AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage aux confins des Hautes-Alpes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 12:13

[SUITE DE CE SUJET]



Comme d'habitude, le trajet en train puis en taxi (jusqu'à Pelvoux) se fit sans encombre.


Pas un mot ne fut échangé, chacun ressassant et/ou méditant diverses choses.
Ce qui tracassait Ishae à ce moment précis était la mise en place du fameux "lien de compatibilité" - non qu'elle ne soit pas certaine que cela "marche" ou "tienne", bien au contraire, mais elle avait été ébahie par la simplicité, la rapidité et l'efficacité du procédé : connectés par divers appareils de pointe, Abandon et elle s'étaient juste fait prélever du sang, qu'ils avaient "repris" sous forme d'une nouvelle transfusion.
Ils avaient juste mélangé un étrange liquide avec leur sang... et nada. C'était tout.

Mais à présent, Ishae ressentait encore plus clairement la puissance (physique et psychique) de son Avatar... et c'était sans doute la même chose pour Abandon, encore que ni l'un ni l'autre n'avait besoin de cela pour affiner leur perception déjà très développée (peut-être trop).

A dire vrai, elle n'avait pas éprouvé la même appréhension lorsqu'ils s'étaient retrouvés face à face ; elle le connaissait un peu mieux, à présent.
Sans doute était-ce une partie de l'héritage séculaire qu'elle traînait dans son sang... et maintenant que le "lien" était établi, cela irait sans doute en grandissant.

...Pas un mot, non.
Et au final, Ishae préférait cela, quelque part.
Aussi se sentit-elle plus légère en sortant du taxi, contemplant avec admiration le soleil couchant au-delà des immenses pics montagneux encore un peu enneigés.
Le village était petit, vieux, et la jeune femme sentait une présence relativement forte, étouffante et omniprésente (outre les présences surnaturelles habituelles...).
Peut-être cette mystérieuse histoire n'était-elle pas si chiquée que ça...

Elle se tourna alors vers son compagnon :

"Bien, allons-y. L'hôtel est là-bas, et nous n'aurons pas volé notre nuit de sommeil après ces 5 heures de trajet. Oh, et à propos : nous n'avons qu'une seule chambre, avec deux lits bien sûr."

Puis elle se dirigea alors vers l'hôtel nommé de manière si banale et revue "Les Trois Marmottes".
Il y avait carrément plus original comme nom pour un hôtel de montagne...


Dernière édition par Ishae Kyomu le Mar 22 Juin 2010 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 14:51

Abandon restait silencieux. Nous pas qu'il respectait le mutisme de sa compagne; il n'en serai sans doute pas capable, mais ce lien tissé entre eux accaparait toute son attention. C'était étrange. Il avait presque l'impression de pouvoir toucher le démon qu'elle renfermait. C'était troublant. Une intimité imposé, brutalement. Une communion de corps et d'esprit, un baptême par le sang qui les liait presque comme des amants. Lui qui était tellement sous l'influence de ce précieux liquide, comme en témoignait ses manches et son visages marqué.

Le conducteur n'avait même pas remarqué. Les humains ne savent pas voir ce qu'ils ont sous le nez, c'est à se demander comment il peuvent se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond dans leur environnement. Le démon avait l'agaçante impression qu'il ne serait jamais plus seul, qu'il sentirait toujours la présence de la gamine; cette promiscuité forcée ne lui plaisait guère. Il en avait déjà assez. Cependant, la possibilité de rejoindre enfin l'air libre était une véritable libération. La vitre entrouverte, il appréciait pleinement le vent sur son visage, l'odeur vivifiante des sapins, et celle, plus lourde, de la terre. Il sentait aussi, à mesure qu'il approchait de leur but, une présence surnaturelle, de plus en plus forte.

Le village ne payait pas de mine, mais le brun fut heureux de pouvoir déplier sa haute carcasse. Il s'étira, paumes vers le ciel, éclaboussé par le soleil couchant. Quel agréable spectacle... Cela le changeait de la roche nue. Il se tourna vers Ishae dès qu'elle ouvrit la bouche. Instinctivement. Cela serait sans doute utile, mais cette nouvelle preuve de leur connection l'horripilait. Il releva tout de même, marchant vers l'hôtel:


"Une seule chambre? il y a eut des réductions budgétaires?"

Il franchirent la porte des Trais Marmottes. L'intérieur ressemblait à celui d'un chalet: Bois partout, sapin verni, grand cheminée de pierre, et, trônant sur le bureau d'accueil, les fameuses marmottes donnant son nom au combien original à l'hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 15:17

Nouveau frémissement, nouveau ressenti extrêmement intense et malveillant... et ça n'avait rien à voir avec leur "lien".

Ishae eut un sourire en entendant la remarque sarcastique de son compagnon :

"...ça n'a rien à voir. Le HWI a un budget colossal. Mais c'est un "caprice" du grand chef afin que nous nous connaissions mieux... Et depuis le temps, ne me dis pas que tu tiens encore à un semblant d'intimité !"

L'hôtel était charmant, typique des constructions des Alpes du Sud.
Elle demanda au patron une chambre réservée à son nom (chambre pour fumeurs), prit les clefs puis monta armée de son sac à dos et de son trouble.
Même s'il se foutait d'elle, il fallait qu'elle discute de ces sensations avec Abandon - après tout, il était là pour ça.

Une fois dans la chambre, assez spacieuse, elle s'assit sur un lit, s'inclina respectueusement devant le vieillard qui hantait ces lieux en toute tranquillité et fixa Abandon droit dans les yeux, sans vouloir le lâcher :

"Abandon, est-ce que toi aussi tu as ressenti la présence en-dehors ? Pourrais-tu me dire de quel lieu cela provient exactement ?"

A ces questions, elle avait les réponses.
Mais elle voulait en être sûre, car le "lien" l'avait fortement troublée niveau Psy...


Dernière édition par Ishae Kyomu le Mar 22 Juil 2008 - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 15:33

Abandon fit la moue. Justement, il aurait bien aimé. Bref. Il resta muet devant le patron, qui reluquait sa partenaire par en dessous, si l'on pouvait dire. C'était fortement agaçant ça aussi. Ce voyage lui avait sans doute mis les nerfs à vifs. Ils montèrent dans la chambre. Le brun se débarrassa de sa veste, accapara un fauteuil et le cendrier. Sans demander son avis à Ishae, il s'alluma une cigarette et pris une longue inspiration, relâchant la fumée quelques secondes plus tard. Ses manches blanches semblaient encore plus ensanglantées que sa veste; ce qui n'allait pas sans incommoder le vieillard qui hantait les lieu. Une fenêtre s'ouvrit brutalement, et Abandon posa un regard blasé sur l'esprit, qui retraversa la chambre en grommelant. L'enquêtrice harponna son regard. Il écrasa sa cigarette: le travail commençait.

"Oui, c'est un coriace. Il est dans les bois derrière le village. Attends."

Il ferma les yeux, se concentrant sur la présence diffuse. Son esprit s'ouvrit, et sortit à demi de son enveloppe. Il "voyait" les flux d'énergies, il n'avait qu'a les frôler...
Une clairière, sombre au milieu des sapin. Une cape noire avec un capuche rabattu sur un visage inexistant. Non, pas inexistant, masqué. Le capuchon se tourna vers lui, avec un grondement sourd. Le démon s'arracha à sa vision et réintégra son corps. Il eut un instant de flottement, seulement troublé par le bruit du sang goutant de sa bouche. Il cligna des paupières et reprit la parole:


"Il est dans une clairière assez loin de la lisière. Je ne peux pas être plus précis."

Il essuya vaguement ses lèvres, conscient de la vacuité de son geste. Un peu plus ou un peu moins, quelle importance.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 15:55

Ishae réfléchit quelques instants puis se mit à rire en voyant le cirque entre le vieillard et son démon de partenaire :

"Sois sympa et laisse Papy tranquille, Abandon. Bon, pour le reste...c'est bien ce que je pensais, merci. Je voulais une confirmation. A mon avis, on a un gros souci sur les bras ; sa présence attire à lui toutes les autres présences maléfiques - esprits ou autres. Même si ce n'est pas ma priorité, ça va finir par devenir dangereux pour les habitants de ce trou paumé."

Comment faire dans l'immédiat pour qu'il ne s'approche pas ?
Ishae avait une sainte horreur des démons, mélange d'esprits séculaires atrocement puissants et cruels et d'un coprs doté d'une réserve de pouvoir quasi-illimité...

Alors elle se contenta de sortir son couteau cérémonial, se trancha le poignet avec et commença à dessiner de multiples Talismans de protection (typiquement asiatiques, soit tout à la verticale...) qui ne gênerait pas Abandon.
Puis elle les posa dans un ordre bien précis et dans des lieux qui l'étaient encore plus avant de dessiner un télérhyzome tout en chantonnant à voix basse les mots d'un ancien Mantra.
La dernière touche était l'eau purifiée à laquelle elle avait ajouté du sel directement "cueilli" en mer, puis entonna un nouveau chant - plus sombre cette fois.

Alors seulement, elle sortit son porte-cigarette nacré et alluma une cigarette saisie au vol dans son sac :

"Tu aurais du feu ?", fit-elle finalement en s'asseyant, se sentant soudain nettement mieux.
Puis elle eut un nouveau sourire, plus apaisé, se demandant alors à quel moment ils avaient enfin commencé à se tutoyer.
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 16:13

Un absorbeur, juste ce qui lui fallait pour se remettre en jambes. Abandon se renversa dans son fauteuil et s'alluma une autre cigarette. Il regarda la jeune femme accomplir son manège, légèrement surpris de ne pas ressentir les inconvénients que ce genre de talismans apportaient. Donc, elle ne pouvait le "chasser" de cette manière? Cela signifiait sans doute que lui-même ne pourrait utiliser certains de ses pouvoirs contre elle. Encore un désavantage à cette association.

Il grogna et s'enfonça dans son fauteuil, la cigarette au bec. Le rituel fini par prendre fin. Il eut un léger sourire en la voyant sortir ses propres cigarettes. Enfin un bon point pour elle. Il sortit, apparemment de nul part, un briquet en argent et se déplia vers elle, lui allumant sa cigarette. Il retomba ensuite dans son fauteuil, glissant l'instrument dans son gilet. Le brun souffla sa fumée dans la cheminée, et elle s'éleva aussitôt, aspirée dans le conduit. Abandon posa un regard songeur sur la pierre, secouant sa cendre du bouts des doigts.


"T'aurais pas un peu de bois à faire bruler là dedans? Tant qu'a faire... Ou alors je la scelle."

C'était une solution légèrement plus radicale, mais comme ça, ils seraient tranquille. Et tant pis pour le vieillard, il ne devait pas beaucoups quitter les lieux, de toutes manières.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 16:29

Il était avisé et observateur, malgré tout.
Du bois ? ...Non. Elle préférait mille fois le regarder faire, ce qu'elle lui dit avant d'ajouter :

"Occupe-t-en, si tu le souhaite. Oh, et ne t'illusionne pas, à propos. Les Talismans que je viens de poser, je les ai façonnés pour qu'ils ne te dérangent pas. Ce n'est pas comme si je n'avais aucune emprise sur toi. En revanche, l'inverse n'est pas vérifiable du tout...", ironisa-t-elle.

Les scientifiques et autres chercheurs du HWI avaient effectivement tout calculé, même s'ils avaient mis de nombreuses années à le faire.

Mais pour l'instant, elle avait autre chose à lui avouer :

"Abandon, il y a juste un problème dont j'aimerais que nous parlions vite fait. J'ai une main démoniaque. J'ai du cran. J'ai pas mal de pouvoirs qui me viennent de très loin. Mais mon corps possède un défaut que je ne pourrai jamais changer : j'ai le coeur fragile. Je tiens juste à te le signaler pour que tu restes en vie un maximum de temps. En fait, c'est pour cette unique raison que j'ai demandé un Avatar en soutien."

Au fond, qu'y avait-il à rajouter ?
Elle disait la vérité, préférant être franche plutôt que de minauder inutilement (ce qu'elle ne faisait jamais de toute manière). Mais au fond, elle commençait à penser qu'il serait dommage qu'Abandon meure aussi bêtement...
A force de ne fréquenter personne (la seule main tendue qu'elle avait vue étant celle de Sha Renkyô...), peut-être s'attachait-elle trop vite à ce nouveau venu.
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 16:43

Abandon retint un soupir, écrasa sa cigarette et se leva. Bien sûr que si, c'était vérifiable, mais là... Bref. Il retroussa ses manches, la peau de ses avant-bras se couvrant graduellement de tâches rougeâtres, éclaboussures qui s'épaississaient et s'accumulaient jusqu'à devenir liquide. Il recueillit un peu de ce sang et s'agenouilla devant la cheminée. Il entoura l'ouverture d'un funeste ruban, puis traça au fond du conduit un glyphe démoniaque interdisant à quiconque de passer. Tandis qu'il s'activait, une douce mélopée rythmée semblait se glisser d'elle-même hors de ses lèvres.

Oh, ce n'était pas du grand art, mais ce serait résistant. Il faisait son travail de protecteur, en fait. Il tira sur ses manches, arrêtant le flot de sang. Il se redressa, maitrisant le léger vertige qui accompagnait ce genre de démonstration. Cette technique pompait son énergie à une vitesse incroyable. Il avisa un mini bar et s'y rendit, écoutant d'un oreille distraite Ishae. Il stoppa net à peine la porte ouverte. Il avait bien entendu? Cœur fragile? Il avait lié sa vie à une gamine qui claquera à la première course trop rapide? Génial. Le brun pris un verre, deux fioles de whisky et revint vers son fauteuil. Après s'être servit, il but une gorgée d'alcool avant de poser un regard blasé sur la jeune femme.


"Rappelle moi de torturer indéfiniment ton esprit quand nous serons morts stupidement."

Abandon but encore, boudeur. Non mais vraiment. C'était le genre d'informations qu'il aurait aimé avoir avant de dire oui.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 19:09

La nature humaine est étrange ; formulé comme ça, son problème cardiaque était dramatique à souhait, alors qu'en fait Ishae ne souffrait que d'une petite déficience cardiaque.
Mais alors qu'elle n'avait aucunement l'habitude de tromper son monde, elle avait estimé juste de leurrer Abandon avec ce même "handicap"... juste un mensonge par omission, jusqu'à ce qu'il lui prouve sa loyauté sans être forcé.
Elle n'était même pas sûre de lui révéler la vérité un jour.

"Je sais bien que j'aurais dû t'avertir plus tôt, mais ma décision était motivée par quelque chose d'autre ; Sha Renkyô m'a laissé entendre que si tu ne trouvais pas de personne qui voulait de toi avant peu sous peu, il se "débarrasserait" de toi : en clair, il t'aurait trouvé une place comme cobaye, et crois-moi ces temps-ci ça ne manque pas au HWI."

Deuxième mensonge par omission ; à croire qu'une fois qu'on avait pris le pas et qu'on avait soigneusement fermé la porte de sa conscience gémissante, on ne pouvait plus s'arrêter.
Mais Ishae savait que sans cela, elle risquait sa vie - sans rien risquer, en même temps.

La seule véritable chose qui ne lui aurait pas porté préjudice et qu'elle aurait pu lui avouer (sans réel but) était bien le fait rare de son Clan : les membres de celui-ci ne pouvaient pas (physiquement, et de quelque manière que ce soit) se suicider.
Non par interdit, mais parce qu'un sort puissant les accompagnait de leur naissance jusqu'à leur mort.
De fait, ils étaient condamnés à vivre leur vie solitaire, "luttant pour rétablir les forces déséquilibrées de ce monde et de l'Autre".

Après avoir admiré le travail soigné d'Abandon (mais elle se doutait qu'il n'avait pas eu le temps nécessaire pour peaufiner quelque chose de plus élaboré...), Ishae alla à la fenêtre et respira l'air frais quelques secondes.
Puis elle sortit de son sac un appareil élaboré mais quelque peu miniaturisé du HWI, le Gaussmètre.

Posséder un Gaussmètre peut s'avérer utile pour les plus "scientifiques" des Enquêteurs, ce qui n'était pas tout à fait son cas ; dans le cadre d'une hantise (de quelque source qu'elle soit), les témoins font parfois état de perturbations électriques diverses : l'éclairage qui papillote, les ampoules qui sautent, etc.
Dans ce cadre précis, la jeune femme voulait savoir jusqu'où l'influence de l'entité s'étendait...
...et elle n'avait pas tort : il y avait un trouble électrique décelable de l'hôtel (toutefois pas suffisant pour perturber de manière perceptible la lumière, par exemple) alors que la créature se trouvait bien plus loin !

Elle rangea l'appareil, prit des notes rapides puis ressortit une cigarette et la planta dans son porte-cigarette.

"Quand nous serons "morts stupidement", dis-tu ? Mais à compter de maintenant, nous sommes une équipe, très cher. Et chaque infime erreur de l'un portera préjudice à l'autre. Tu peux donc également te garder de ne pas faire d'erreur."

Puis elle s'allongea finalement sur le lit, observant d'un air lointain les volutes de fumée.
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 19:41

Abandon fixa la fenêtre, fumant tranquillement. Le fait que leur chambre soit entièrement protégée lui apportait un étrange sentiment de sécurité. Il croisa les jambes et bu un peu. Le vieillard le regarda avec un air désapprobateur et voulu sortir, mais il rebondit littéralement sur la barrière du démon. Avec un gromellement parfaitement audible, il allât se cacher dans la lampe. Un mince sourire frémit sur le visage du brun, parfaitement immobile. Sourire qui disparu bien vite lorsque la jeune femme repris la parole.

Lui, un cobaye? de mieux en mieux. Encore un qui lui tapait sur les nerfs dans cette organisation. Abandon choisit de se draper dans sa dignité et de conserver un silence boudeur, tandis qu'Ishae s'activait. Il jeta tout de même un regard en coin à la machine qu'elle utilisait. Oh, il ne s'abaisserait pas à demander à quoi elle servait, ni comment elle marchait, mais il était tout de même intrigué. Abandon reposa son verre vide et finit sa cigarette, le regard fixé sur la forêt. Même depuis la chambre, il voyait parfaitement les volutes d'énergies mobilisées par leur adversaire. Il y allait avoir de l'animation au village ce soir. Ils feraient mieux de se reposer lorsque c'était encore possible.

Il se leva avec indolence et s'allongea sur son lit, les bras croisés derrière la tête. La lampe émit un sifflement rageur lorsque les manches du démon se mirent à déteindre. Il bailla largement, découvrant brièvement une dentition acérée. Il se tourna vers sa partenaire, la tête appuyée sur son bras.

"Techniquement, les humains sont plus faillibles que les démons, très chère."

Il marqua une pause, le temps de se rallonger. Comme elle le disait si bien, ils formaient une "équipe". Il devait donc lui dire ce qu'il savait. Etrangement, cette reconnaissance de leur interdépendance, il ne tenait pas à la faire les yeux dans les yeux.

"Nous ferions mieux de nous reposer tant que c'est possible. Son influence est visible depuis la chambre."
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 20:03

De nouveau, un silence méprisant lui répondit.
Enfin, peut-être pas jusqu'à "méprisant", mais assez royal quelque part...

Vint alors le grand discours sur sa supériorité évidente. N'est supérieur que celui qui le croit vraiment. L'espoir permet tout.
Elle nourrissait à son encontre une certaine rancoeur, mais décida de prendre son mal en patience et de lui montrer un petit jeu dont l'issue était quelque peu incertaine.
S'approchant du mur du fond, à côté de la lampe dans laquelle le pauvre papy si tranquille avait trouvé refuge après sa déconvenue, elle ôta vivement son gant et le plongea tout naturellement à travers l'épaisse paroi de pierres apparentes.

Puis elle en retira tout aussi vivement un fantôme quelque peu hargneux, le tenant par le "cou", et le pulvérisa littéralement sans effort, passant simplement sa main maudite en lui (en l'effleurant à peine, pour ainsi dire).
En réalité, elle ne savait pas encore bien que ce pouvoir immense qui faisait partie intégrante de ses âme et ADN à présent pouvait infliger quelques dommages physiques à ceux qui l'entouraient, Démon ou autre.
Abandon en serait peut-être quitte pour un sacré mal de crâne, vu sa puissance...

"Les humains, oui. Mais les hybrides comme moi...? Sans compter que je commence, après une petite dizaine d'années, à assimiler totalement ce Démon. Je ne suis d'ores et déjà plus humaine. Alors réfléchis deux secondes avant de sortir des inepties plus grosses que toi. Tu n'es pas le seul capable d'accomplir certaines choses."

Ishae soupira de nouveau, vaincue par cette attitude princière et ô combien exaspérante. Elle songea quelques instants soit à se barrer directement et le laisser finir le boulot, soit carrément de changer d'Avatar.
Il ne savait pas à quel point le monde était grand, nébuleux. Tout y était possible, même le fait qu'une simple humaine acquiert une certaine force.

Mais elle savait que la fatigue et l'énervement jouaient beaucoup sur son jugement...
Finalement, elle hocha simplement la tête lorsqu'il dit qu'il était temps pour eux de se reposer.

"Bonne nuit.", conclut-elle simplement en retournant se poser à plat ventre sur son lit, certaine de ne pas pouvoir se reposer entièrement cette nuit-là...
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 20:36

Les yeux mi-clos, Il suivit la démonstration de la jeune femme. C'était certes impressionnant, mais il savait qu'elle ne chercherait jamais à le tuer. Hybride ou non, les humain tenait toujours à la vie, quoi qu'ils en pensent. Déjà à demi endormi, Abandon se contenta d'un geste négligent du poignet face à sa diatribe, avant de fermer les yeux pour de bon. Il ne tarda pas à s'endormir, la respiration si lente qu'elle en semblait absence, les mains croisées sur la poitrine. Il semblait prêt à surgir d'un quelconque cercueil. Son sommeil ressemblait plutôt à un coma profond, mais le sommeil habituel des humain ne pouvait lui permettre de récupérer son énergie.

L'inconvénient était qu'une guerre pouvait éclater, il ne l'entendrait pas. Heureusement pour lui, son don pour capter le phénomènes paranormaux était toujours aussi aiguisé. Derrière ses paupières closes, il rêvait... De sa naissance, une fois de plus. Et une fois de plus, il ne se souviendrait de rien au réveil. Mais entre temps...

Un cercle tracé dans la neige, charbon de bois sur l'immaculée blancheur. L'homme mûr, déjà usé par l'étude, tiens fermement le sac qui s'agite et vagit. La lune pleine illumine la scène de sa lueur blafarde. L'homme commencer à Chantonner ses incantations, levant son couteau d'argent vers l'astre. D'une main, il sort du sac un enfant mâle, sans doute âgé de six ans, peut-être un peu moins. Faisant preuve d'une force surprenante, l'homme l'élève au centre du cercle, sans cesser de murmurer. La tête de l'enfant bascule en arrière. Et là, tout s'accélère, se brouille. Du sang, beaucoup de sang, la neige froide, la lune brillante, l'air du brule les poumons, des cris, des loups, des chaines invisibles et puissante, le sourire de triomphe de l'alchimiste. Et cette sensation d'étouffement, comme un poids sur sa poitrine, qui grossit, grossit à n'en plus finir!

Abandon se réveilla en sursaut et se redressa, tendant l'oreille. La sensation de poids était toujours là, moins forte cependant. Il devait être deux heures du matin, au maximum. Il lança un regard vers la fenêtre. La forêt luisait littéralement d'énergie, et la fixer lui procurer un puissant sentiment de force et de volupté. Il se détourna avec effort. Cette fois, les choses sérieuses commençait. Il se leva et se tourna vers Ishae, prêt à la réveiller par tout les moyens possible, y compris le seau d'eau glacée.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 20:55

* Cette nuit, j’erre dans les ruines d’après les séismes. Epuisée, j’aurais voulu m’arrêter…
Mais partout le sang avait souillé la terre. En trébuchant à chaque pas, je maudissais tous les dieux possibles et imaginables, je hurlais des imprécations qui résonnaient profondément en moi.

Je vois et ressens tout…
L'une de mes visions est devenue souvenir pour me rappeler que je ne suis pas qu’un témoin gênant et impuissant.

L’odeur du sang s’est insinuée dans mon corps, elle s’enfonce sous ma langue, s’exhale de mon nez. Elle me poursuit, me possède.
Mon corps s’embrase. J’ai la nausée. Je pousse des cris d’épouvante.

Quelqu’un saisit mon corps dans sa chute. Qui a les bras assez longs pour me repêcher du fond de l’océan ?
Je ne bouge plus. Je ne dois pas bouger pour qu’il puisse m’extraire de ces ténèbres.

Des nuées de mouches s’envolent.

Sur la plaine, des obus ont creusé les réceptacles des cadavres. On en rencontre partout… cratères, morts… Certains conservent un visage cireux, la bouche ouverte. D’autres ne sont plus qu’un tas de chair mêlée à la boue. Les derniers exposent tendrement leurs intestins qui se déversent dans le sol… ils renaîtront en fleurs…

...vision agonisante d'un passé mourant et d'un futur en déclin...

Je traverse lentement ce vaste cimetière. Le soleil me redonne la nausée.
Le ciel menace de s’écrouler…
Quelque chose explose, à proximité. Des jambes, des bras, des lambeaux de chair jaillissent d’un tourbillon de neige et de flammes. Une tête roule dans la neige. Des râles se répondent puis se taisent.

En attendant que la folie ne me dévore, je dois continuer de marcher.
Je m’écroule, cependant. Montant des profondeurs de la terre, la chaleur me fait somnoler.

J’ouvre les yeux.

Une stèle se dresse face à moi. Je me suis couchée sur ma propre tombe.
Mais depuis des années, j’ai tant pensé à ma mort qu’elle m’est aussi légère qu’une plume.

Les cris reprennent, violents, inhumains voire animaux.
D’innombrables mains et fragments de corps sortent du sol et se saisissent de mon corps – ils veulent m’emmener avec eux. On veut enfin de moi.

Ma tête se penche en arrière, je savoure cet étrange instant… c’est peut-être mon "destin"… *


Réveil brutal. Elle a donc pu dormir un peu.

"Je ne dors pas, pour ta gouverne.", murmura-t-elle en sentant brièvement son regard sur elle et son intention de la réveiller.

Il lui était impossible de se reposer avec une telle émanation énergétique au-dehors. Comment les habitants de ce petit patelin faisaient-ils pour ne rien sentir ??

"Allons-y, nous devons régler ce problème."


Dernière édition par Ishae Kyomu le Jeu 4 Sep 2008 - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mar 22 Juil 2008 - 21:51

Abandon sourire légèrement en entendant le murmure d'Ishae. Tant pis, le seau d'eau sera pour une autre fois. Il traversa la chambre pour remettre sa veste, ricanant doucement. Que celle-ci contienne une arme, elle n'est pas obligée de le savoir. Il ajusta ses manches avec un mince sourire. Il se sentait exhalé par l'énergie au dehors, comme s'il la captait et s'en nourrissait, comme une liqueur délectable. C'était extrêmement agréable, mais diablement dangereux.

Il avait l'impression d'être ivre. A la fois lucide et privé de repères. Son corps devenait évanescent, ses mains transparentes. Il était si bien... La plénitude d'être nul part et partout à la fois. La volupté de l'omniscience. La douceur de l'oubli. Le démon sentit le danger et se mordit cruellement les lèvres.

La douleur le ramena sur terre, dans tout les sens du terme. Il retrouva sa cohérence, sa matérialité. Il se lécha les crocs, goutant son propre sang. Amer, métallique. Leur ennemi était en phase de devenir puissant, il fallait intervenir vite. Nonchalamment, il enfila sa bague en argent vieilli, chaussa ses lunettes orangées et Alla ouvrir la porte. Ceci fait, il se tourna vers la jeune fille.


"Prête?"
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mer 23 Juil 2008 - 9:03

La tête encore un peu dans son rêve, la jeune femme s'étira puis se leva.
Sans un regard à Abandon, elle décida d'aller se doucher vite fait, et revint finalement dans la chambre.
Direction son sac.

Elle sortit un nouveau support pour un Talisman bien plus puissant cette fois... avec application, elle sortit un grand pinceau couvert de runes et entreprit de se peindre le bras gauche, le cou et le ventre.
La représentation des 8 trigrammes ou forces élémentaires de la nature représente l'équilibre. Le Yin Yang central représente le cosmos, la réunion des énergies féminines et masculines réunies et stabilisées. Ce Talisman à "grandeur humaine" permet au Chi, énergie universelle de circuler librement. Il sera également un générateur d'équilibre des énergies du corps physique, mental et spirituel, ce qui, procurera une meilleure santé, un équilibre dans les énergies des chakras et une force spirituelle.
Et surtout, il lui permettrait d'enlever sans risque son gant noir...

...ce qu'elle fit peu après.
Ledit bras rayonnait puissamment, semblait être une entité autonome. Il palpitait doucement, comme s'il possédait un coeur.
Et surtout les murmures qu'Ishae se remit à entendre... c'était ça le plus éprouvant, au final, moins même que la sensation d'atrace brûlure qu'elle ressentait lorsque sa main était à l'air libre.

Finalement, son bras gauche se couvrit entièrement de runes noires, et tout son corps sembla "absorber" les dessins rituels qu'elle avait faits.
Ce fut alors seulement qu'elle répondit à Abandon :

"Plus que prête : impatiente. Allons-y."

Puis elle saisit sa dague Vajra et le rattacha à une cordelette à sa taille, puis enfila un harnais spécial pour y insérer un éventail métallique géant.
Ishae maîtrisait à la perfection le Tessentjutsu, l'art de l'éventail de guerre, mais aussi le combat au couteau rituel, bref tous les modes de combat des moines shintoïstes - et il y en avait un grand nombre.

Elle sortit de la chambre, jetant un dernier regard au papy qui n'avait toujours pas bougé de sa lampe, et ferma la porte dès qu'Abandon l'eût rejointe.
Ce qui les mena enfin à l'extérieur de l'hôtel après le constat inquiet d'Ishae qui vit que les habitants (le tenancier de l'hôtel et certains passants trop matinaux...) commençaient à être sérieusement affectés par les agissements de la créature...

"Capturons-le, et si ce n'est pas possible, tuons-le - et vite."
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Mer 23 Juil 2008 - 18:26

Abandon grimaça légèrement. En extérieur, l'influence de l'autre était encore plus forte. Il devait rester impeccablement concentré pour ne pas perdre sa substance. Cela le ne rendrait pas plus performant, hélas. Les habitants commençaient à ressentir les effets de cette présence; encore quelques heures et ils auraient affaire à une armée. Le démon réfléchissait, le regard fixé sur la lisière de la forêt. Ils allaient avoir besoin de tout les avantages possibles.

Cette première mission était tout sauf facile. Et même si une part de lui même s'en amusait, l'autre souhaitait rester en vie. Il fallait trouver un moyen... Mais bien sûr! Comment n'y avait il pas pensé plus tôt! Avec un sourire en biais, le brun se tourna vers Ishae.


"Je crois que je vais réserver une petite surprise à notre ami..."

Soudain, son corps se liquéfia, formant une flaque sombre sur le sol, noyant ses vêtements dans une masse visqueuse. Celle ci se souleva, comme modelée par des mains monstrueuses. Vivement, l'étrange matière changeait de forme, formant un museau pointu, des oreilles triangulaires, quatre longues pattes armées de griffes.

Un croisement entre un loup et une hyène, avec le même regard sombre qu' Abandon, les mêmes cheveux ébouriffés sur le crâne, se prolongeant sur la nuque. Les babines du fauve se retroussèrent dans un improbable sourire, tandis que l'animal fixait l'enquêtrice. Voilà un avantage intéressant. Car, même si l'autre avait senti la présence du démon, il ne pouvait savoir sous quelle forme il se présenterai... Et puis, quoi de plus fidèle et protecteur qu'un chien? Pour peu que cette monstrueuse bête entretienne une vague parenté avec le meilleur ami de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Jeu 24 Juil 2008 - 18:26

C'était la première fois qu'elle contemplait sa métamorphose, et elle se sentait à la fois rassurée et un peu horrifiée.
Elle n'aimait pas ce genre de "changement"... cela lui rappelait en tous points une sorte de possession ; un être devait mieux rester ce qu'il était à l'origine.

Mais peu importait, ce n'était pas le moment.
Car il était là, et il les attendait clairement...
Son "visage" était masqué dans une sorte de brouillard ténébreux, et de loin, à finalement apercevoir ses yeux rouge sang, Ishae se dit qu'elle ne voulait pas contempler ce visage d'outre-tombe...

La méthode du yorigoto (la personne qui sert de réceptacle a l’esprit que l’on désire interroger) qui utilise un Dairi ou médium a largement été abandonnée en faveur d’une confrontation directe entre l’exorciste et le patient/possédé.
Dans ce cas de figure, Ishae ne voulait pas de confrontation car il était clair qu'il n'y avait aucune possession ; cet être vivait de par lui-même, et c'était bien cela le problème.

Alors elle récite d’une voix un peu nasale une succession de passages du soutra du lotus et un grand nombre de fois le Daimoku ou formule sacrée tout en sortant de son sac une pierre ; elle tira des sons du silex et effectua des passes et des bruits sur un bokken.
Puis alors, toujours d'une vitesse incroyable, elle traça d'autres mantras dans l'air, puis s'agenouilla et sa main démoniaque les matérialisa au loin, vers l'individu...

Elle ne ressent plus à présent aucune peur.
L'horrible glapissement que pousse la créature lui indique clairement qu'elle est tombée dans son piège sacré et qu'elle en est presque prisonnière.

Du sang se met à couler des yeux d'Ishae - le processus est toujours épuisant, et son corps physique le supporte assez mal (quoique plutôt bien comparé à quelqu'un de "normal"...).
Ce n'est pas non plus le moment de s'apitoyer.
Elle sort de sa housse son éventail immense d'un geste vif et gracieux et entame de nouveaux chants d'une voix grave et hypnotisante.
Nul doute, elle connaît parfaitement son affaire...

Les Mantras se matérialisent autour de la créature furieuse en un cercle tournoyant.
Maintenant, c'est le bon moment.
Ishae tient les fils invisibles qui retiennent l'homme sans visage tout en continuant à chantonner ; sans prêter aucune attention au sang qui coule à flot de ses yeux, elle indique juste d'un léger mouvement de tête qu'Abandon peut enfin entrer dans la danse mortelle.

Elle lui fait confiance.
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Abandon

Grand Sage

Grand Sage



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Ven 25 Juil 2008 - 19:52

Abandon claqua des mâchoires, fixant leur ennemi. Il valait mieux que celui ci ne s'intéresse pas trop à lui pour le moment. Heureusement, Ishae semblait beaucoup plus attirer son attention. Le fauve se mit à marcher lentement, suffisamment éloigné de la jeune femme pour ne pas la gêner. Il traçait de large cercle, surveillant les effets des pouvoirs de leur proie sur les habitants. Leur état était stationnaire. Il se réintéressa au rituel de la jeune femme; celle ci semblait tenir le choc, même si son corps accusait le coup.

Il ne pouvait s'empêcher de la surveiller, de veiller à ce qu'elle ne s'épuise pas trop. Sa maitrise de l'exorcisme était effectivement impressionnante. Le sang qui coulait de sus yeux rendait la scène d'autant plus irréelle. Abandon du retenir son instinct, son envie de hurler à la lune. Il accéléra légèrement, son pelage sombre se fondant dans le jeune de lumière de la clairière. Il n'était plus qu'un son, un léger froissement d'aiguilles. Il fixa Ishae. Il sentait que ses envoutements était presque complet.

A son signe, il plongea sur leur proie. Sa mâchoire claqua dans le vide, tandis qu'il était projeté à quelques mètres. Il se releva vivement, l'échine hérissée. Il repassa à l'attaque, réussissant à attraper l'épaule de la créature, tranchant les chairs. Il retomba un peu plus loin, les babines sanglantes. La cape déchirée laissait voir un bras déformé, parcouru de pulsations. Abandon fixa son adversaire, le narguant de son regard hautain. L'autre lui envoyant une pulsation énergétique, qui creusa un cratère à l'endroit où se trouvait, quelques secondes plus tôt. D'un bond, il était revenu au corps à corps, arrachant la capuchon du moine. Abandon plissa les yeux; la créature était hideuse, déformée, défigurée. Comme une figure de cire qui aurait coulée. Le démon bondit à nouveau, ses griffes lacérant la face ravagée. Il fut à nouveau repoussé en arrière, et lâcha un glapissement, mi douleur mi colère. Un filet de sang au coin de la gueule, il se redressa lentement, un grondement sourd jaillissant de ses entrailles.

Comme au ralenti, ses puissantes pattes fléchirent, et il bondit sur son adversaire, utilisant son poids comme une arme. La créature chuta. Abandon le fixa droit dans les yeux, puis ouvrit démesurément la gueule. Les croc énormes luisirent sur fond écarlate, avant que la bête ne referma ses puissante mâchoire sur le visage de l'autre. Le démon ne s'en tint pas là, et arracha la gorge de leur proie. L'énorme chien se redressa sur ses pattes arrière, reprenant une apparence presque humaine. Il contempla un instant son œuvre, puis plongea sa main dans la poitrine de la créature et réduisit son cœur en bouillie.
C'était un massacre. Mais cette créature ne reviendrai pas. Il se tourna vers l'enquêtrice.


"Il faut bruler le corps."
Revenir en haut Aller en bas
Ishae Kyomu

Divinité

Divinité



MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   Ven 25 Juil 2008 - 20:43

Comme d’autres ascètes au Japon, les prêtres du Clan du Néant doivent pratiquer durant une période les austérités avant d’être capable d’avoir le pouvoir nécessaire de contrôler les esprits inférieurs. Pour eux, cependant, le régime est particulièrement atroce.
Connu comme les cents jours d’aragyo, il est pratiqué chaque hiver sur le sommet du mont Minobu…
Ishae n'avait pas dérogé à la règle jusqu'à ses 17 ans, jour de sa possession et de son dernier exorcisme au Japon.
Puis elle avait été bannie.

Mais aujourd'hui, à contempler ce Démon furieux à terre, abattu par les forces conjointes de son Avatar et elle, la jeune femme ressentait une fierté sans limite. Elle avait prouvé qu'elle pouvait de nouveau appartenir à un groupe...

Sortant un Talisman encore vierge de son porte-talisman enchanté pendant sur sa hanche, Ishae préleva de son propre sang (celui coulant de ses yeux) et de celui de l'infâme créature avec sa dague Vajra.
Puis armée de ce dernier et s'aidant aussi de sa main gauche, elle lui coupa la tête.
Quelques petites incantations au caractère plus sombre, puis elle tint le Talisman couvert de sang entre ses dents tout en joignant ses mains ; se formèrent alors sur le papier des runes noires enflammées...
...puis le corps de la créature s'enflamma d'un seul coup, ne laissant que cendres qu'Ishae préleva dans un flacon de verre enchanté confié par les scientifiques du HWI.

Elle sortit alors l'appareil photo, prit quelques photos du site à présent purgé de cette présence étouffante, puis finalement s'assit à même le sol.
Levant les yeux vers Abandon, elle le remercia en premier puis dit :

"Le rituel est achevé. Nous pouvons à présent rentrer, Abandon. Les habitants d'ici ne se rappelleront jamais de rien."





[TOPIC FINI, DIRECTION ICI ]
Revenir en haut Aller en bas
http://guilde-persona.forum2ouf.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Voyage aux confins des Hautes-Alpes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voyage aux confins des Hautes-Alpes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Salut des Hautes Alpes
» Voyage aux confins de la galaxie [PV Nyra Thalbor]
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haunted Walks Co. :: FRANCE-