laisse-moi deviner, tu avais oublié que tu portais le micro-casque ?"

Dès qu'il lui eut commencé à lui répondre, la lentille se plaça automatiquement devant l'oeil gauche d'Ishae qui eut un aperçu très clair de Kimeran en train de changer les bandages de son torse - chez eux, au HWI.

"...
- Bon, en tous les cas ça t'arrange bien pour cette mission, non ? Crois-moi ou pas, mais le moment venu le "camouflage" s'effacera de lui-même. Regarde. Le loup mystique est aussi là. Tout est en place, elle ne devrait plus tarder à se montrer.
- Inutile de préciser que tu devras tâcher d'être plus discret pendant la suite des opérations, hm ?"


Songeant qu'elle aimait bien peu jouer les espions infiltrés en mission, préférant aborder directement autrui, la jeune femme se rapprocha finalement, s'assit à proximité du lac et admira le soleil couchant. Non loin cette fois d'Iruga qui semblait être de nouveau en transe...


Dernière édition par Ishae Kyomu le Lun 22 Oct 2012 - 4:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Aïsael

Admin

Admin



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Ven 12 Oct 2012 - 19:12

[Suite de ce sujet : Ici]


Durant son vol la jeune ange repensa à tous les derniers événements, en quelques heures elle avait vécu dans des souvenirs tellement douloureux qu’elle pensait avoir oublié depuis un moment. Et pourtant non. Mais grâce à Irina et Alessa elle avait ouvert les yeux, elles avaient raison, elle était en sécurité ici et jamais le HWI ne lui imposerait ça, il ne l’avait pas « recruté » pour qu’elle souffre à nouveau. Comme lui avait déjà dit Sha Renkyô chacun avait son passé, que l’organisation connaissait et acceptait. Mais il ne voulait pas lui faire revivre ça.

Elle s’était donc décidée à partir en Irlande, terre magique et pleine de mystère, pour suivre ce qu’elle avait vu en vision. Sa mère ne la guiderait pas là-bas pour la mettre en danger, c’était sûrement pour comprendre quelque chose ou alors rencontrer quelqu’un qui pourrait l’aider, ou dans sa protection et la disparition de ce démon ou alors pour trouver des réponses et calmer son esprit.

Saisissant le pendentif qu’elle avait placé autour de son cou elle eut un léger sourire, ce voyage lui permettait aussi de voler librement à nouveau, même si le HWI lui plaisait voler dans le ciel comme elle voulait lui manquait parfois, enfin c’était à elle de sortir plus souvent si elle voulait vraiment voler.

Elle finit par survoler enfin l’Irlande et ses contrées verdoyantes, elle descendit légèrement afin de voir les nombreux détails du paysage, elle fit signe à des moutons qui bêlèrent à son approche et continua sa route. Elle cherchait un lac, un magnifique lac entouré de montagne verdoyante. Elle n’avait aperçu que cela dans sa vision mais son instinct et son cœur la guidait sans soucis.

Elle finit par arriver à destination, elle survola quelques fois le lac et se posa à un endroit, enlevant son talisman. Elle savait qu’elle n’avait normalement pas le droit mais ne l’avait prit que pour voyager dans le ciel, s'il y avait quelque chose ou quelqu’un ici qui pourrait l’aider elle voulait se montrer sous son véritable jour et pas avec des talismans ou des cachettes.

Elle suivi le lac tranquillement, s’approchant quelques fois pour glisser ses doigts dans l’eau avec un sourire, elle adorait le frisson de cette eau froide, même si ce n’était pas aussi froid que de la glace. Elle finit par apercevoir un point blanc plus loin, et plus elle se rapprochait plus la personne se distinguait.
Et ce n’était pas une personne mais un animal, elle fut bientôt à quelques mètres de celui-ci et se figea, son pelage blanc et bleu miroitant l’hypnotisait. Elle resta ainsi silencieuse à ne pas prononcer un seul mot, à ne pas esquisser un seul geste.

Mais elle n’avait pas peur.
Il ne lui faisait pas peur, parce qu’il n’était pas menaçant.
Il était juste imposant et majestue
ux.
Revenir en haut Aller en bas
Iruga

Drogué

Drogué



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Dim 21 Oct 2012 - 0:03

Le loup avait senti la présence d'une personne qu'il connaissait, Ishae et quelqu'un qu'il ne connaissait pas ; mais ils étaient liés, et cette union n'était pas sans conséquence. Il eut un léger sourire à cette nouvelle vie qui allait éclore. Et puis elle disparut de son esprit, elle n'était plus là. Connaissant la jeune femme il ne chercha pas à comprendre et reparti dans la contemplation de son coin de paradis.

Décidément l'endroit était plutôt fréquenté.
Il ressenti une créature perdue, une âme puissante et faible à la fois. Et c'est sous ses yeux qu'apparut une jeune ange en armure, l'esprit perturbé et le regard triste.
Il se passe de longue minute durant lesquels ni l'un ni l'autre ne firent un geste, ne prononçèrent un mot. Elle n'était pas rassurée et cela expliquait son blocage, il secoua légèrement la tête et posa son doux regard sur elle.

"Bonjour demoiselle"

Il se leva et alla boire au bord du lac, et trempa le bout de sa patte dans l'eau limpide et claire. Il joua ainsi quelques secondes à faire quelques mouvements dans l'eau puis retourna face à la jeune fille, et s'en approcha. Il était quasiment aussi grand qu'elle ainsi il ne se dressa pas complètement et resta légèrement éloigné.

"Je suis impressionnant mais dénué de mauvaises intentions"

Facile à dire, même pour quelqu'un doté de mauvaises intentions. Mais il était sincère et devait le prouver pour gagner la confiance de cette jeune personne qui semblait avoir besoin d'aide. Il sentait qu'il devait l'aider, que l'arrivée d'Ishae en même temps que cette jeune ange n'était pas un hasard.
Tout était lié.
Il se rapprocha encore d'un pas et la salua poliment en baissant la tête et en courbant l'une de ses pattes.

"Je me nomme Iruga, jeune loup mystique des contrées nordiques"

Petite présentation en bonne et due forme, toujours pour chercher à gagner sa confiance. Mais il ne voulait pas la brusquer et il n'ajouta pas un mot de plus.
Il attendit sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Dim 21 Oct 2012 - 0:53

[Chanson : http://www.youtube.com/watch?v=t858mHhEMJk&feature=plcp]




Ce n'était pas sa place, pas son rôle à elle.

Une fois de plus, le "boss" avait peut-être délibérément voulu gâcher une belle rencontre. Qui pouvait le savoir. Si au moins il lui dévoilait ses vraies intentions à elle, l'une de ses semblables, au lieu de se murer dans le silence et ce qu'elle voyait presque comme une certaine forme de mépris à présent ?

"Nevermind", comme le disaient les anglophones.


La jeune femme resta en place et assista à l'arrivée de la jeune ange. Comme par hasard, la chanson de son lecteur changea - elle l'avait remis presque machinalement. Chanson mélancolique, étrange, mais adaptée à cette scène hors du temps...
...depuis quand ne s'effrayait-elle plus de voir des êtres descendre des cieux et rétracter leurs ailes ?
L'avait-elle seulement été, effrayée ?
D'aussi loin que remontaient ses souvenirs, après tout, les créatures d'un autre temps, le paranormal avaient toujours côtoyé sa vie. L'avaient même submergée. On s'habituait vraiment à tout.

Aïsael se rapprocha du lac et frôla l'eau du bout des doigts. Prise dans la musique, Ishae la contempla sans rien dire, fascinée. Quelque chose dans la chanson et quelque chose en-dehors, sans compter l'atmosphère immédiate des lieux, semblait étendre un papier et écrire une sorte de songe éveillé dans lequel elle avait été conviée - ou s'était invitée de force.
Elle s'était mise à fredonner doucement sans même s'en rendre compte, en oubliant tout le reste - même son compagnon qui ne ratait techniquement rien non plus de la scène.

C'était plus que simplement magique... c'était un geste d'une grande innocence et pureté. Digne de cette jeune fille qu'elle n'avait pas eu beaucoup le temps de connaître mieux.

Puis comme toutes les rencontres, une autre sorte de magie et d'alchimie s'enclencha dès que les yeux d'Iruga et Aïsael se croisèrent enfin.
On appelait parfois cela le "Destin".
Une rencontre qui aurait pu passer pour fortuite, mais qui était comme programmée. Qui avait un but bien spécifique.
Et le but, dans ce cas-ci... était sans doute la communication. La compréhension. Par-delà les origines. La guérison, peut-être aussi.

Le premier pas avait été fait. Le loup mystique s'était présenté. Doux et calme, comme à son habitude. Une attitude humaine et sage.

Ishae secoua la tête et tenta de reprendre ses esprits, se trouvant d'un coup d'humeur bien "poétique"...
...et ne se rendit pas immédiatement compte que les Ombres qui l'enveloppaient jusqu'alors s'effaçaient peu à peu, révélant la jeune femme assise en tailleur non loin du lac - techniquement, dans le dos d'Aïsael et "face" à Iruga.
Elle ne s'en rendit même absolument pas compte, comme piégée dans un rêve gluant que lui imposait une présence... intérieure.
Seul fait encore plus étonnant : Tsura était apparu à ses côtés au même moment, sans aucune invocation, se tenant derrière elle et la protégeant de ses immenses bras. Sans même la toucher. Sans un bruit.
Colosse de chair et de métal sans expression, créature aux gestes chargés de puissance, lents mais pourtant si gracieux. La protégeant une fois de plus, envers et contre tous.

Le "cocon" sembla se percer et lorsque les yeux ambrés se rouvrirent doucement, elle prit conscience du froid. Et de son corps de nouveau visible.
Prise au dépourvu, Ishae ne parvint pas immédiatement à dire un mot. Puis elle murmura, presque plus pour elle que pour les acteurs de ce "rêve" qu'elle allait peut-être interrompre - sans le vouloir :


"Faites comme si je n'étais pas là, je ne vous dérangerai pas.
Ne vous réveillez pas, continuez à tisser ce songe."

Phrase complètement hors de propos, vu les circonstances...
mais outre le flot de questions qu'elle se posait suite à ce brusque "camouflage d'Ombres", son murmure fatigué et teinté de respect ne voulait bien dire que cela.
Autant pour son soit-disant rôle d'observatrice et de protectrice d'Aïsael.
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Aïsael

Admin

Admin



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Lun 22 Oct 2012 - 23:19

"Bonjour demoiselle"

Il avait fait un premier pas vers elle, elle ne répondit que par un léger signe de tête et le regarda aller boire sans ciller. Il s’approcha d’elle et elle s’aperçut qu’il était vraiment imposant, plus qu’elle ne le pensait. Il resta à quelques pas et lui dit qu’il était impressionnant mais dénué de mauvaises intentions. Facile à dire mais pas facile à croire.

Il semblait si sûre de lui, si confiant.
Elle voulait aussi lui faire confiance mais ce n’était pas chose facile ; comme elle devrait aussi croire un peu plus en elle. Elle répondit par un signe de tête à son salue et y laissa un léger sourire.

« Aïsael, jeune ange déesse venant de Terres éloignées »

Une simple réponse au Loup, mais qui voulait dire tant de choses.
Elle s’approcha timidement d’iruga d’un pas léger, puis d’un autre et finit par être juste devant lui. Elle tendit la main et une sorte de bulle se forma autour d’eux, plus rien n’existait sur l’instant que ce Loup si mystérieux.
Sa main se posa sur la joue du Loup, et elle eut un sourire apaisé.

Aïsael perçut dans le regard d’iruga qu’il y avait quelque chose ou quelqu’un de plus avec eux, mais sur l’instant elle ne s’en préoccupa pas et ferma les yeux quelques secondes.

« Vous pouvez m’aider ? »

Et puis soudainement elle entendit une voix comme sortie de nulle part mais qu’elle reconnaitrait entre 1000, en même temps c’était cette même voix qui l’avait aidé à sortir de sa torpeur et de la folie où elle s’était elle-même mise.

« Ishae ? .. »

"Faites comme si je n'étais pas là, je ne vous dérangerai pas. Ne vous réveillez pas, continuez à tisser ce songe."

Une phrase qu’elle ne comprit pas de suite, elle se retourna pour la voir mais ce ne fut pas son amie qu’elle vu d’abord.
Ce fut cet être près d’elle.
Elle ne savait qui il était ni qu’est-ce que c’était mais elle recula d’un pas sous la stupéfaction de cette apparition et d’une peur grandissant en elle.
Sans vraiment réfléchir elle fit un bond et se retrouva au côté d’Iruga, se cachant contre sa douce fourrure.

Un peu plus de confiance en soit hein ?
Ce n’était pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Iruga

Drogué

Drogué



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Lun 22 Oct 2012 - 23:22

« Aïsael, jeune ange déesse venant de Terres éloignées »

Elle lui avait répondu, avec en prime un sourire et un signe de tête pour le saluer, elle souhaitait lui faire un peu plus confiance et Iruga eut un léger sourire.
Il laissa la jeune fille s’approcha et ne bougea pas une oreille en la fixant toujours de son regard bienveillant. Une atmosphère calme se créa dans cette vallée et la main de la jeune fille se posa sur sa joue. Il eut un sourire en réponse à celui de la jeune ange.

Le loup aperçut Ishae et Tsura apparaitre doucement derrière la jeune fille, il eut un léger sourire et les fixa quelques secondes avant de reporter son attention sur Aïsael qui lui posait une question.

« Vous pouvez m’aider ? »

L’aider ? En quoi ? D’un côté si elle lui demandait de l’aide c’est qu’elle avait assez confiance pour se confier à lui. Il ferait son possible pour lui donner quelques conseils voir un coup de patte mais surtout pour l’aider à se retrouver.

Et puis Ishae leur dit une phrase, ne pas interrompre leur songe, c’est vrai que de l’extérieur cela devait ressemblez à une scène de rêve, mais Aïsael se retourna pour voir d’où venait cette voix, elle semblait heureuse d’ailleurs, elles devaient se connaître.

Tout se passa très vite.
Il perçut la peur de la jeune ange face à Tsura, c’est vrai qu’il était imposant et pas très commode le p’tit jeune, et elle qui semblait déjà bien perturbé. Cette rencontre ne semblait pas l’aider, elle se cacha d’un bond à ses côté et se colla contre sa fourrure.

« Voyons Aïsael, il ne faut pas se cacher des nouvelles rencontres »

Il eut un sourire et se décala légèrement, la révélant aux autres, et d’un léger mouvement de patte la fit se relever. Il secoua légèrement la tête et fixa la jeune ange.

« Je pense que tu connais déjà Ishae. La personne avec elle c’est Tsura, c’est un peu son protecteur bien qu’il ait plutôt des allures de démon. Mais si tu es l’amie d’Ishae il ne te fera jamais de mal. »

Il fit un signe de tête poli à Ishae et à Tsura pour les saluer et invita Aïsael à venir s’asseoir avec lui près de l’eau. Il prit place près du lac et regarda la surface de l’eau, il fut vite rejoint par la jeune fille qui prit place à ses côtés sans un mot.

« Le monde est emplit de créatures diverses jeune ange, je sais que tu es empli de courage mais en ce moment tu as peur. Sais-tu pourquoi ? »

Il posa sur elle son regard perçant.

« Comment puis-je t’aider Aïsael ? »

Il n’avait pas l’habitude d’être aussi direct, mais il sentait qu’elle en avait besoin, qu’elle n’avait pas besoin d’énigme et de sens caché. Elle avait besoin d’aide.
Il sera là alors.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Mar 23 Oct 2012 - 17:48


Aïsael l'avait vue et avait prononcé son nom. Puis elle s'était figée à la vue de Tsura et était allée se "réfugier" vers Iruga.

Pour quelqu'un d'étranger à tout ce qui lui était arrivé depuis plusieurs mois (bientôt années...), voir apparaître un Persona n'était pas chose aisée - encore moins rassurante. Sa réaction de peur se comprenait et se justifiait parfaitement, pour quelqu'un qui n'était pas Okii et n'avait pas l'habitude de côtoyer ce genre de créature - et mieux, de la "manier", la commander.

Le maniement d'un Persona exige d'un Okii Kôjin non seulement une parfaite maîtrise de sa force (Psy et physique) ainsi que de ses émotions, mais aussi une confiance indéfectible en son partenaire. Ainsi que la force de celui-ci, son désir de vie et sa compatibilité avec son Invoker, évidemment. En conséquence, le choix ne se faisait jamais au hasard et l'association des deux parties mettait des années à se perfectionner.
Pour les Persona cristallisés, ils étaient tellement rares et leur création tellement improbable que personne n'en savait beaucoup sur le sujet. Les deux seuls possesseurs de ces créatures pour l'instant étaient Vicious (enfermé dans un caisson cryo désormais, privé de toute liberté d'action...), et les scientifiques du HWI s'acharnaient désespérément sur la seconde - Ishae.

Le tandem spécial et mortel qu'elle formait avec Tsura en frustrait plus d'un niveau connaissance - voire désir de pouvoir...
...et la seule conclusion à peu près valable qu'ils avaient formulée à présent était que c'était une association "incroyablement dangereuse et basée uniquement sur la bonne volonté de l'Invoker et de son Persona" - autant dire plusieurs conditions bien trop hasardeuses et risquées.

Retour sur Terre.

Qu'Iruga nomme Tsura "une personne" la fit presque sourire.
Rien ni personne ne pouvait savoir ce qu'il était. Sauf peut-être elle. Et... quelqu'un d'autre. Mais pas immédiatement, pas comme ça.
En fait, trois autres personnes auraient pu trouver une vague définition exacte de ce qu'était ce colosse sur-protecteur. Mais peu importait, dans l'immédiat. C'était même complètement hors-sujet.

La jeune femme suivit les propres instructions de sa précédente phrase et ne bougea pas, les regardant s'éloigner d'elle pour aller parler aux abords du lac.

Kimeran, toujours présent et à peu près sûr que le loup et la jeune ange ne les entendraient pas converser à cette distance,
se contenta de faire discrètement remarquer :

"Un Persona... et non "une", comme il serait logique de le dire. C'est vrai qu'on peut se demander ce qu'il est réellement - sans compter avec le fait qu'il soit un Persona "cristallisé". On peut en avoir peur. Facilement.
- Je ne sais pas. Je l'ai toujours accepté tel quel. Même s'il a beaucoup changé depuis sa première apparition... "Un Inugami ancien, un Démon encore plus ancien, aussi vieux que le monde, un Dragon et bien d'autres choses, dont deux âmes que tu as condamnées il y a longtemps en plus de l'âme originelle qui supporte le tout. L'homme, à la base, était déterminé, doué et puissant.", avait dit de lui Yamato-sama. Ce sont ses mots exacts, et jamais je ne pourrai les oublier."


Bref silence du côté du convalescent, puis :

"Tsura est unique en son genre. Une part entière de ta vie, de ton passé, de ton futur aussi. De ton âme, de ton esprit. Personnellement, il m'intrigue vraiment. Mais quelqu'un viendra un jour et s'y intéressera de manière plus saine que le HWI. Encore qu'ils ont fait quelques... "progrès".
- M'abrutir de drogues en suivant les ordres d'un espèce de fou... tu appelles ça des progrès, vraiment ?"


Kimeran eut un sourire amusé :

"Ca dépend toujours de quel côté on se place.
- Hm. Je ne sais pas. Et je ne me suis pas posé plus de questions à son sujet parce qu'il m'est devenu indispensable et que j'ai dû apprendre à compter sur lui. Il a gagné ma confiance et mon affection tout naturellement."

A ces mots, Tsura se redressa quelque peu avant de saisir avec une infinie délicatesse la jeune femme, s'asseoir et l'entourer de ses immenses bras. Nulle prison pour Ishae, mais bien un cocon protecteur, impossible à briser.
Mais comment avait-il réussi à apparaître ici, presque de lui-même...

"Au fait, te sens-tu mieux ?
- "Mieux", depuis quoi et quand exactement ?
- Depuis ton départ et ton voyage jusqu'ici en avion."


Au tour d'Ishae de se taire et de poser instinctivement sa main sur son ventre. Geste totalement irréfléchi et dont elle ne prit pas conscience, même après une bonne dizaine de minutes.
Elle secoua la tête pour toute réponse, un peu perdue, et se contenta d'observer Iruga mettre Aïsael en confiance. Les questions qu'il lui posa, elle décida de ne pas les entendre. De respecter leur rencontre et de laisser faire les choses. Après tout, elle n'était ici que pour observer.

Mais il se passait autre chose, en elle cette fois, et c'était peut-être bien l'heure d'une découverte ou d'une révélation pour elle également.
On aurait dit que quelque chose ou quelqu'un bloquait intentionnellement ses capacités d'analyse en ce qui concernait cet... évènement.
Mais qui se ferait le messager de tout cela et lui ouvrirait les yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Aïsael

Admin

Admin



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Mar 19 Fév 2013 - 23:59

Iruga l’a releva d’un coup de patte, elle n’avait donc pas vraiment d’autres choix que de l’écouter en regardant du coin de l’œil celui qu’il appelait Tsura. Ainsi c’était le protecteur d’Ishae ? Elle comprenait mieux et comprenait aussi mieux les paroles du loup, elle avait jugé trop rapidement. Elle se sentait comme une petite enfant qui découvre tout juste le monde, c’était légèrement frustrant.

Elle suivi le loup jusqu’au bord du lac en jetant un dernier coup d’œil vers son amie et l’écouta, pourquoi avait-elle peur ? Ce n’était pas compliqué. Mais en quoi pouvait-il l’aider, elle ne savait pas, elle ne savait même pas pourquoi elle était là au final.


« je suis terrifié à cause d’un démon. Un vrai démon. Qui avait été capturé par un scientifique il y a des bien des années, en sortant il voulait tout détruire, se venger. J’étais aussi dans ce laboratoire, prisonnière en quelques sortes. Quand il a voulu me tuer je me suis défendu et je l’ai renvoyé aux enfers. Il est revenu et il m’en veut. Il a détruit … Il a détruit un arbre qui était la tombe de mon père. Il est là, je sais qu’il m’attend quelques parts et je suis terrifié parce qu’aujourd’hui j’ai enfin trouvé un endroit où je suis à ma place et où j’ai des amis. »

Elle avait débité cette partie de son passé d’une traite, comme si le temps lui était compté, et avait apprécié qu’il ne dise rien ensuite, elle avait besoin de reprendre son souffle et de calmer son cœur quelques instants.

« je ne sais pas .. je ne sais pas comment tu peux m’aider comme je ne sais pas pourquoi je te demande de l’aide … »

Elle baissa les yeux, s’accroupit au bord de l’eau et posa son doigt sur la surface limpide et calme.

« Je ne veux pas que le HWI se mêle de cette histoire car je ne veux pas qu’ils soient blessé, c’est une vengeance contre moi pas contre eux. Mais je sais qu’ils ne me laisseront pas faire .. Ce n’est pas dans leurs principes. Et au fond je ne veux pas que tu m’aides parce que je ne voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose. »

Au fond en fait elle ne voulait pas d’aide. Elle ne voulait pas que les gens se battent pour elle. Mais elle voulait de l’aide pour le battre d’elle-même, elle voulait pouvoir s’entraîner et voulait pouvoir rester maître de ses émotions.

« Pourrais-tu m’aider à garder mon calme quoi qu’il arrive ? »

Elle avait été aussi directe que lui dans sa question et plongea son regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Iruga

Drogué

Drogué



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Mer 20 Fév 2013 - 0:01

Elle le suivi jusqu’au bord du lac et après une hésitation finit par lui raconter son histoire, ou plutôt leur histoire si l’on compte que c’était en partie celle de ce démon. Ah les démons … Ils sont parfois tellement intelligents qu’ils en sont bête. Il l’écouta attentivement, perçut sa douleur quand elle revivait ces souvenirs douloureux et resta silencieux afin de respecter ses paroles, de la laisser respirer car il savait que parler de ces choses n’étaient pas facile.

Au fond elle était perdue comme une petite fille et ne savait pas trop pourquoi elle demandait de l’aide. Elle ne savait pas comment faire mais elle ne voulait pas que les autres l’aident. Le HWI, lui, et sûrement même ses amis, elle ne voulait d’aide de personne et dans un sens il pouvait comprendre cela. Lui non plus ne voulait jamais que les autres interviennent quand il avait des soucis, sur ce point il se ressemblait. Mais il faut savoir parfois oser demander de l’aide, même si on a pas trop envie.

« Pourrais-tu m’aider à garder mon calme quoi qu’il arrive ? »

En voilà une question bien précise, il semblerait qu’elle ai enfin compris qu’il lui fallait de l’aide, mais pas dans le sens duquel elle le voyait au départ. De l’aide pour se battre seule. Et le mental n’était pas à négliger en effet. L’aider à garder son calme ? Cela devait être possible, même pas très compliqué. Mais il faudrait mettre en pratique des entraînements mental avec les entraînements physique et ça ce n’est pas lui qui s’en chargerait, il ne se bat plus.

Il hocha la tête doucement pour lui montrer son approbation, tendit qu’il réfléchissait encore, il allait l’aider car la jeune ange l’avait touché. Mais il ne savait pas encore comment procéder correctement même si des idées lui venaient déjà à l’esprit.

Son regard se posa sur Ishae qui était en compagnie d’un homme qu’il ne connaissait pas, dans ses babines il sourit en voyant sa main sur son ventre. Il avait toujours adoré les petits êtres si fragile et si innocent. Mais il sentait aussi qu’elle ne le savait pas, doucement il laissa son esprit vagabonder jusqu’à elle, le frôla sans attaque, toujours doucement et lui transmit l’image d’un nouveau né et le son d’un premier rire d’enfant, il savait qu’elle comprendrait le message avec un peu de réflexion.

Il se retira doucement et reprit son attention sur Aïsael qui semblait perdu dans ses pensées, il laissa son esprit effleurer celui de la jeune ange afin de lui demander.


« Quelque chose te travail jeune ange ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Mar 19 Mar 2013 - 23:20


Ils retournèrent tous deux au bord du lac, et Ishae laissa une fois de plus son esprit vagabonder et accompagner son amie - sans interférer.

Elle la suivait juste.
C'était... comme une sorte d'habitude douce et légère, habitude agréable pour quelqu'un comme elle à présent. Mais habitude malgré tout teintée d'une inquiétude montante, quelque chose de discret pour l'instant... d'incompréhensible. Mais bien réel.

Ses intuitions étaient toujours fondées, mais depuis peu elles étaient comme "parasitées" par autre chose. Cet autre chose rendait ces sensations et prémonitions plus fortes, ou les atténuait. Comme si...

...mais la jeune femme sentit soudain l'esprit d'Iruga rentrer en contact avec le sien, et finit par comprendre. Enfin.

Le contact était là depuis un certain temps à présent, attendant juste d'être comme activé. Cet être... à peine formé... et pourtant déjà si puissant...

"...Noah.", finit-elle par murmurer. "J'ai enfin entendu ta voix...
- Et il t'a enfin révélé son nom.
- Apparemment. Et toi... tu le savais. Tu le savais et tu as attendu que je m'en "rende compte".
- Je ne pouvais pas faire autrement."
, fit Kimeran en souriant. "Je n'étais pas certain que ce soit un garçon, en revanche. Mais peu m'importe... il est notre fils. Et il sera sans doute l'un des plus puissants.
- Et maintenant ?"


Bref silence teinté d'une certaine... gêne, quelque part.

"Il vaudrait mieux que tu rentres. Le Destin est en marche là où tu te trouves, et il est hors de question que tu y sois mêlée - ce n'est pas le tien. Laisse tes amis finir leur discussion... et laisse les choses se faire. reviens-moi dès maintenant.
- Une autre histoire est en route...
- Exactement. Ainsi qu'un autre agent du HWI. Mais toi... tu as fini ton temps d'observation ici. Reviens."


Le simple fait qu'il répète cela à deux reprises... quelque chose n'était pas normal. Et elle espérait simplement que l'autre "agent" arriverait à temps pour éviter quelque désagrément que ce soit.

Mais le Destin... ironique, impitoyable, parfois teinté d'humour... le Destin... personne ne peut véritablement se dresser contre lui - même ceux qui n'y croient pas.

Pour Ishae, la mission ici était finie. Il était temps pour elle de s'occuper de ce futur être à venir à présent, et d'assurer son Destin à lui. D'un léger signe de tête, elle adressa ses adieux à Iruga et Aïsael et reprit le chemin du retour vers l'hôtel en compagnie de son colosse de Persona.







[SUJET FINI POUR ISHAE, SUITE ICI ~ à venir]
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Aïsael

Admin

Admin



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Mar 26 Mar 2013 - 1:43

[color=white]
« Quelque chose te travail jeune ange ? »

Elle ne perçut pas tout de suite la question, encore plongé dans ces réflexions sur la manière de procéder pour garder son calme en toute circonstance et garder les idées claires, c’était un point très important pour elle car elle savait que la perte de contrôle était l’un de ses gros points faibles, même si c’était aussi une de ses forces. Elle se doutait qu’Iruga pourrait l’aider, mais elle ne savait pas comment il allait s’y prendre et surtout combien de temps cela prendrait, elle devait être patiente mais le démon n’attendrait sûrement pas qu’elle soit prête …

Elle réfléchit alors à la question d’Iruga, quelque chose la travaillait ? Oui c’était fort possible, elle avait peur de ne pas avoir le temps, peur qu’au final ils soient impliqués à cause de son incompétence. Et puis au fond elle avait peur qu’il arrive quelque chose, n’importe quoi, mais qui ferait qu’elle ne les verrait plus. Ils étaient devenus sa famille, et elle voulait rester avec eux car pour la première fois elle avait enfin trouvé un refuge.
Elle ne fit pas attention au départ d’Ishae, perdue dans ses réflexions.

« Penses-tu que je suis capable de réussir ? »

Question un peu stupide en soit, il ne pouvait pas savoir.
Comme on dit "Si tu le veux, tu dois y croire ! Si tu y crois, tu l'obtiendras !"
Il serait temps qu’elle applique ce proverbe peu connu d’un maquareux un peu trop bavard, mais ça c’est une autre histoire. Elle savait qu’Iruga serait franc avec elle, soit il lui dirait qu’elle n’avait aucune chance, soit qu’elle pouvait réussir, soit qu’il ne savait pas.
C’était à elle ensuite de se donner les moyens.

Elle n’eut pas le temps d’entendre sa réponse, soudainement le loup se jeta sur elle et lui assena un coup qui la projeta dans le lac, le souffle coupé. Une bulle de glace se forma automatiquement autour de son corps, pour la protéger. La jeune ange reprit doucement ses esprits en levant les yeux vers la surface, que s’était-il passé ? Pourquoi Iruga l’avait donc poussé ainsi et de cette force ?

Sa respiration reprit rapidement son rythme normale et elle se libéra de la glace pour remonter à la surface, s’approchant du bord elle ne perçut d’abord rien avec la fumée qui comblait la plaine puis aperçut au loin un individu s’emparé d’Iruga et disparaitre avec lui, son rythme cardiaque s’accéléra soudainement et elle sortie précipitamment du lac.

« Iruga... Iruga... IRUGAAA ! »

Mais il était trop tard, le loup venait de lui sauver la vie et venait d’être emmener, qui était cette personne, pourquoi donc avait-elle emmené son nouvel ami ? Une larme coula sur sa joue, à nouveau elle était impuissante, à nouveau elle était perdue et seule. S’effondrant au sol elle baissa la tête, déboussolée.

Elle entendu des pas qui se rapprochaient vivement mais ne releva pas la tête.
« Enquêtrice Aïsael ! Vous allez bien ? »

Cet homme connaissait son nom, et pas que puisqu’il l’avait appelé « enquêtrice », il sous-entendait donc qu’il était du HWI. Elle releva la tête et le regarda, avant de se relever doucement.

« Je vais bien, merci. Qui êtes-vous ? »
« Enquêteur Pierre Dwight, j’ai été chargé de venir remplacer L’enquêtrice Ishae dans son poste d’observation et de prendre des premiers contacts avec le loup Arctique dénommé Iruga afin qu’il rejoigne le HWI pour sa protection. »

Elle eut un léger sourire ironique, poste d’observation. Bah voyons. Sa protection...
« Il est un peu trop tard pour le protéger maintenant, ne pensez-vous pas ? »
« Oui je sais ! Justement j’étais aussi venu pour ça, ces maudits Gaïens kidnappent de plus en plus de créature pour faire des tests sur eux jusqu’à la mort, c’est une fin plus qu’atroce et notre mission actuellement est de sauver le plus de créatures visées ! »

Comment ça tests jusqu’à la mort ? Ce n’était pas possible ! Iruga ne pouvait pas avoir été enlevé et mourir ainsi comme un chien en cage ! Elle ne le permettrait pas !
« Mr Dwight, prévenez le HWI que je suis parti en mission de reconnaissance à Gaïa, il nous faut sauver ce loup arctique ! »

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre et prit son envol pour Gaïa.

[FIN pour Aïsael, Suite Ici]


Dernière édition par Aïsael le Dim 14 Juil 2013 - 2:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iruga

Drogué

Drogué



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Mar 26 Mar 2013 - 1:46

Elle semblait prise dans d’intense réflexion, comme si sa question avait réveillé des peurs cachées ou des questionnements enfouis. Il ne dit rien et la laissa prendre son temps pour trouver les réponses en elle, cela lui permettra d’en sortir grandit. Il semblait que cela portait ces fruits, il sourit légèrement à la question qu’elle lui posa.

« Penses-tu que je suis capable de réussir ? »

Il était dur de répondre à cette question, pour tout dire il pensait sincèrement que si elle s’en donnait les moyens elle avait les capacités d’apprendre à se contrôler et à gérer ses sentiments et ses pouvoirs. Mais il ne pouvait être sûr de sa victoire, il ne voyait pas dans l’avenir même s’il ressentait des choses plus que d’autres.

Il perçut les mouvements d’Ishae et tourna sa tête vers elle, la regardant se lever et se préparer à partir, elle leur fit un signe de tête, il répondit doucement, souriant et content de savoir qu’elle avait comprit son message. Il espérait la revoir après l’heureux événement, afin de voir ce petit être.

Il n’eut pas le temps de lui répondre qu’il sentit une personne qui s’approchait à vive allure, et ses intentions n’étaient pas en leur faveur. Il se raidit légèrement mais n’en laissa rien paraître afin de ne pas inquiéter Aïsael, mais il resta sur ses gardes. Soudainement il se jeta sur elle afin de la projeter dans le lac, il savait que son pouvoir des glaces la protégerait même avec le choc brutal et qu’elle n’aurait rien.

Se dressant face à son adversaire il regarda l’étrange armure de cette personne et poussa un léger grognement, un simple avertissement. Mais la personne semblait figée là et intérieurement le loup savait qu’il serait dur de ressortir victorieux de ce combat.
Il lutta ardemment contre cette femme masquée et évita à plusieurs reprises les armes nouvelles, il ne connaissait pas ce genre de chose et savait d’où elle venait.

Les Gaïens, ce peuple un peu trop terre à terre à son goût qui pensait que chaque créature n’existe pas vraiment et qu’elle n’est qu’un sujet d’expérience. Pour eux ils n’ont pas de sentiment et peuvent être considérés comme de simple cobaye de laboratoire. Ils kidnappent les créatures et les démons afin de réaliser des expériences, et jamais aucune créature n’est revenue. Etre capturé revient à signer son arrêt de mort.

Il n’aurait jamais pensé qu’un jour les Gaïens viendraient le chercher lui, mais c’est vrai que c’était logique, les créatures libres étaient toutes en danger, et lui aussi. Il avait vu tant de petit être disparaître du jour au lendemain, et aujourd’hui ça serait son tour, au moins il avait pu protéger  la jeune ange, son destin n’était pas encore accomplit, elle avait encore tant de chose à faire.

Il évita encore un coup mais s’en prit un autre qui le projeta un peu plus loin, se dressant de nouveau sur ses pattes péniblement il poussa un grognement de colère et de douleur et se jeta dans un coup ultime sur son adversaire, il réussit à le toucher dans son mouvement mais se prit son arme de plein fouet et s’effondra au sol, à bout de force. Il n’avait pu lutter longtemps contre cette technologie.

Il se senti soulever et poussa un léger grognement, il aperçut la jeune ange à travers ses yeux mi-clos et sourit légèrement, elle était sauvée. Il entendit son nom alors qu’elle disparaissait de sa vue et ferma les yeux afin d’économiser ses forces.
La suite ne serrait pas tendre avec lui.




[Fin pour Iruga, Suite ICI]
Revenir en haut Aller en bas
Estella Delavria

Petit joueur

Petit joueur



MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   Lun 1 Avr 2013 - 0:05

Trouver le loup nordique, tel est la mission de Jean Chastel. Célèbre tueur de créature qui officie officiellement pour Gaia. Non pas le titan, l’organisation. Cela ne nous concerne pas, il ne faut pas s’égarer dans ses pensées.

Estella est celle qui a eu l’honneur de reprendre le flambeau de la génération Chastel, dont le dernier pur-sang n’était autre que sa mère, mariée il y a 40 ans avec la famille Delavria. C’est fou comme le temps passe vite, mais le nom de Jean Chastel doit rester dans les mémoires. Ainsi, toute personne entrant dans l’armure de chasse d’Hector Chastel devra se faire passer pour le premier, celui qui tua la bête.
Elle a suivi ce loup à travers le globe, profitant par la même occasion pour surveiller d’autres individus à l’allure louche. Mais en dehors du loup, elle n’est pas obligée de ramener des survivants. Elle en a profité pour prendre une tête de Kami au Japon, il y a quelques mois.

L’Irlande, une belle île en proie à une guerre civile en Chrétien et Protestants. Ou tout simplement entre les partisans de la couronne d’Angleterre et les autres. De jolis lacs, des paysages magnifiques et une chasse qui n’a que trop duré allait prendre fin ici.

Le loup était là, un loup au pelage blanc et gris. Il n’était pas seul, trois personnes. La troisième était encore loin d’être arrivé et l’une des femmes avec lui était partie. L’ange était resté, une proie en plus à accrocher à la galerie de chasse. La dernière paire d’aile de l’ange empaillé commençait à se faire vieille.

La chasse allait s’ouvrir, l’objectif était en face. Après avoir mis ses gants de combats en argent, elle allait enfin pouvoir s’abandonner à ses pulsions malsaines. La surprise devrait lui donner un avantage supplémentaire dans cette bataille gagnée d’avance.

Le mode opératoire est des plus simples. Elle court, elle chope la bestiole, l’amoche suffisamment pour pouvoir l’emmener dans sa cage, massacre l’ange puis informe les hautes instances de Gaïa de la réussite de sa mission.
Elle s’élança dans sa course, viseur laser directement pointé sur la créature. Elle le sent, il l’a pousse à accomplir son devoir, celui dont le sang coule dans ses veines, celui qui a chassé la bête du Gévaudan. Ce n’est pas la même créature mais c’est un loup, cela ne peut que lui rappeler des souvenirs.

Mince, il l’a vu, il a protégé l’ange dans le lac gelé. Elle se stoppa net, à deux mètres de la créature qui n’allait pas se laisser faire au vu de sa posture. Un petit ricanement sorti de son casque tandis qu’elle préparait quelques-unes de ses grenades en forme de crucifix
.

« Pauvre abomination que tu es, tu penses vraiment avoir la force de te mesurer à Jean Chastel ?! »

Sans attendre une seconde de plus, elle lança les différents projectiles, qu’il soit à fragmentations ou incendiaires. L’objectif étant de l’affaiblir, voir de le blesser grièvement afin de ramener cette chose. De toute façon, une équipe de soins l’attendait dans la ville la plus proche. Toujours en gardant son viseur allumé, la fumée des grenades commençait à donner à la chasseuse une aura malsaine le tout dans un halo rouge vif.
Il lui donna les instructions à suivre, elle s’abandonnait à ce plaisir malsain d’être dicté par son ancêtre. Comme si il la possédait.

A gauche, son poing levé, elle donna un coup dans les cotes de la bestiole avec son gant de combat. Elle ne sait si l’argent fut efficace mais la bestiole était enfin KO. Ce combat n’était pas aussi plaisant qu’il n’en avait l’air. Elle se rapprocha de l’animal et fixa l’ange dans sa prison. Son visage restera figé dans sa mémoire, elle sera la prochaine cible lors de sa chasse
.

« Gaïen, prévenez l’équipe de soin, j’ai la chose. »

Elle coupa le viseur et se retourna, trimballant l’animal comme un vulgaire sac à patate en direction de son moyen de transports. Sa mission est terminée, une autre chasse pourra commencer.


[FIN DU RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le silence est d'or [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le silence est d'or [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haunted Walks Co. :: IRLANDE-