AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 10:58

[Suite de ce sujet : Tu sais, celui là ! ]


L’entendre pour la première fois dire son nom sans le maitre devant était une des plus belles choses qui pouvait lui arriver. Alors que son cœur était rempli de joie, il se sentait capable de soulever des montagnes et il trouva la télé bien plus légère. Enfin, cela, c’était son impression. Il posa son regard sur la démone alors qu’il venait de sortir du magasin et il aperçu l’équidé devant eux. Vous savez, la créature à sabot qui parlait mentalement avec les gens ! Chouette créature, bien qu’il s’attendait à revoir le gros chien. Il remercia la créature et posa la télé sur elle, l’attachant avec plusieurs fils qu’il piqua par terre, près d’une poubelle.
 
Altia lui rappela qu’il n’avait pas l’air des plus heureux lorsqu’il était venu la chercher et, c’est vrai que son ancien lui n’était pas des plus heureux.
 
« Tu m’as fait changé j’ai l’impression et puis … Étrangement, je me sens bien avec toi et uniquement avec toi. Allez, rentrons, faut que j’installe ce bazar dans notre salon. Que dirais tu que ce soir, nous nous commandions des repas tout prêt ? Tu connais la cuisine Japonaise ? »
 
Avançant doucement en compagnie d’Altia et de son invocation, il prit les sacs afin qu’elle n’ait rien à porter Une fois devant l’appartement, il déchargea Etmin en le remerciant de nouveau et posa le carton dans le couloir, observant le soleil puis l’échange affectueux entre l’invocatrice et son invocation. Il prit également les sacs de vêtements avant d’ouvrir la porte de son appartement, posant les sacs sur le fauteuil avant de glisser le carton dans la pièce, l’ouvrant en observant sa nouvelle acquisition. Il posa son regard sur Altia et lui adressa le plus doux des sourires.
 
« Bon … Reste plus qu’à la monter ! J’ai une idée, et si tu en profitais pour te mettre à l’aise ? Je vais avoir pas mal de choses à faire avec la télé et je te propose que tu ranges les vêtements dans le placard à habits, à coté des miens. N’hésite à bouger des choses si tu as besoin et après, tu auras qu’à te prendre une bonne douche, je commanderais les sushis ce soir. »
 
Il retroussa ses manches et commença à prendre les supports, vissant ce qui était nécessaire à visser et il commença à installer la télé. Alors qu’il commençait à faire les réglage, il eut l’impression d’entendre du bruit. Il se retourna et observa Altia.
 
« Tout va bien Altia ? Quelque chose te dérange ? »
 
Il ne savait pas si elle avait été ranger ses affaires, trop occupé à faire son montage mais il voulait avant tout s’assurer que la démone ne se sentait pas inutile. Il posa son regard sur lui puis sur la télé.
 
« J’ai bientôt fini mais tu peux me donner un coup de mains si tu veux. Tu vois les prises derrière le meuble ? Pourrais tu les brancher que l’on puisse allumer le décodeur télé et la télé s’il te plait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:11

Les mots de son maitre résonnait dans son esprit durant le court trajet entre le magasin et l’appartement de Maximilien, il se sentait bien uniquement avec elle … Elle se souvenait qu’il lui avait déjà dit une fois une phrase du même style, alors qu’il ne voulait pas aller seul au travail, ou qu’il lui confiait qu’elle était la seule avec qui il était à l’aise ; au final il semblait qu’elle ait pu entrer dans sa bulle, qu’il fermait encore au reste du monde. Cette idée ne lui déplaisait pas, même si elle aurait aimé qu’il s’ouvre un peu aux autres, elle … Elle ne devait pas être si ‘indispensable’, enfin … Légèrement perdue, elle se contenta de secouer la tête doucement pour indiquer qu’elle ne connaissait pas la cuisine Japonaise, n’ayant jamais été invoqué là-bas. Elle était donc dans un sens heureuse qu’il lui fasse découvrir quelque chose de nouveau, surtout qu’elle avait compris que cela lui faisait plaisir à lui, et qu’il en retirait une certaine fierté.
 
Elle n’eut pas d’autre choix que de laisser son maitre porter les deux sacs de vêtement jusqu’à l’appartement, et de le regarder s’occuper de rentrer le carton de la télévision dans son chez-lui pour procéder à l’installation ; l’équidé blottit sa tête contre elle, affectueux et tendre avant de disparaitre doucement, la laissant seule avec l’homme qui l’avait invité à entrer ; le suivant de son pas tranquille, la démone l’observa sans bouger, attendant de savoir ce qu’il voulait qu’elle fasse. Le sourire qu’il lui accorda la fit fortement rosir et elle détourna rapidement le visage, les yeux au sol avant de secouer légèrement la tête.
 
En effet la télévision devait être accroché au mur comme dans le magasin, se … Se quoi ? Se mettre à l’aise voulait donc dire de ranger les vêtements et de prendre une douche ? Elle hocha légèrement la tête et l’observa retrousser ses manches et commencer à lire le manuel avant de prendre ses sacs doucement et d’aller les porter dans la chambre. Elle trouva rapidement un petit espace libre et rangea les jeans et haut ; trouvant quelques triangles en fer pour accrocher les robes qu’il avait acheté. Une fois finit, elle se demanda que mettre après sa douche, se souvenant qu’une fois elle avait mis … Une chemise. Ou un tee-shirt à lui. Au vu du nombre de chemise, elle en prit une simple et se dirigea vers la salle de bain.
 
Sa douche fut assez rapide et ne dura que quelques secondes, une fois sortie elle se sécha tout aussi rapidement afin de rejoindre son maître et enfila sa chemise, cette dernière, blanche, tombait juste au-dessus des genoux. Elle remonta les manches doucement et rangea les vêtements sales, les propres dans la chambre et la serviette ; se dirigeant par la suite vers la salle, curieuse.
 
Toujours aussi ‘adroite’, la jeune démone se prit les pieds dans un bout de carton mais réussit à ne pas trébucher en se rattrapant au canapé, elle se redressa rapidement et lui adressa un léger sourire en hochant la tête, tout d’abord pour lui dire que tout allait bien, puis négativement à sa seconde question ; rien ne la dérangeait, au contraire. Elle observa le mur où les attaches et la télé était déjà installé, cette dernière était donc attachée contre le mur à plusieurs centimètres au-dessus du meuble.
 
Hochant la tête avec un sourire, la démone s’approcha rapidement de lui  et écouta ses directives attentivement, la joie de pouvoir lui être utile se lisant sur son visage ; se mettant à genou la démone observa les fils et les trous correspondant dans le mur, et brancha les deux fils à l’électricité avant de relier sous ses indication la télévision au boîtier noir appelé ‘décodeur télé’ ; une fois finit, elle appuya sur les boutons pour la mise en route et l’observa pianoter sur les boutons d’un petit boitier appelé télécommande. Elle hésita quelques secondes en se rapprochant légèrement.
 
« Altia peut s’occuper de commander le repas si le maître Maximilien le souhaite ? »
 
Avec son accord la démone reçut des instructions et se releva en se dirigeant vers le téléphone, un petit boitier blanc qu’elle n’avait jamais vu ; composant le numéro marqué sur un papier dans un bloc note, la démone entendit bientôt quelqu’un parler dans le drôle d’appareil ; elle murmura un bonjour et donna les informations que son maître lui avais donné sur des sushis, des to-ko-ya-ki, du riz assaisonné et d’autres choses qu’elle ne connaissait pas. Une fois la commande prise, la personne lui demanda l’adresse qu’elle récita doucement, puis remercia la personne et reposa le combiné sur son socle.
 
Restant à la disposition de son maître en cas de besoin, elle s’occupa d’aller ouvrir lorsque quelqu’un vint leur livrer une sorte de petit carton et un sac ; son maître lui indiqua comment payer et elle l’écouta attentivement sous le regard un peu surpris de l’homme qui reparti rapidement par la suite ; la démone s’occupa ensuite de mettre les différents plats sur la table, ainsi que la note avec les détails de ce qu’ils avaient pris et des prix. Elle ajouta aussi une bouteille placée dans le sac, elle ne se souvenait pas avoir commandé de boissons, et rien sur le ticket ne portait le nom de ‘saké’ ; haussant les épaules, la démone se dit que cela devait être une boisson offerte comme de l’eau et en servit deux ‘grands’ verres avant d’apporter des serviettes et de se tourner vers son maître.
 
« Altia a fini de tout préparer. »
 
Restez à savoir si elle avait correctement tout préparé, ou non, et surtout si elle avait su correctement passer commander. Attendant patiemment à côté de la table, la démone se surprit à l’observer … différemment des autres hommes. Détournant rapidement le regard elle rosit légèrement et garda les yeux sur le sol en attendant qu’il vienne s’installer.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:18

Il vit que la démone avait failli tomber à cause du carton. Il se dit qu’il ferait mieux de ranger ce carton avant qu’elle ne se fasse réellement mal. Après tout, un enquêteur ressent également les douleurs. Mais le sourire qu’elle avait sur ses lèvres lorsqu’elle comprit sa demande était des plus doux et des plus adorables. Il l’observa faire alors qu’il s’occupait des derniers petits détails concernant la télé et une fois qu’elle avait branché les fils, il lui adressa un doux sourire et il commença à toucher les touches de la télécommande du décodeur.
 
Altia lui proposa de passer la commande du repas. Elle prenait des initiatives et cela lui plaisait. Il lui donna les instructions et il l’observa faire alors qu’il continuait à s’occuper de la télé. Il était enfin heureux de se débarrasser de cette tache là, la télé fonctionnait et les chaines principales étaient reçues. Reste plus qu’à programmer le décodeur du HWI …
 
Altia venait de raccrocher et lui était encore dans le règlement de cette box lorqu’elle vient le voir. Il lui posa un regard doux.
 
« J’aurai cru que cela aurait été plus simple mais je doute que tu sois meilleure que moi sur ce point là. »
 
Il lui adressa un petit rire amusé et il reprit son activité, heureux de voir une image de la chaine d’information du HWI. A ce moment là, Altia se dirigea vers la porte et le livreur arrivait en même temps. Il s’approcha avec sa carte de crédit, expliquant à la jeune démone comment régler un livreur et il observa le vendeur donner le paquet avec un drôle de regards. Forcément, voir un homme expliquer à une femme adulte comment payer … La démone alla vite préparer les affaires sur la table alors que notre bon sorcier retournait voir cette télé afin d’apprendre à s’en servir, ne faisant pas attention à ce que la jeune femme préparait sur la table. Lorsqu’elle l’appela, il se présenta devant elle, voyant toute la nourriture qu’elle avait commandée.
 
« C’est parfait ! Et tu nous as même servi un verre d’eau ! Je t’avoue que j’ai bien soif ! »
 
Il déposa un doux baiser sur la joue de la jeune femme et il prit le verre d’eau qu’il bu cu-sec ! Et il se rendit vite compte que cette eau était bien trop chaude pour être de l’eau normale ! Il eut un mouvement de recul et il tomba à la renverse sous l’effet rapide de cet alcool ! Il se redressa difficilement en se tenant la tête.
 
« Wha la vache ! Elle est forte cette eau ? C’est quoi que tu m’as servie Altia ? »
 
Il posa sa main sur la table et s’installa sur une chaise, l’observant en essayant d’être rassurant dans un sourire un peu mielleux. Enfin, je vous laisse imaginer l’état d’un homme qui vient de prendre un grand verre de saké d’une seule traite. Pas très terrible, même son plus beau sourire ressemblerait à rien du tout.
 
« Allez, viens manger avec moi des sushis ! Tu vas voir, c’est bon !!!!! »
 
Et il commença à prendre certains aliments avec ses mains oubliant toute notion de savoir vivre. Puis, tout d’un coup, sa tête percuta la table et il posa son regard peiné sur Altia.
 
« Cette eau est trop bien, elle arrive à me faire tomber ma tête sur la table comme les éléphants ! Je peux en ravoir un verre s’il te plait ma Altia adorée que j’aime surtout quand elle ne porte qu’une chemise aussi courte ? »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:22

Elle avait rapidement comprit que les réglages n’étaient pas simple, et c’était pour cela que la démone se donnait tant de mal pour mettre en place le repas ; que ce soit la commande qui n’avait pas été simple, au paiement et au dressage de la table ; plus les jours passaient et plus Altia comprenait que Maximilien ne lui donnerait jamais d’ordre véritablement, il lui faudrait les « deviner », ou prendre des initiatives pour garantir son bonheur et son bien-être, avant qu’à l’avenir son maitre ne soit plus jamais triste à cause des autres humains.
 
Hochant la tête doucement pour approuver ses paroles, la démone rosit à son baiser et s’approcha de la table pour s’installer à ses côtés, observant un peu mieux tous les plats disposés sur cette dernière. Son maître en profita pour boire mais elle ressentie quelque chose d’étrange dans son corps et observa son enquêteur chuter au sol, poussant un léger cri en s’approchant vivement.
 
« Maximilien !? »
 
L’observant se relever, la démone commençait à paniquer en ne sachant pas quoi faire, tout ceci était de sa faute ? Elle ne comprit pas et recula d’un pas, les larmes aux yeux en l’écoutant. De l’eau … La boisson ? Elle … Elle ne savait pas ! L’observant s’asseoir, la démone se souvint soudainement de l’intituler sur la bouteille qu’elle avait posé sur le meuble à côté de la table.
 
« Cette eau s’appelle du Saké, c’est le magasin qui l’a offert avec la nourriture. »
 
L’observant quelques instants, elle sursauta à ses paroles et s’installa rapidement à table, l’observant manger rapidement avec ses mains en bougeant légèrement la tête sur le côté, ne sachant pas qu’il avait aussi faim. Elle en profita pour boire quelques gorgées de la boisson qui lui brûla la gorge, cette sensation … C’était étrange, mais tellement familier … Un souvenir lui revint en mémoire alors qu’elle reposait le regard sur son maitre en déposant son verre sur la table.
 
Une vive douleur à la tête la fit sursauter alors qu’elle le fixait, inquiète, ses joues ne purent s’empêcher de se couvrir de rouge à cette appellation et la démone se leva pour s’accroupir à ses côtés, pouvoir le fixer dans les yeux, légèrement perturbée par l’alcool, mais aussi l’état de son maitre.
 
« Je … Maitre … Altia pense que c’est de l’alcool. Pas de l’eau … »
 
Mais en bonne démone serviable, cette dernière ne put s’empêcher de lui en resservir un verre en l’observant, se demandant ce qui allait se passer par la suite ; laissant la bouteille sur la table, Altia but une gorgée de l’alcool sans forcément l’apprécier et mangea une sorte de boule de pâte fumante, avec une sauce goûteuse dessus et un petit aliment surprise à l’intérieure, elle trouva d’ailleurs la nourriture excellente, mais son inquiétude l’empêchait de réellement profiter de ce repas.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:25

Il se sentait mal et il n’avait pas remarqué que la jeune femme venait de le resservir. De plus, les paroles de sa démone résonnaient dans sa tête et il avait du mal à se concentrer. En observant le verre qu’elle venait de lui resservir, il comprit les paroles d’Altia et il l’observa.
 
« Du saké tu as dit … ? Oui c’est de l’alcool, un alcool très fort ! Je comprends mieux pourquoi j’ai mal à ma tête ! Mais ce n’est pas grave, ça va se calmer, tu n’es pas fautive, j’aurai du faire attention … »
 
Il posa son regard sur la démone et lui adressa un sourire avant de manger deux sushis. Il les trouvait très bon et il devait avouer que cette journée se finissait bien. Puis, il suppose que ce fut à cause de l’alcool mais il se surprit à observer la démone d’une manière bien différente. Il était attiré par elle et voir les jambes nues de la démone réveillait des pulsions quelques peu primitives en lui. Puis un souvenir douloureux lui revient, celui de la fois où bourré, il avait abusé de la démone. Il ne pouvait se permettre de se présenter dans cet état devant elle et il mangea, silencieux.
 
Il termina de manger son riz en portant un regard sur la démone, se demandant si tout allait pour le mieux pour elle et ressentant légèrement malgré l’alcool une certaine tristesse. Il s’approcha d’elle et, toujours un peu bourré, se permit de la serrer dans ses bras.
 
« Faut pas être triste ! Si on est triste, on fait des bêtises … Et je ne veux pas que tu fasses des bêtises parce que je t’aime Altia ! »
 
Il l'a serra fortement dans ses bras et plongea son regard dans le sien, les yeux pétillants sous l’emprise de l’alcool et d’une émotion qu’il ne maitrisait pas.
 
« Tu sais, les ordres, c’est difficile à en donner et je sais que tu accepterais tout en ordre … Cependant, je veux faire des efforts et je veux t’aider, je veux simplement … Simplement … Altia … Est-ce mal le fait que je ... Est-ce mal le fait que mon corps te désire alors que je ne veux pas te faire souffrir ? »
 
Il l’observa, sentant que la démone devait être légèrement perdue vis-à-vis de son comportement et il approcha ses lèvres des siennes avant de l’embrasser dans un long baiser langoureux. Il voulait profiter des lèvres de cette démone qui était en train de lui voler son cœur. Mais aussi son esprit. Bien que l’alcool l’aide à agir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:26

Un alcool très fort qui lui donnait mal à la tête, secouant légèrement la tête la démone s’en voulut de ne pas lui avoir montré la bouteille pour lui en parler avant d’en servir deux grands verre, tout était de sa faute, elle avait encore fait une erreur … Soupirant doucement, elle n’osa pas lui rendre son sourire et goûta à son tour un sushi, cette fois la nourriture était froide mais ce n’était pas désagréable, au contraire. Ils continuèrent à manger durant plusieurs minutes, silencieux, la démone n’osant plus lever son regard vers lui, légèrement perturbée par les ressentis qui émanaient de son enquêteur pris par l’alcool.
 
Terminant son repas, la démone releva le regard vers lui, légèrement triste et entreprit de rassembler les différents plats en plastique pour les jeter ; mais son maitre s’était levé et la prit soudainement dans ses bras ; surprise, la démone ne bougea plus un muscle en écoutant ses paroles. Des bêtises quand on est triste ? Elle ne comprenait pas cette notion, et l’entendre lui dire qu’il l’aimait … Ses joues se couvrirent de rouge alors qu’elle fermait quelques instants les yeux, perdues.
 
« Altia ne comprend pas … Des bêtises à cause de la tristesse ? »
 
Frémissant face à ce câlin plus intense, la démone rouvrit les yeux alors qu’il se détachait légèrement ; les yeux de l’humain étaient pétillants, empli d’émotions et d’affection, elle ne pouvait le nier. Elle ne put détourner le regard face à l’intensité du sien, et senti son cœur faire des bonds dans sa poitrine, ne comprenant pas les émotions qui la submergeaient à ce moment précis.
 
Ses paroles étaient confuses, il sautait d’un sujet à l’autre, parlant tout d’abord de la difficulté à donner des ordres, des efforts qu’il voulait faire, de l’aide qu’il voulait lui apporter ; bien qu’elle ne comprenne pas pourquoi ; et du désir … Le temps sembla se stoppa autour d’elle alors qu’elle n’osait plus bouger. Il était un homme, forcément, elle avait cru quoi ? Dissimulant habillement ses émotions la démone voulut lui répondre mais fut stoppé par un baiser différent de d’habitude, beaucoup plus intense, plus sauvage ; son maitre jouait avec ses lèvres et elle ne savait comment réagir, n’osant répondre à cette marque de tendresse.
 
Alors qu’il se détachait, la démone avait du mal à reprendre son souffle et ses esprits, cet humain … Il était le plus perturbant des maitres qu’elle avait pu avoir, les joues toujours rouges elle détourna le regard quelques instants avant de finalement se tourner vers lui pour dire doucement.
 
« Altia obéira à chacun des ordres du maitre pour le rendre heureux, le maitre ne fait rien de mal ! Altia est là pour le maitre Maximilien. »
 
Un léger sourire ponctua ses paroles, en apparence la jeune femme semblait sereine, presque heureuse, sûrement aidée par l’alcool d’ailleurs et ne trahissait aucunement sa tristesse ; elle chercha à se concentrer, comme si elle ne voulait pas qu’il ressente ses véritables émotions. Elle ne savait pas si c’était grâce à l’alcool, ou à autre chose, mais soudainement elle ne ressentait plus la douleur de la tête de Maximilien, et comprit rapidement qu’elle avait en quelques sortes bloquées le lien. Cette pensée ne pouvait que la ‘réjouir’, afin que son maitre profite pleinement de son statut.
 
Se levant doucement, elle rassembla juste les emballages dans le sac pour pouvoir tout jeter le lendemain, et but quelques gorgées de son verre, les joues légèrement rouges ; autant par l’alcool, que par l’attitude de son maitre, ses paroles, et sa tenue légèrement dévêtue.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:30

Il écouta la question d’Altia et il doit avouer qu’il avait l’impression de parler sans réellement réfléchir. Et puis, il faut dire que l’alcool ne le réussit pas non plus ce soir. Au final, la violence des derniers jours s’était transformé en un être presque guimauve qui n’avait aucune retenue sur les sentiments.
 
« Tu sais, comme quand on est triste et qu’on s’enferme sur soi au lieu de profiter de la vie ! J’ai fait cela pendant  ans et maintenant …. POUF ! Je me suis libéré grâce à toi ma démone ! Mais suis sur que t’es pas une démone, t’es une ange en fait c’est ça hein ? »
 
Il la laissa reprendre son souffle et il se rendit compte qu’il ne pouvait plus ressentir le lien entre eux, surement à cause de l’alcool qu’ils avaient tous les deux consommé. Il l’écouta alors qu’elle lui rappelait qu’il pouvait tout lui demander mais, dans un sens, il ne voulait pas donner d’ordres pour certaines choses. Il l’observa débarrasser la table et son regard se perdit sur le corps de la démone.
 
Elle avait de magnifiques jambes et il se leva, la suivant jusque dans la cuisine avant de poser ses mains sur les hanches de la jeune femme.
 
« Je … Altia … »
 
Il observa la démone et il plongea son regard dans le sien, l’embrassant langoureusement alors que l’une de ses mains commençait à longer le corps de la démone. Il passa d’ailleurs sa main sous la chemise de celle-ci, caressant chaque parcelle de la peau de cette démone. Il pouvait d’ailleurs ressentir les cicatrices de celle-ci et il en était attristé. Il se devait de se montrer doux, de la rassurer et de lui montrer que l’acte n’était pas une chose violente si on le faisait avec la personne que l’on aime.
 
Sa main arriva sur la poitrine de la démone et il lui adressa un sourire rassurant, caressant sa poitrine et ouvrant la chemise de la démone. Sa poitrine était si douce, si belle. Il approcha ses lèvres de ses tétons et il commença à jouer avec, aimant la texture de sa poitrine.
 
Alors qu’il jouait avec ses lèvres sur la poitrine d’Altia, la main de Max arriva vers la zone sensible. Il allait devoir lui montrer qu’elle pouvait ressentir du plaisir. Il commença à jouer doucement avec ses doigts sur cette intimité que disposait la démone, voulant créer un bon souvenir dans ce préliminaire qui était très chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:31

S’enfermer sur soi au lieu de profiter de la vie … Comment pouvait-on profiter de la vie ? C’était une notion qu’elle ne connaissait pas, ne comprenait pas ; secouant légèrement la tête pour le contredire, la démone ne pouvait que repenser à ses paroles, une ange … Non, c’était faux, elle était une démone ! Même si … Même si elle ne ressemblait pas un être démoniaque, elle était réellement une démone ! Blessée, la jeune démone alla jeter le sac dans la poubelle, légèrement perturbée et peinée.
 
Sursautant à son contact, la démone se retourna vivement et poussa un léger gémissement à ce nouveau baiser langoureux, peu habituée de ce genre de comportement, frissonnant au contact de sa main le long de son corps ; elle ne pouvait nier que le léger contact était agréable, léger, doux, mais étrangement son corps était légèrement crispé, comme si elle savait ce qui allait arriver derrière. Et ressentir ses doigts s’attarder sur ses cicatrices … Elle en trembla légèrement mais ne dit rien.
 
C’était une chose nouvelle que l’on joue ainsi avec sa poitrine, elle le laissa la caresser, puis ouvrir sa chemise pour venir de ses lèvres joue avec l’extrémité de ses seins ; légèrement perturbée elle ne put retenir un léger gémissement, mêlant peur, douleur et plaisir. Comment quelque chose de douloureux habituellement pouvait là être presque …. Agréable ? Il continua ainsi sans qu’elle ne réagisse, frémissant parfois sous cette caresse agréable.
 
Lorsque ses doigts touchèrent sa zone intime, toute notion de plaisir disparut de son esprit et son corps se crispa fortement, elle poussa un petit cri très vite étouffé et ferma les yeux quelques instants, le corps légèrement tremblant. Pourquoi … Il avait promis. Elle eut l’impression que son monde s’effondrait alors que son regard perdait tout éclat ; elle le laissa jouer, ne comprenant pas le but de celui-ci alors que son corps restait crispé –et en bas, insensible aux caresses-.
 
Sa main se dirigea doucement vers le pantalon de l’homme qui lui montrait clairement son envie d’aller plus loin dans cet acte, elle ouvrit lentement ce dernier et sorti le membre chaud de son maitre. Ses doigts le caressèrent délicatement pendant quelques instants avant qu’elle ne l’attire contre elle, étant elle-même contre un plan de travail, empêchant tout mouvement. Relevant une jambe, elle l’attira rapidement dans son intimité.
 
Ses yeux se fermèrent sous la douleur, son front se posa machinalement contre l’épaule de l’humain alors qu’elle tremblait encore ; une larme coula doucement le long de sa joue alors qu’elle ne comprenait pas. N’avait-il pas dit qu’il ne serait pas comme les autres ? N’avait-il pas promis de veiller sur elle et de la protéger ? Il … Il était comme Daniel, son maître le plus ‘doux’ qui ne profitait d’elle qu’à ses retours de voyages. Lui aussi un jour la renverrait pour une autre femme ? Les humains ne tenaient pas leurs promesses … Et elle elle continuait à croire en eux.
Elle était stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:32

Il trouvait cela bizarre que la démone ne ressente pas de plaisirs avec ses doigts. Il se souvenait être plutôt doué avec sa femme … A moins que la démone a besoin de choses nouvelles pour être excitée ou prête ?
 
En tout cas, elle avait plutôt réagit différemment quand il avait joué avec ses seins mais, très vite, la démone alla jouer avec son membre et elle l’invita à venir en elle. Il commença ses vas et vient en se rendant compte qu’elle n’était pas prête. Elle était très serrée et elle se blottit contre lui. Le sorcier, malgré l’alcool se montra très doux, bougeant doucement des hanches en profitant de ce calin. Il voyait néanmoins que la démone avait mal et il allait devoir lui donner un cours de sexualité, essayant de trouver un moyen pour que la démone comprenne que l’acte n’est pas violent.
 
« ça va aller … Je bouge doucement, tu vois ? Je ne veux pas te faire de mal, l’acte n’est pas violent normalement … »
 
Il alla chercher les lèvres de la démone, lui montrant un peu de douceur avant d’accélérer un peu ses mouvements, prenant au final de son coté du plaisir.
 
« Je t’aime Altia ! Je … Je t’aime plus que mes pouvoirs et ne veut pas que tu m’abandonnes ! »
 
Ses paroles étaient confuses mais il voulait absolument montrer son amour à cette démone et il posa son regard sur elle avant de l’embrasser tendrement, continuant ses mouvements et finissant par se lacher en elle, finissant cet acte bien différent pour lui … Mais pour elle ? Il posa son regard sur elle, lui adressant un sourire rassurant et une caresse, prit d’un élan de romantisme bien différent de ses habitudes.
 
« Il n’y a que toi maintenant dans ma vie, toi et personne d’autre. Tu es et sera toujours ma partenaire, ma démone et surtout … Surtout … Tu es celle pour qui mon cœur bat la chamade ! »
 
Il resta en elle, enlaçant la démone avant de saisir une véritable bouteille d’eau, en proposant à Altia avant d’en boire une gorgée, observant surtout les réactions de la démone et essayant de ressentir le lien entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:35

Malgré sa douceur, chacun des mouvements de hanche de l’homme ne causait que douleurs à la jeune démone qui ne put retenir un gémissement de douleur en serrant son poing autour de la chemise de cet homme, pourquoi lui imposait-il cela ? Elle croyait … Qu’il était différent. Mais il n’en était rien. Ses paroles étaient incompréhensibles pour elle, ne pas lui faire du mal ? Mais c’était ce qu’il faisait ! L’acte n’est pas violent ? Il … Si, il l’a toujours été, ce n’est qu’une preuve de plus de soumission sur elle, rien de plus, cela ne signifie rien d’autres … Rien.
 
Ses yeux se fermèrent face à ce baiser alors que son corps s’arquait sous la douleur lorsqu’il accéléra ses mouvements, mais ses paroles contredisaient ses actes et la perdaient encore plus ; une nouvelle larme coula sur sa joue alors qu’elle secouait la tête doucement, sa voix tremblante et entrecoupée.
 
« Altia … Altia n’abandonnera pas … Le maitre … »
 
Frémissant lorsqu’il atteint son point d’extase, la démone ne bougea plus et ferma les yeux quelques secondes, avant de les rouvrir ; sa main se posa sur son ventre alors qu’elle tentait de maîtriser sa douleur, mais l’acte avait rompu sa concentration et elle avait l’impression de ressentir parfois des sentiments de son maitre. Perdue, elle baissa les yeux à ses paroles. Une nouvelle promesse qu’il ne tiendra pas ? Elle aurait aimé y croire, elle aurait aimé croire en une relation avec cet humain, en un lien plus fort mais … Tout ne serait que déception, comme toujours.
 
Elle ne pouvait rompre ce lien douloureux, coincé comme un animal pris au piège ; refusant l’eau, elle aperçut la bouteille de saké encore à moitié pleine qu’elle avait ramenée et repensa aux paroles de certains de ses maitres. L’alcool fait oublier. Lui permettrait-il d’oublier cette soirée ? D’oublier qu’au final ce n’était qu’un humain de plus, un maitre qui assouvirait ses passions sur elle ? Machinalement sa main attrapa la bouteille et la porta à sa bouche.
 
Il ne lui fallut que quelques secondes pour vider entièrement le contenu de la bouteille, une vive douleur s’empara de son esprit et de sa tête et la bouteille tomba au sol, explosant avec le contact contre le parquet ; son corps chuta sur le côté, se détachant finalement de ce lien physique et s’écrasa lourdement au sol alors qu’elle poussait un gémissement.
 
Le monde autour d’elle tournait, elle avait l’impression que son corps entier la brûlait, et malheureusement ce liquide ne parvenait pas à lui faire oublier ce qu’il avait fait, ni à éteindre la douleur de son bas-ventre. Les humains étaient des menteurs. Ses yeux se fermèrent alors qu’elle bougeait légèrement, la main toujours sur son ventre et une larme coulant silencieusement le long de sa joue.
 
« Pourquoi … »
 
Sa voix n’avait été qu’un murmure, elle rouvrit les yeux doucement, perturbée d’être encore aussi ‘lucide’, son regard croisa celui de son maitre, empli de tristesse et d’incompréhension ; elle avait réellement eut confiance en lui ! Son corps se releva légèrement alors qu’elle se mit à pleurer.
 
« Altia avait confiance ! Les humains ne sont que … que des menteurs … des profiteurs … Confiance … Altia … Le maitre était … Différent … Mais non … Pas différent … Comme tous les autres ! »
 
Ses paroles étaient entrecoupées de sanglot alors qu’elle retirait les quelques morceaux de verre coller à sa peau, l’alcool agissant légèrement en la faisant pleurer, se confiant légèrement sur une part de ses sentiments pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:38

La scène changeait de tout au tout et il vit que la démone ne voulait pas de l’eau mais plutôt de l’alcool. D’ailleurs, il commençait à ressentir une douleur sur le bas ventre de la démone alors qu’elle terminait la bouteille de saké. Et il pouvait aussi ressentir son mal de tête, sentant que l’alcool faisait du mal à la démone. Elle tomba et ses reflexes étaient des plus mauvais, tombant sur les débris de verres de cette même bouteille qu’elle avait bu.
 
Détaché d’elle, il se rendit compte que, au final, il lui avait fait du mal. Il s’approcha d’elle, voulant l’aider et lorsque son regard croisa celui de la démone, il comprit qu’il avait brisé quelque chose en elle.
 
Il a été un menteur ? Etait ce le fait de lui avoir fait l’amour ? Il voulait lui montrer que la nature de sa relation était différente avec elle et lui montrer ce que faisait les couples quand ils étaient heureux. Il se pencha vers elle, posant son genou par terre et posant sa main sur son bras, aidant la jeune femme à retirer les morceaux de verres.
 
« Je … Pardonne moi … Je me suis laissé emporté en te voyant dans cette tenue et avec tout ce que j’ai bu … Je … Altia … »
 
Il croisa le regard encore en pleure de la démone et il laissa quelques larmes couler le long de sa joue.
 
« Je voulais te montrer ce qu’était réellement l’acte quand on le fait avec une personne douce et qui vous aime ! Je suis désolé de t’avoir autant fait souffrir ! Pardonne-moi Altia …. J’aurais du nous laisser du temps avant de faire cela …. Je … Je serais patient avec toi je te le promets ! »
 
Il la serra dans ses bras et approcha ses lèvres de l’une de ses oreilles, laissant un murmure se faire entendre entre eux deux.
 
« Je ne veux pas profiter de toi … Je suis épris de toi … »
 
L’effet de l’alcool reprit néanmoins le dessus et, très vite, il tomba à la renverse, entrainant la jeune femme avec lui. Sa tête commençait vraiment à lui faire mal, surtout avec ce nouveau choc.
 
« Toi aussi tu vois les étoiles sur le mur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:40

Elle pouvait ressentir de l’incompréhension émanée de lui, mais ne la comprenait pas, il semblait perdu face à sa propre réaction, alors qu’elle-même était perdue face à son comportement à lui, ses paroles contredisant toujours ses actes … Elle frémit à son contact mais ne le repoussa pas, retirant délicatement les bouts de verre qui s’étaient parfois enfoncé dans sa peau en gémissant parfois.
 
Son regard croisa celui de son maitre qui semblait mal à l’aise, et surtout empli de tristesse ; il s’excusa, expliquant qu’il s’était emporté à cause de sa tenue à elle et avec ce qu’il avait bu. Deux choses de sa faute, son cœur se serra alors qu’elle avait l’impression que c’était de sa faute … Une nouvelle larme coula sur sa joue alors qu’elle le voyait pleurer, un peu pour elle et à cause d’elle, pour la première fois.
 
Ce qu’était l’acte avec quelqu’un qui nous aime ? Elle ne comprenait pas ses paroles, et secoua la tête doucement, du temps … Alors il voulait recommencer ? Mais il … Pourquoi s’excusait-il s’il prévoyait de recommencer encore plus tard ?! Il était horrible à jouer ainsi avec son cœur, lui faisait donner sa confiance pour mieux la briser ensuite, était-ce un nouveau jeu ?!
 
« Pourquoi ?! Pourquoi le maitre à chercher à être différent pour … Pour au final être comme tous les autres !? … »
 
Elle détourna le regard et se laissa faire lors de l’étreinte, frémissant à son contact avant de secouer la tête ; si, il était comme tous les autres et profitait de son corps. Mais il en avait le droit, elle était là pour ça ; mais elle ne voulait plus de son comportement gentil et attentionné … Poussant un petit cri lors de la chute, elle poussa un gémissement de douleur en ressentant celle de son maître et retomba lourdement sur le côté, toujours contre lui.
 
Son regard se porta vers les différents murs, alors qu’elle cherchait à voir ces fameuses étoiles dont il parlait ; mais rien n’apparaissait, hormis cette douleur fulgurante à la tête, couplée à celle de son ventre. Gémissant doucement, elle se releva légèrement en le fixant.
 
« Altia ne voit pas d’étoiles, Altia ne voit que des points noirs devant ses yeux … »
 
Légèrement perturbée, la jeune démone finit par se relever doucement et réfléchit quelques instants avant de dire doucement, quelques larmes coulant parfois sur son visage.
 
« Altia aimerait … Que le maitre … Ne joue plus ainsi … Avec elle. Que le maitre soit …. Comme les autres. Le maitre … Le maitre Maximilien fait croire à Altia qu’elle peut avoir confiance ! Alors que … Alors que … Derrière il profite d’elle ! Et il recommencera, il l’a dit ! C’est …. C’est cruel ! Altia … Altia ne veut plus de cette situation … C’est … C’est trop douloureux …  »
 
L’alcool déliait facilement les langues au final, même si la démone était confuse, elle parvenait à se faire comprendre et à expliquer un peu ce qu’elle avait sur le cœur ; se relevant doucement, elle trébucha légèrement et tomba contre l’établi, sa tête heurta violemment le bord. Un cri de douleur quitta ses lèvres alors qu’elle retombait assise sur le sol ; son regard se leva vers le mur et elle sembla perplexe, avant de dire doucement.
 
« Ah oui … Des étoiles … »
 
Une larme coula sur sa joue alors qu’elle se recroquevillait doucement sur elle-même, jamais elle n’avait ressenti une aussi grande tristesse ; son regard se tourna vers son maitre alors qu’elle tremblait légèrement. Pourquoi cela lui faisait aussi mal … Elle avait pourtant l’habitude. Ou elle avait réellement peur cette fois d’être renvoyée, rejetée, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:41

Il sentait que la démone était des plus confuse et qu’il l’avait réellement brisé … Il avait été bien trop vite et l’alcool ne l’avait pas aidé à faire un choix judicieux. Cette phrase qu’elle lui avait dit avant qu’il ne la serre dans ses bras le travaillait encore … On avait abusé d’elle et l’acte n’était pas un moment de plaisirs pour elle mais une souffrance … Il devait faire attention à ce genre de choses, surtout avec elle.
 
Elle ne voyait pas les étoiles et il comprit qu’il était en train de délirer sous l’effet de l’alcool. Il se redressa en fixant la démone qui semblait réfléchir à une chose importante au vue de son sérieux. Inquiet, notre sorcier l’écouta et il comprit que l’alcool qu’elle avait ingérée lui permettait d’être franche avec son maitre. Il comprit d’ailleurs la nature de ses propos mais … Non … Il ne pouvait pas se permettre de se comporter de manière cruelle avec elle car cela le ferait souffrir ! Il allait lui parler mais, très vite, Altia tomba au sol, en position assise et elle fixa le mur, voyant à son tour des étoiles.
 
Il la voyait se refermer sur elle-même, comme pour se protéger. Avait elle peur qu’il puisse la renvoyer en Enfer pour si peu ? Il s’approcha d’elle en rampant au sol et s’installa à coté d’elle, posant sa main sur le front de la démone.
 
« Dit pas des bêtises … Je peux pas être méchant avec toi … Par contre, je te fait une promesse, une vraie promesse … Je n’abuserais plus jamais de ton corps, bien que je n’avais pas l’impression d’en abuser, mais promis, je ne toucherais plus ! Je me contenterai de regarder seulement avec mes yeux et pas avec mes mains d’accord ? »
 
Il l’empêcha de suite de parler en posant sa main sur la bouche de la démone.
 
« Et y’as pas de « Le maitre a le droit. » qui tienne ! Je suis certes ton maitre mais je suis également ton partenaire et je veux devenir une personne bien plus importante pour toi … Si tu le veux et l’accepte bien évidemment … »
 
Puis, il décida de se lever et il attrapa Altia afin de l’emmener avec lui dans une douche. Il savait que la dernière fois, cela lui avait fait du bien et il la posa sur un tabouret de salle de bain qu’il avait afin qu’elle puisse s’asseoir, retira la chemise de la démone et lança le je d’eau.
 
« Allez, ton maitre va te laver ! »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:45

Frissonnant à son contact, elle eut un léger mouvement de recul et le fixa alors qu’il avait repris la parole, lui expliquant qu’il ne voulait pas être méchant avec elle, qu’il ne pouvait pas ; une nouvelle promesse fut prononcée alors qu’elle secouait la tête, que … Que voulait-il dire ? En quoi il n’avait pas eu l’impression … Elle … Elle n’avait pourquoi pas accueillis l’homme à bras ouvert si ? Son corps avait exprimé sa souffrance mais … Non … Pour lui non … Son cœur se brisa à nouveau alors qu’elle baissait la tête, Altia voulait qu’il la renvoi. Que quelqu’un d’autre vienne.
 
Reculant vivement pour qu’il cesse d’avoir sa main devant sa bouche, un éclair de frayeur passa dans son regard, pourquoi … Elle … Elle n’avait plus le droit de parler ?! Son rythme cardiaque s’intensifia alors qu’elle tremblait légèrement, il finit par lui dire qu’il voulait être une personne bien plus importante … après tout ça ? Non … Il n’avait pas le droit !
 
« Non … le maitre reste le maitre … »
 
Elle n’aurait jamais dit ça dans l’après-midi … Non, Maximilien devenait plus. Mais elle avait tout brisé, comme toujours, il lui avait fait comprendre. Tout était de sa faute. La tenue, la boisson, et maintenant « l’envie » de cet échange physique. Elle avait envoyé tous les signes pour cette action, elle n’en avait pas eu l’impression, et restait maintenant sans bouger, complètement perdu, des larmes silencieuses coulant sur ses joues.
 
Poussant un cri, la démone voulut se dégager de son emprise mais fut emmener comme un vulgaire paquet dans la salle d’eau, ce dernier la déposa sur un tabouret en allumant le jet d’eau, prétextant qu’il voulait la laver ; la démone se leva brutalement et se colla au fond de la douche, effrayée ; et puis au fur et à mesure des secondes, son regard perdu tout éclat et elle s’avança, résignée.
 
« Le maitre n’a pas abusé du corps d’Altia. Altia lui appartient, quoi que dise le maitre … Altia fera ce qu’il lui plaira. »
 
Un simple murmure alors que ses yeux fixaient le sol, une nouvelle larme coula lentement le long de sa joue alors qu’elle se laissait nettoyer, prenant du savon pour se frotter légèrement le corps et les cheveux, perturbée par cette situation alors que son corps entier tremblait légèrement, son cœur serrer comme si quelqu’un le comprimait.
 
Alors qu’elle sortait, un toquement se fit entendre à la porte et Altia alla ouvrir, sans faire attention au fait qu’elle n’était couverte que d’une serviette. Deux hommes se présentèrent devant elle et pénétrèrent l’appartement, l’un d’entre eux lui attrapa le visage légèrement violemment et grogna alors que l’autre parlait fortement, fixant son maitre.
 
« Maximilien Vernon ! Nous t’avions prévenu, tu ne devais pas recommencer comme avant ! La dernière fois on nous a signalé des cris, voilà que ça recommence et on la retrouve nue, les yeux rouges d’avoir pleuré. Le lien va t’être retiré dès maintenant, et tu auras l’interdiction de la revoir. »
 
La démone recula, échappant à l’emprise de l’homme et baissa les yeux, la panique commençant à la gagner ; prévenu de quoi ? Le lien … Non, elle obéissait à son maître exclusivement ! Même si … Une hésitation se ressenti dans son corps, après tout, ce n’était que souffrance avec lui depuis le début … Un mouvement en avant la fit rejoindre l’agent qui l’avait examiné, ce dernier lui attrapa le bras pour l’emmener en dehors de l’appartement, elle commença à le suivre docilement, le regard bas. C’était vrai, elle n’avait que souffert, il jouait avec ses sentiments, avec elle … Un jour c’était de « l’amour », un jour il abusait d’elle. Entendant son maitre parler, la démone se stoppa et se retourna, et alors que leurs regards se croisaient, son cœur fit un bond dans sa poitrine.
 
Elle chercha à se dégager de l’emprise de l’homme qui lui demanda de rester calme, mais elle finit par réussir à se détacher de lui et tomba à la renverse, chutant dans les escaliers qui menaient aux sous-sols et garages ; endroit d’où venait les deux enquêteurs qui y étaient garés. Se redressant difficilement, la démone poussa un gémissement, le corps meurtris et passa sa main sur sa tête, cette dernière se couvrant de sang qui s’écoulait d’une légère blessure. Le liquide rouge se mêla à sa chevelure alors qu’elle entendit des bruits dans l’escalier.
 
Son sang ne fit qu’un tour, et elle n’eut qu’un réflexe, la démone prit la fuite. Courant entre les voitures, Altia gardait une main sur la serviette pour ne pas se retrouver nue, elle chuta plusieurs fois et sa vue se troubla, son manque d’endurance et d’air ayant raison de cette fuite. S’arrêtant au bout de l’endroit, elle remarqua qu’elle était bloquée et se stoppa, apercevant les deux agents devant elle, armés, une larme coula sur sa joue.
 
« Maximilien … »
 
Elle ne voulait pas qu’on l’enlève à lui, elle voulait rester avec lui ! Il … Il avait besoin d’elle ! Elle se moquait de souffrir, elle ferait comme elle avait toujours fait ! Soudainement un chien de feu apparut devant elle et poussa un grognement impressionnant, destiné aux trois hommes face à lui. Apercevant le regard de son maitre, la démone se colla un peu plus au mur, honteuse de son comportement, honteuse d’avoir fui et … Peureuse. Elle était terrorisée.
 
Le chien ne laissa personne s’approcher, il sembla fou furieux, que ce soit envers les deux poursuivants, mais aussi envers le maitre d’Altia ; rapidement les deux hommes levèrent leurs armes et visèrent la créature. La démone poussa un cri et se jeta sur le chien, le faisant basculer sur le côté alors que la première balle se logeait dans son bras gauche, et que la seconde effleurait sa jambe. Retombant lourdement au sol, elle fixa le chien et le fit disparaitre alors qu’il allait bondir sur les hommes du HWI. Pourquoi … Pourquoi protégeait-elle encore des humains ? … Elle se releva, tenant son bras de sa main droite et recula encore, son regard croisant finalement celui de son maitre.
 
« Maximilien … Altia ne veut pas vous quitter … Aidez-moi … S’il vous plait … »
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:48

Il ne s’attendait pas à une réaction aussi effrayée de la part de la démone quand il voulu la laver et cela le fit légèrement dessouler. En effet, la voir aussi paniquée devant lui … Aurait il des choses de mal ? … Il essaya de remettre les mots qu’il avait prononcé avant la douche mais il avait déjà l’impression d’avoir un trou noir sur ce qui venait de se passer mais … Il lui avait forcément dit du mal dans ses paroles et il l’avait blessé. Il choisit de ne pas répondre à la phrase d’Altia et il l’aida à se laver, profitant du calme de la douche pour que la démone se détende. Mais rien ne l’avait réellement préparé à ce qui allait se passer ensuite …
 
Altia venait de sortir de la douche en serviette et qu’il la suivit en étant toujours aussi silencieux, il fut surpris d’entendre la porte et il observa Altia y aller afin de l’ouvrir et il fut surpris de voir deux agents du HWI débarquer ainsi et le reste alla si vite.
 
Ainsi donc, des voisins ont signalés des cris et ils sont venus voir comment était la démone et, forcément, la voir nue et les yeux rouges … Ils allaient la saisir et, alors que son cœur hurlait, il resta silencieux car il avait l’impression qu’Altia semblait vouloir ….
 
Il ne savait comment réagir !  Il voulait à tout prit la protéger et la récupérer mais … Il posa son regard sur le premier agent qui voulait s’emparer de lui, lui mettre des menottes afin de l’emmener en prison pour le mal qu’il causait à la démone. Il sentait une colère monter en lui et il voulait se débarasser de ses hommes du HWI et du HWI … Et si il quittait cet endroit avec elle afin de vivre heureux ? Ou alors déménager, ce serait bien …
 
« Non … »
 
Forcément, il commençait à être sobre de nouveau. De tels émotions ne pouvaient le faire réagir autrement et une certaine aura mystique l’entourait alors qu’il prononçait ses mots.
 
« Vous … Vous ne l’emmènerez pas ! »
 
Il couru vers cet homme qui tenait Altia par le bras mais il devait s’occuper de l’autre avant. Il utilisa un sort de projection pour le plaquer contre le mur et il courru, poing levé vers cet homme qui allait l’enlever. Il lui hurlait dessus de ne pas aggraver son cas mais cet individu lacha Altia qui tomba dans les escaliers. Il pouvait ressentir sa douleur mais on essaya de profiter de ce moment de souffrance pour le plaquer au sol. Cependant, ils avaient besoin de la démone et il les suivit, voulant avant tout retrouver la démone.
 
Dans la précipitation, on réussit à lui mettre les menottes et on le força à descendre avant de le plaquer contre une voiture tandis que les deux agents étaient de nouveaux en train de chercher Altia. Il profita pour se redresser et les suivre, voulant sauver Altia. Et quand il la vit, il courut afin de s’approcher, bousculant les agents avant de voir Enteï qui lui hurla dessus. Enfin, aux agents et à lui aussi. Il pouvait ressentir la haine qu’avait le chien pour lui et il savait que cela allait être dur pour lui de regagner la confiance des amis d’Altia …
 
Un des deux gardes l’attrapa et le projetta en arrière alors qu’ils armaient leurs pistolets pour abattre cet animal qui pouvait constituer une menace pour le HWI. Non ! Il ne devait pas ! Mais quand les coups de feu retentirent … Ce fut Altia qui fut blessé. Il sut se redresser mais al douleur était là et il cria le nom de la démone avant de s’approcher d’elle, ressentant cette douleur dans son bras gauche !
 
Elle le regarda droit dans les yeux et il pouvait ressentir l’intensité de ce regard entre eux, de cet envie de rester l’un auprès de l’autre. Et cette colère en lui d’avoir été encore une fois nul avec elle. Elle n’avait pas besoin de lui demander … Le HWI l’a mit en rogne une nouvelle fois. Les menottes se brisèrent après avoir été chauffé par un sort qu’Altia pouvait surement reconnaitre, un sort venant d’une déesse du soleil Nordique. Il posa son regard sur les deux gardes du corps alors que des bandelettes fantomatiques s’enroulaient autour d’eux et que deux sarcophages venaient d’apparaitre.
 
« Vous avez osé tirer sur celle que j’aime ?! Que le courroux d’Anubis s’abat sur vous !! »
 
Très vite, les deux gardes se transformèrent en momie, bien que l’un d’entre eux ait eu le temps de lui tirer dessus, la balle touchant son flanc droit. Cependant, il ne lâcha rien et il observa les deux sarcophages se refermer avec les deux agents et disparaitre ailleurs.
 
Epuisé par ce sort à cause de l’alcool, il prit finalement connaissance de la douleur dans son flanc en voyant sa chemise blanche immaculé de sang et il tomba à genoux, posant son regard sur Altia. Les yeux plus qu’humides.
 
« Pardonne moi Altia … Je suis égoïste … »
 
Il tomba à la renverse, posant sa main sur sa blessure.
 
« J’ai prit en compte que mon bonheur sous l’emprise de l’alcool sans penser au tien … Alors que cela doit être bon pour les deux … Cela ne l’était pas pour toi et j’ai continué, j’ai été égoïste … Et j’ai bien été puni par les cieux avec cette balle dans le flanc … »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:49

Le lien entre elle et son enquêteur n’avait jamais été aussi fort, les regards échangés témoignaient de la relation qu’ils voulaient maintenant, de l’envie d’être ensemble malgré tout ce qui pouvait arriver. Elle pouvait ressentir la colère de son maître et tentant de calmer la sienne, ne voulant pas lui créer des ennuis ; mais les armes qui se pointèrent sur elle alors qu’elle était en position défensive la firent reculer. Elle … Elle était une fugitive, elle était dangereuse, ses invocations étaient dangereuses … Une larme coula sur sa joue alors qu’elle secouait la tête, non, elle ne voulait pas créer d’ennui à son maitre, elle ne voulait pas faire du mal aux humains …
 
Des bandelettes apparurent soudainement et entourèrent les deux hommes, la démone recula d’un pas, effrayé par ce sortilège et fixa son maitre ; il … Il faisait ça pour elle, parce qu’il l’aimait … Son regard se baissa au sol alors qu’elle frémissait, que … Que ressentait-elle au fond elle, pour lui ? C’était si difficile de maîtriser quelque chose d’aussi nouveau.
 
Un gémissement quitta ses lèvres alors qu’une balle s’était logée dans le flanc de son enquêteur, elle se plaqua contre le mur en respirant doucement pour tenter de calmer cette douleur au travers du lien et observa les deux sarcophages disparaitre dans l’air avant de porter son regard sur son maitre qui semblait épuiser ; elle tressailli en le voyant tomber à genou et secoua la tête en voyant le sang apparaitre. Non … Il …
 
Ses paroles la sortirent de sa torpeur et elle releva le regard vers lui, poussant un cri en le voyant chuter au sol, une main sur sa blessure. Bon pour les deux … Parlaient-ils de l’acte charnel ? Mais ce n’était pas … Elle n’avait connu que de la douleur, mais se demandait si peut-être il n’existait pas autre chose. Alors qu’il cessait de parler, la démone laissa une larme couler sur sa joue en faisant un pas dans sa direction.
 
« Maitre … »
 
Courant à ses côtés, la démone se jeta au sol pour le fixer, les larmes coulant à présent en abondance de ses yeux alors qu’elle secouait la tête, bouleversée et inquiète.
 
« Non … Non … Vous n’êtes pas égoïste … C’est de la faute d’Altia … Vous l’avez dit … Vous … Le but d’Altia est de rendre heureux le maitre … Altia … Altia veut vous rendre heureux ! Même si elle …. Doit souffrir dans cet acte … Mais Altia ne comprend pas … Ce n’est jamais bon … C’est toujours douloureux …. Mais ce n’est rien … Altia … Altia veut vraiment vous rendre heureux ! Le maitre …. Le maitre est parfait … Mais … Le maitre à tuer ces hommes ? … Altia veut vous protéger ! … »
 
Ses paroles étaient entrecoupées de sanglots, alors qu’elle se perdait un peu dans ses paroles, parlant de choses et d’autres en étant complètement perdues ; soudainement, elle le redressa pour le prendre dans ses bras délicatement, séchant ses larmes en lui murmurant qu’elle resterait avec son maitre … Sa main se glissa sur la blessure de son maitre et elle soupira.
Il n’allait pas être content.
 
Un cercle d’invocation apparut au-dessus d’eux et une petite créature marine apparut doucement, le petit être bleu, aux écailles irisées de violet, s’approcha doucement de la blessure et se posa dessus, émettant immédiatement un froid apaisant et soulageant ; et puis doucement une petite lumière bleue apparut durant quelques minutes et la créature disparut ; voulant vérifier, la démone souleva légèrement la chemise de son enquêteur pour constater que la blessure n’était plus là.
 
La serviette se couvrit de rouge rapidement, au même endroit que lui ; percevant sa douleur et son regard, la démone soupira doucement et lui adressa un léger sourire.
 
« Elle ne peut pas soigner complètement … Elle transfère votre mal à Altia … Parce qu’Altia est là pour vous protéger, toujours. »
 
Restant ainsi contre lui, la démone perdit rapidement des couleurs mais ne bougea pas, le laissant agir comme il le voulait et dans un sens attendant des réponses à ses questions indirectes sur cet acte qui la bouleversait tant. S’aperçevant de ce qu’elle avait fait, et de ce qu’elle était entrain de faire puisque son maitre était toujours dans ses bras, la démone rougit légèrement et détourna le regard. Mais elle ne voulait pas rompre ce contact …
 
« Altia … Altia s’excuse pour ce soir … Elle a tout gâchée … Altia promet de faire plus attention ! »
 
Et … intérieurement, la démone se promettait de ne plus attendre des soirées aussi ‘arrosées’ pour lui parler un peu plus, lui expliquer légèrement ce qu’elle ressent. Enfin ça, c’était encore une autre histoire … Mais elle sentait que quelque chose de différent se passait actuellement entre eux … Les choses n’étaient plus pareilles.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:50

Il observa Altia qui se rapprochait de lui et il pouvait sentir la tristesse et la peur de la démone en lui. Il sentait également une sorte de déclic en lui, comme si leur relation avait franchi une nouvelle étape.
 
Elle pleurait alors qu’elle parlait, lui disant qu’il n’était pas égoïste. En réalité, elle ne comprenait pas que l’acte charnel puisse être bon entre deux personnes et elle n’avait connu que la souffrance en le faisant. Et forcément, elle a cru qu’il les avait tués. Il essaya de se redresser, une douleur vive à son flanc se réveilla et il posa sa main dessus en grimaçant. Il voulu lui répondre mais il fut surpris de voir la démone le prendre dans ses bras, l’aidant à se redresser alors qu’elle lui murmurait qu’elle ne le laisserait pas. Sa main laissa celle d’Altia toucher la blessure et il posa son regard sur elle, sentant qu’elle allait faire quelque chose.
 
« T’inquiète pas pour eux deux, je les ai envoyé dans la base du HWI au Groenland … Le temps qu’ils reviennent … »
 
Il remarqua le cercle d’invocation et il découvrit encore une nouvelle créature qu’il ne connaissant pas. Une créature marine. Surpris, il posa son regard sur Altia et avant qu’il ne puisse parler, il sentit une certaine fraicheur sur son corps et sa peau était en train de bruler sous le contact du froid. Il ne put s’empêcher de lâcher un petit cri, cassant son coté un peu froid et le montrant presque comme un enfant qui subissait une opération médicale.
 
Alors qu’il sentait qu’on le soignait, la douleur ne s’estompait pas pour autant et il remarqua que, au moment où il n’avait plus rien, une tache de sang apparaissait sur le flanc d’Altia. En gros elle …
 
« Non Altia … Pourquoi ? »
 
Il était toujours contre elle et il en profita de retrouver sa force pour inverser les positions, la prenant dans ses bras et la blottissant contre lui.
 
« Altia je … Merci de m’avoir sauvé … A mon tour de te sauver … »
 
Il l’écouta s’excuser, observant la démone rougir alors que lui aussi était en train de prendre des couleurs. Il la posa sur le sol et utilisa l’art du magnétisme dans un autre domaine ? Un sort basique mais capable de retirer les balles dans le corps de la démone. Il prit le temps de se concentrer et posa son regard sur elle, lui adressant un sourire.
 
« Ecoute … Tu sais, ce n’est pas de ta faute … Je suis fautif dans un sens … C’est moi qui ne t’ai jamais expliqué réellement en quoi cet acte peut être différent entre des personnes qui s’aime. En fait, l’acte charnel ne doit se faire qu’entre deux personnes qui s’aiment et qui partagent des sentiments ensemble … De plus, normalement, pour faire l’acte, il faut que les deux personnes soient prête … Enfin … C’est très difficile de parler de tout cela tout en retirant les balles … »
 
Il réussit à retirer celle dans le bras de la démone et il se concentra sur celle du flanc bien qu’il sentait que la démone semblait attendre d’autres explications sur l’acte charnel.
 
« Je … Avant l’acte, il y a les préliminaires, des caresses que l’on fait à son partenaire … Cela doit être partagé … Un peu comme quand je t’ai caressé tout à l’heure … »
 
Le visage rouge, il posa son regard sur elle alors que la dernière balle lui arriva dans sa main et il les posa par terre.
 
« Retournons dans l’appartement maintenant que les balles sont retiré … »
 
Il saisit la démone et la ramena doucement vers la chambre, utilisant sa chemise pour couvrir les blessures le temps du trajet. Une fois rentrée, il fera de beaux pansements sur la démone mais il était curieux et voulait savoir ce qu’elle pouvait penser de sa déclaration.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:52

Au final les deux agents n’étaient pas morts, ils avaient été envoyés dans la base du HWI au Groenland, ce qui la rassurait, mais elle savait aussi qu’ils contacteraient vite la base ici à Rouen pour raconter ce qui venait de se passer, et à ce moment-là Altia sera prête à défendre son maitre. Elle ne les laisserait pas les séparer, elle ne le voulait pas.
 
Restant silencieuse le temps de l’invocation, elle se concentra pour ne pas se laisser submerger par la douleur beaucoup plus physique qui l’envahissait et posa son regard sur lui alors qu’il lui demandait pourquoi ; surprise de cette question, la démone ne sût pas quoi répondre dans l’immédiat et se contenta de se laisser faire, se retrouvant dans les bras de son maître et rosissant à ce contact, sans pour autant chercher à s’en extirper.
 
Elle ne comprit pas immédiatement ses paroles, et l’observa utiliser un nouveau sort alors qu’il la fixait en souriant ; elle lui rendit un sourire timide et rougit fortement à ses paroles. Un acte entre deux personnes qui s’aiment … Qui ne se faisaient qu’entre deux personnes qui s’aiment, mais pourtant, elle … Elle n’aimait pas ses maitres. Et eux non plus, elle était un jouet. Sa remarque lui tira un léger sourire amusé alors qu’elle se laissa faire, attendant qu’il est finit pour reposer son regard empli de curiosité sur lui.
 
Des préliminaires, des caresses comme celle qu’il avait tenté de lui faire plus tôt ; elle n’avait pas compris à ce moment-là, parce qu’elle ne connaissait pas ce genre de contact … Alors il … Il voulait vraiment qu’elle aime cet acte avec lui, il n’avait pas voulu abuser d’elle, au contraire … Une larme de joie coula sur sa joue alors qu’elle l’observa retirer la seconde balle et se blottissant un peu plus contre lui.
 
Hochant légèrement la tête, elle se laissa porter jusqu’à l’appartement, fermant la porte d’un léger mouvement de main une fois qu’ils furent à l’intérieur, et se laissa installer sur le canapé en l’observant aller chercher la trousse de soin, posant sa main sur la sienne une fois qu’il était revenu, l’invitant à s’installer avant de commencer les soins, elle … Elle avait besoin de parler. Et cette fois, sans alcool dans le sang.
 
« Pour votre blessure … Altia devait vous soigner. Parce qu’il est du devoir d’Altia que de protéger son maitre et … » Elle rosit et détourna le regard quelques instants. « Altia ne veut pas que Maximilien souffre, elle veut l’aider … »
 
Son regard croisa à nouveau celui de Maximilien et elle lui adressa un sourire tendre avant de rougir, cherchant ses mots pour un sujet plus délicat.
 
« Altia … Non … Je … Je ne comprends pas bien … Si cet acte se fait entre deux personnes … Qui s’aiment ; pourquoi … Enfin … Qu’est-ce que c’était avec tous les maîtres d’Altia ? »
 
La notion de viole lui étant totalement inconnue, la démone pensait qu’il n’y avait qu’une chose ; mais il commençait à lui faire voir le monde d’une nouvelle manière, une manière bien plus douce, bien plus belle, et surtout … La démone pouvait enfin commencer à apprécier la vie.
 
« Altia ne connait pas les caresses … Les … Préliminaires. Jamais …. Non jamais Altia n’a connu ça avec quelqu’un.  Enfin … Sauf … »
 
La démone hésita quelques instants, avant de murmurer doucement, le regard fixé sur ses mains.
 
« Avec vous … Je … Pardon … D’avoir été … Trop vite … je n’avais pas compris … je ne savais pas. »
 
Et elle ne pouvait que le remercier d’avoir essayé de lui montrer ce côté-là de l’acte charnel, même si au final elle avait peut-être gâchée ce moment. Mais elle sentait que rien n’était finit, bien au contraire, tout ne faisait que commencer.
 
Hésitante, la démone s’approcha doucement de lui ; sa main se posant sur son flanc alors que chaque mouvement lui était douloureux ; mais elle … Rougissant, hésitant, la démone finit par s’approcher doucement et déposa un léger baiser sur la joue de son enquêteur.
Un léger baiser, un petit contact, mais un pas énorme pour elle. Peut-être qu’au final …
Elle était plus attachée à lui qu’elle ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:54

Il venait de la poser sur le canapé et il se dépêcha d’aller chercher une trousse de soins. Il ne se sentait d’ailleurs pas capable d’appliquer le pouvoir de cicatrisation sur elle dans son état. L’alcool et les émotions fortes, cela n’aide pas.
 
Une fois qu’il l’avait retrouvé, il fut surpris par l’invitation d’Altia à la rejoindre sur le canapé, prenant la main de la démone et s’installant à ses coté. Il l’écouta parler et il comprit son acte, voyant que la démone rosissait à l’idée d’aider le sorcier qu’il était.
 
Puis, elle changea de sujet après un regard plongeant sur ses yeux. Il se doutait que la jeune femme allait se poser des questions sur sa déclaration et ses explications et, dans un sens, il se doutait que la notion d’abus sexuel et de viol n’étaient pas quelque chose qu’elle connaissait. Il s’approcha un peu plus d’elle, alors qu’elle lui avouait n’avoir jamais connu les préliminaires avant ce qu’il avait fait ce soir. Il posa son regard sur elle et s’approcha légèrement d’elle, voulant caresser le visage de la démone.
 
Mais, très vite, il sentit que celle-ci ne semblait pas plus triste que cela, bien au contraire. Elle s’était confiée à lui, avait fait un énorme pas en avant et il pouvait sentir l’hésitation qui envahissait le corps de la démone. Posant son regard sur elle, il rosit lors du contact des lèvres de la démone sur sa joue et il posa son regard sur elle, un sourire sur son visage.
 
Un si petit geste … et pourtant, il avait une si grande importance pour lui.
 
Il prit la trousse de soin et commença à faire les bandages, profitant de cette proximité pour la câliner légèrement alors qu’il la soignait, posant des bandages après avoir désinfectés les deux blessures provoqués par les projectiles.
 
« Tu sais … Ce que tu as subit avec tes autres maitres porte un nom sur Terre … On appelle cela de l’abus sexuel ou, plus couramment, un viol. C’est faire la chose sans le consentement de l’autre … Sans attendre que l’autre désire faire cet acte. »
 
Il termina de poser les deux bandages avant de remonter légèrement la serviette de la démone afin qu’elle n’est pas froid, prenant également une couverture posé sur le canapé pour emmitoufler le petit couple qu’ils formaient dans un petit cocon chaud.
 
« Voilà … Comme cela, tu n’auras pas froid et je vais rester auprès de toi le temps que tu ailles mieux … si cela ne te dérange pas d’ailleurs. »
 
Il lui montra les deux télécommandes de la télé.
 
« La noire permet d’allumer le téléviseur et la blanche avec un petit squelette au bout permet d’allumer le décodeur pour les chaines. Je te laisse essayer d’accord ? Tu appuie sur le bouton rouge puis sur les chiffres et on aura le droit de regarder ce que tu as envie. Bien que je suppose que tu ne connais pas la télévision en dehors de ce que tu as vu au magasin … On peut regarder un peu de tout, des documentaires comme des images qui bougent et qui racontent des histoires. »
 
Il passa ses bras autour de la taille de la démone, rosissant à cette initiative qu’il avait prit.
 
« Je … Je suis très touché par tes paroles et cette volonté que tu as … Tu es prête à transférer une souffrance sur toi … Je … Est-ce que tes autres maitres connaissaient cette créature ? Ont-ils abusé de tes invocations en dehors de leurs rôles de gardes du corps et … Tu crois que Enteï et même Phype me pardonneront pour la souffrance que je t’ai infligé tout à l’heure … ? J’ai vu dans le regard de ce gros nounours qu’il m’en voulait … »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 11:58

Le voir rosir et sentir son bonheur était le plus beau cadeau qu’elle pouvait recevoir de son geste, lui rendant son sourire, elle l’observa quelques instants et laissa tomber la serviette sur le canapé pour qu’il est accès facilement à son flanc, rosissant d’être ainsi dénudée devant lui mais sachant qu’elle pouvait avoir confiance en cet homme. Frissonnant à son contact, le fait qu’il tente de la câliner parfois la faisait sourire, elle le trouvait de plus en plus touchant au fur et à mesure qu’il s’ouvrait à elle et lui montrait qui il était vraiment.
 
Frémissant lors des soins, elle ne put retenir un petit gémissement mais ne bougea pas, l’écoutant parler de ce que les humains appelaient l’abus sexuel, ou le viol, concrètement c’était faire cet acte sans le consentement de l’autre, sans sentiment, et lorsque l’un de deux ne voulaient pas le faire. Elle n’avait donc connu que cela … Hochant doucement la tête pour lui indiquer qu’elle avait compris, elle n’ajouta rien, toutes ces relations étaient du passé, et même si elle avait vécu des actes avec lui légèrement douloureux … C’était différent. Elle ne saurait expliquer en quoi … Mais c’était ainsi.
 
Le laissant remonter la serviette, elle le remercia tendrement et fut surprise de la suite, elle se retrouva rapidement coller contre lui, la couette entourant leurs deux corps pour, comme il disait, qu’elle n’est pas froid. La fin de sa phrase lui tira un sourire amusée, et elle pencha légèrement la tête sur le côté en lui adressant un sourire tendre, sincère.
 
« Je suis heureuse si vous restez à mes côtés. »
 
Elle était franche, et s’ouvrait elle aussi un peu plus à lui. Prenant les télécommandes qu’il lui désignait, elle les observa quelques instants en écoutant ses explications. Appuyant sur le bouton rouge pour allumer la télévision puis le décodeur comme il lui avait indiqué, elle fut surprise de voir les images apparaitre et écouta la suite. Les chiffres pour choisir une chaine, les flèches pour défiler, elle avait le choix du programme. Commençant doucement à appuyer sur les flèches pour regarder les différents programmes, la voix de son maitre lui fit cesser son activité pour se tourner vers lui.
 
Rougissant à son geste, elle ne bougea pas et resta contre lui, se permettant même de se blottir un peu plus dans ses bras, après toutes les émotions du soir … Elle devait avouer qu’elle se sentait en sécurité dans les bras de son enquêteur. Les paroles la firent passer du rose au rouge, et ses yeux se baissèrent alors qu’elle réfléchissait aux nombreuses questions posées.
 
« Je suis prête à tout pour le maitre Maximilien … Et seulement pour lui … » Un sous-entendu qu’il ne comprendrait peut-être pas, mais c’était la première fois qu’elle faisait ce soin volontairement.
 
« Certains la connaissaient, beaucoup de maitres avaient eu vent de certaines créatures d’Altia, comme le dragon, et l’invoquait pour ça. Alquario n’était pas très connu, mais assez pour que 3 maitres s’en servent … Deux fois pour des blessures mineures mais … »
 
Soupirant légèrement, la démone se redressa légèrement en baissant la serviette pour lui montrer une cicatrice plus impressionnante que les autres, sur la gauche de sa poitrine, non loin du cœur.
 
« Ce fut la dernière fois … Par la suite Alquario n’a jamais été rinvoqué, jusqu’à aujourd’hui. »
 
Se réinstallant contre lui, elle resta quelques secondes silencieuses, blottit dans ses bras en fermant les yeux, chassant ses souvenirs douloureux. Les humains s’étaient toujours cru tout permit, et elle pensait qu’il avait raison.
 
« Il est arrivé qu’Altia soit obligé d’utiliser ses invocations pour autre chose qu’être garde du corps … Mais Altia a toujours veiller sur elle, les maîtres d’Altia n’avait pas le droit de leurs faire du mal. Un seul à essayer, et Enteï l’a détruit … » Léger silence. « Le maître à une idée précise des utilisations ? C’est pour cela qu’il pose la question ? »
 
Elle tourna son regard vers lui, l’observant, en se demandant pourquoi il lui avait demandé tout cela sur ses invocations. Se souvenant du comportement du chien, elle soupira légèrement et regarda sa main, posée –naturellement- sur le torse de l’homme.
 
« Enteï est protecteur avec Altia … Mais il saura pardonner à Maximilien, parce qu’il sait que ce n’est pas un maitre comme les autres pour Altia … »
 
Un léger sourire avait ponctué ses paroles, se rendant compte de celle-ci la démone retira sa main vivement et baissa le regard, les joues rouges écarlates d’avoir dit ce genre de chose ; elle en oublia de répondre à la fin de la question et se concentra de nouveau sur la télévision, trouvant rapidement un film qui parlait de la mythologie grecque.
 
« Ce programme convient-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 12:00

Il pouvait sentir que la démone réfléchissait à l’ensemble des questions qu’il avait posé. Elle avait même stoppé la recherche de programme à la télé pour se concentrer sur ce moment et il devait avouer qu’il se sentait bien avec la démone dans ses bras. Il posa son regard sur elle, l’écoutant répondre à sa première question.
 
Ainsi, certains maitres ont connu le pouvoir de ce Alquario mais l’un d’entre eux en a profité et c’est ainsi que la démone se retrouva avec une énorme cicatrice près du cœur. Il comprit néanmoins une chose, Altia n’avait pas confiance en ses anciens maitres pour leur montrer l’ensemble de ses invocations. Dans un sens, il était heureux d’être le seul a, surement, avoir l’opportunité de tous les voir.
 
Ensuite, il aida la démone à mieux s’installer contre lui et il l’aida à se concentrer sur une chose bien plus joyeuse. Il lui fit quelque papouilles alors qu’il l’écouta parler de ses invocations et du fait qu’une fois, un maitre avait tenté du faire du mal à Enteï et que le gros chienchien ne fut pas content. Etrangement, il avait un peu peur que le gros chien ours puisse un jour le gober bien qu’il se doute que la démone ne le laissera pas faire. Mais si une telle chose devait arriver, il ne voudrait pas que la démone se mette en danger pour lui.
 
Cependant, il commença à réfléchir à la question qu’elle venait de lui poser. A quoi pensait-il ? Mais avant de lui répondre, il écouta la remarque de la demoiselle sur Entei tout en rosisant sur ce contact si doux qu’elle avait avec son torse. C’est vrai qu’il n’avait pas remit sa chemise et il venait seulement de s’en rendre compte ! Rougissant devant ce geste mais également ses paroles, il posa son regard sur elle et observa le choix qu’elle fit à la télé.
 
Le Choc des Titans, la dernière version. Un programme qui irait pour ce soir, bien qu’il ait prit de nombreuses libertés sur les choix artistiques des dieux.
 
« Le programme me convient Altia … Merci de penser à moi avec des sujets comme celui-ci.  Et je suis rassuré de savoir que je pourrai me faire pardonner auprès d’Enteï … Et sache que … Toi aussi … Tu es une personne pas comme les autres pour moi. »
 
Il rosit avant de se rappeler de la question de la démone.
 
« Je t’avoue que j’avais surtout peur que tes anciens maitres puissent maltraiter tes invocations, surtout qu’elles représentent dans un sens une partie de toi. Sinon, je n’abuserai jamais de tes invocations. Ceux sont des amis, pas des objets ni des esclaves … »
 
Il se montrait rassurant, sachant pertinemment que ce genre de phrase pouvait perturber la jeune femme. Il commença néanmoins à lui faire de douces caresses sur son corps, ne touchant jamais de zones trop intimes tout en observant le film et restant attentif aux moindres mouvements et paroles de la démone. Cependant, son ventre se mit à grogner un peu plus et il posa son regard sur Altia.
 
« Désolé … Je crois que les émotions récentes que nous avons eu m’ont redonné un peu faim … Il reste encore de la nourriture japonaise ou on a tout mangé ? S tu veux, on ramène les plats pour se refaire un plateau télé d’accord ?»
 
Il se détacha doucement et alla chercher les éventuelles restes avant de regarder une bouteille sur la table. Une vraie bouteille d’eau. Mais il voulait offrir quelque chose à Altia. Ainsi, il chercha dans ses placard et il trouva deux bouteilles de jus de fruit et une bouteille de sirop. Il fusionna le tout et il créa un cocktail de jus de fruit qu’il apporta sur la table avec de quoi manger.
 
« Tiens, goute moi ça … C’est différents jus de fruits que j’ai mélangé ensemble. J’espère que ça te plaira. »
 
Il avait l’impression de se comporter comme avec Lydia mais … Il y avait de nouvelles choses, de nouvelles passions. Altia était formidable et il voulait l’aider à évoluer dans un sens … Il s’installa sur le canapé et l’attira contre lui, se remettant sous la couette avec elle avec un bras disponible, lui permettant de piocher dans les assiettes qu’il avait posé sur la table basse.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 12:02

La démone eut un sourire en constatant que le programme lui convenait, et semblait lui plaire ; hochant doucement la tête, elle hésita à invoquer le chien de feu pour qu’ils s’expliquent, mais ce dernier viendrait sûrement quand il serait calmer, surtout qu’elle l’avait renvoyé un peu brutalement. La suite la fit rougir et elle eut un léger sourire, n’osant pas croiser son regard.
 
Relevant légèrement la tête, la démone l’écouta attentivement en fronçant les sourcils. De la maltraitance … Non, à part cette histoire qu’elle avait commencé à lui compter. Touchée de ses paroles, la démone laissa s’afficher un sourire sur ses lèvres et se blotti doucement contre lui avant de murmurer doucement.
 
« Non Altia à toujours protéger ses amis, il y a juste une fois où la personne n’était pas content du travail d’Altia et d’une invocation … Mais Enteï nous a protégé. Personne n’a le droit de les toucher … Ni de toutes les connaitre. Sauf le maitre … »
 
Sentant que c’était le ‘moment’ propice, la démone se dit qu’il lui fallait parler d’une créature un peu spéciale, d’une invocation bien différente des autres. Cherchant ses mots, elle se concentra légèrement sur le film, passionné par cette histoire vivante et frémissant sous les caresses de son compagnon, sans jamais chercher à s’extirper de ce doux contact. Les grognements du ventre de Maximilien lui tirèrent un sourire amusé alors qu’elle se redressait légèrement.
 
« Nous avons fini la nourriture japonaise … Et Altia veut bien, elle aussi à un peu faim. »
 
Le laissant se détacher et aller dans la cuisine, la démone en profita pour se lever à son tour et prendre l’encyclopédie sur ses invocations, depuis qu’elle avait mis Phype et la chenille Tin, elle ne l’avait pas encore mise à jour. Prenant un crayon, elle s’installa sur le canapé et prit le livre à l’envers, laissant quelques pages pour parler d’Aclasia, et ajoutant une fiche de créature. Un peu particulière.
 
Rapidement un dessin se fit sur le haut de la fiche alors qu’elle ajoutait quelques informations, cette créature était spéciale et elle plaçait beaucoup de confiance en Maximilien, espérant qu’il protège bien ce livre. Quelques minutes plus tard son maitre revint avec un plateau, comprenant plusieurs choses à grignoter ainsi que deux verres d’une couleur exotique ; reposant le livre sur le côté, la démone fixa les verres et en prit un pour le porter à ses lèvres.
 
Le goût était étonnant, doux, agréable, elle eut un sourire et murmura « c’est très bon … » avant d’en reboire une gorgée puis de poser le verre sur la table. L’observant s’installer, elle se laissa attirer contre lui et posa sa tête contre son torse doucement, souriant de cette nouvelle situation qu’elle trouvait très agréable. Ils grignotèrent quelques aliments et la démone reprit le livre.
 
« Altia a continué un peu le livre, mais différemment  … »
 
La démone tourna le livre pour montrer que d’un côté il avait les fiches des invocations, endroit où elle ajouterait aussi le procédé de liaison et d’invocation ; et retourna le livre pour lui montrer les premières pages où pour le moment il n’y avait que le nom d’Aclasia, et une fiche d’une petite créature nommée Whitia.
 
« Whitia … Est le double créature d’Altia. Elles sont liées, un peu comme l’enquêteur et l’avatar ; Altia doit protéger Whitia, car si elle meurt, Altia disparait aussi. Elle est la créature la plus puissante spirituellement d’Aclasia, c’est elle qui aide à maintenir le monde stable. »
 
Elle le laissa regarder la fiche, pas tout à fait terminé et reposa ensuite le livre sur le canapé, hésitant quelques instants et gardant le silence le temps de manger un peu quelques chips ; buvant une nouvelle gorgée, elle eut un léger sourire et fixa le livre quelques secondes avant de se tourner vers son enquêteur.
 
« Je … J’aimerais beaucoup le continuer. J’ai confiance en le mait … En Maximilien … »
 
Une manière d’agrandir leur lien, de lui prouver sa confiance, et puis pour une fois, d’avoir quelqu’un qui la connaissait réellement. Attendant sa réponse, la démone détourna le regard et fixa la télévision, tentant de bien comprendre l’histoire qui se déroulait sur l’écran.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 12:05

En revenant, il s’aperçu qu’Altia semblait avoir poursuivi le livre. Curieux, il voulut néanmoins attendre que la démone goute son jus de fruit et qu’elle l’invite à le consulter. Il pouvait voir sur le visage de sa démone que le gout lui plaisait et il en était heureux.
 
Une fois installé auprès d’elle, notre sorcier l’observa et rosit en la voyant caler sa tête contre son torse. Heureux, notre Max fixa la démone en grignotant quelques petits toasts qu’il avait préparé et l’observa prendre le livre, curieux. Elle l’a continué de manière différente ? Il avait hâte de lire cela en tout cas !
 
Il observa les pages de ce livre en compagnie de sa douce et il fut surprit par le nom d’une créature … Whitia. Elle n’avait pas fait la fiche d’Aclasia mais il sentait que cette créature était importante pour Altia. Et lorsqu’elle lui donna les explications, il comprit pourquoi. Cette créature était, dans un sens, la même personne qu’elle. Une créature très puissante spirituellement ! Voilà le genre de créatures à ne pas mettre en danger, surtout au vu de la conséquence que cela pourrait avoir sur la démone … Fatale …
 
Il consulta la fiche, prenant chacune des informations en sa mémoire et il se dit qu’un tel livre devra forcément être mit en sécurité. Et il a d’ailleurs une idée de l’endroit où le cacher. Son coffre fort dans sa chambre, caché derrière les chemises. Il était scellé par un pouvoir que seul lui connaissait, une clé spirituel en gros.
 
Puis, la phrase d’Altia le fit rougir, surtout que pour la première fois, elle su dire son prénom  sans placé le mot maitre devant ! Il en était très heureux ! Mais sa réponse risquerait de beaucoup surprendre la démone et il alla chercher ses lèvres, lui déposant un doux et long baiser.
 
« Je ne trahirai jamais ta confiance … Ton livre sera en sécurité, je te le promets. Il sera dans l’endroit où je cache tous mes secrets et toues les choses que je veux garder en sécurité. J’ai un coffre fort dans la chambre, derrière mes chemises. Il ne s’ouvre qu’avec une formule et le son de ma voix pour plus de sécurité. »
 
Il la serra un peu plus contre lui, profitant de la douceur de la peau de la démone.
 
« Je suis heureux de voir que tu as une si grande confiance en moi Altia … J’ai hâte d’avancer avec toi et de découvrir de nouvelles choses sur tes invocations,  mais aussi sur nous deux. Tu es une être formidable et je ferais tout pour que la vie soit beaucoup plus douce pour toi tant que nous vivrons ensemble … »
 
Il observa la télé, le film avançait bien et il dot avouer qu’il ne le suivait pas vraiment, préférant se concentrer sur la beauté de cette démone qui se tenait devant lui et qu’il pouvait serrer autant qu’il le voulait dans ses bras. D’ailleurs, il sent qu’il va avoir du mal à cacher aux yeux de tous qu’il a des sentiments pour son Avatar … M’enfin, il réfléchira à ce détail plus tard, pour le moment, il laissa ses mains masser doucement le corps de la démone, observant ses réactions pour mieux intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 12:06

Rougissant fortement lors du baiser, la démone ne se déroba pas ni ne se crispa ; elle ne pouvait encore lui rendre ses tendres baisers mais elle profitait néanmoins de ce doux contact ; sa main libre frôlant délicatement le bras nue de son enquêteur. Au final elle ne devait pas forcer les choses, juste les laisser couler, et profiter de ce que cet humain lui offrait, de cette nouvelle vie pleine de douceur.
 
Son regard se plongea dans celui de Maximilien, empli de petites étincelles, heureuse, elle hocha doucement la tête, elle avait confiance en lui et savait qu’il ne la trahirait pas. Cependant la suite la surprit agréablement et un sourire se dessina sur son visage, un coffre-fort avec une formule secrète connue de lui seul ? Une protection maximum, elle le remercia dans un murmure et resta contre lui, gardant sa tête contre son torse en étant tout de même légèrement curieuse de ce que pouvait contenir comme secret ce fameux coffre.
 
Savoir qu’elle le rendait heureux la comblait de joie, la démone resta ainsi contre lui et décida de poursuivre rapidement le livre pour qu’il en apprenne plus sur ses invocations, même si ce serait relativement long encore. Son visage se releva doucement en apprenant qu’il voulait en savoir plus … Sur eux ? Une être formidable … Une vie beaucoup plus douce pour elle ? Une larme coula sur sa joue alors qu’elle oublia complètement le film pour le serrer légèrement dans ses bras, doucement, tendrement, un petit contact qu’elle cessa rapidement, mais qui était là.
 
« Merci … Altia est heureuse que vous soyez venu dans cet entrepôt … »
 
Elle remarqua rapidement que son maitre ne suivait pas vraiment le film, elle pour sa part avait un peu de mal à tout comprendre comme ils n’avaient pas vu le début de ce dernier. Percevant son regard sur elle, la démone finit par tourner la tête vers lui et un sourire tendre se dessina sur ses lèvres devant ce regard tendre et empli d’affection.
 
Frémissant sous ses caresses, la démone poussa un léger soupire d’aise et ferma les yeux quelques instants, profitant de ce doux contact relaxant. Au bout de quelques minutes elle les rouvrit et le remercia dans un murmure avant de se détacher doucement pour débarrasser le plateau qu’ils avaient terminés, mais elle s’occuperait de la vaisselle le lendemain … Revenant très rapidement au salon, un sourire se dessina à nouveau sur ses lèvres alors qu’elle se plaça derrière le canapé, ses doigts frôlant doucement les épaules de l’homme. Sentant ses frissons, la démone hésita puis posa ses mains doucement sur ses épaules pour le masser tendrement. Mais elle fut rapidement arrêtée par un bruit derrière la porte … Apercevant la chemise au sol, la démone posa la serviette sur le canapé et l’enfila avant d’aller ouvrir.
 
« Démone Altia ? Agent Piterson, nous avons reçu un message de deux agents envoyés au Groenland par Maximilien. »
« Maximilien a juste voulu protéger Altia ! »
 
L’agent parut surpris des paroles de la démone, il l’observa, rosissant légèrement de cette tenue courte et détourna le regard quelques instants, se demandant ce qui était arrivé … Après tout, tout le monde savait qu’elle l’appelait maitre. Plus maintenant ?
 
« Ils nous ont signalés des cris entendus par les voisins, deux fois, et que vous étiez en serviette et en pleurs ; la brutalité est … »
« Ils se trompent ! »
« Comment ça ? »
 
La démone jeta un œil sur son maitre, hésitante, puis expliqua doucement.
 
« Le restaurant avait envoyé du saké avec le repas … Altia croyait que c’était de l’eau … »
« Il t’a violenté sous l’emprise de l’alcool ? Nous l’avions prévenu, Maximilien ne doit pas recommencer comme av… »
« Non ! C’est Altia qui a bu … Elle … Elle est maladroite parce qu’Altia ne supporte pas cette boisson humaine. Elle a tout fait tomber après le repas, et s’est brûlé ; c’est pour cela que le maitre Maximilien a conduit Altia à la douche ! Mais il ne lui a pas fait de mal, c’est faux, il est le plus gentil invocateur qu’Altia n’est jamais eu ! »
 
L’homme parut hésité et regarda à l’intérieur de l’appartement, cherchant l’homme du regard pour vérifier ses dires. Lorsqu’il croisa son regard, il sembla avoir l’air amusé et soupira doucement avant de poursuivre d’une voix toujours égale.
 
« Les deux agents disent aussi avoir été attaqué par un chien immense, une créature démoniaque. »
« C’est faux ! Ils … Ils ont poursuivi Altia pour l’emmener loin de son enquêteur ! Enteï a juste voulu me protéger, mais il ne les a pas attaqué, ce sont eux qui ont tiré sur lui ! »
« Il est blessé ? »
« Je … Non … je … Je me suis interposé. Enteï est mon ami, et je l’ai renvoyé pour qu’ils n’aient pas peur. »
« Et ton Max à envoyer ces deux hommes à des kilomètres de là pour te protéger car tu avais été blessé … Hum … Il est possible qu’ils aient agi un peu vite … Mais bon … »
 
Il semblait réfléchir, pris dans un dilemme étrange et Altia senti la présence de son enquêteur près d’elle, sa main effleura celle de son maitre, comme si elle recherchait son contact et s’approcha de lui ; comprenant que l’homme semblait hésiter pour une ‘punition’ ou non, car même si les hommes avaient tirés des conclusions trop rapide –bien qu’elle se doute que le dieu qu’elle ressentait ici connaissait toute la vérité- Maximilien les avait tout de même envoyé au Groenland.
 
« Je ne vais pas vous rajouter encore des travaux forcés sans mission, surtout qu’on a besoin d’enquêteurs … Et je ne peux pas t’envoyer au Groenland à ton tour, j’ai eu vent que tu étais sur un dossier sensible avec l’ange du Gaming Dead … Quoi que … »
 
L’homme discuta encore quelque peu avec son enquêteur alors que la démone rentrait dans l’appartement pour boire un grand verre d’eau ; entendant la porte se fermer Altia se retourna vers son maitre et lui adressa un tendre sourire avant de baisser les yeux, un peu penaude.
 
« Altia a menti … Pardon … »
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    Jeu 13 Sep 2018 - 12:09

L’entendre dire cette phrase le fit sourire et notre bon sorcier resta dans le canapé, profitant de la demoiselle en regardant de temps en temps les images du film. Néanmoins, il remarqua que la démone l’observait et il lui rendit son sourire plein d’affection.  Il l’observa ensuite débarrasser la table et il en profita pour l’observer, la trouvant vraiment attirante dans cette petite serviette. Il se surprit d’ailleurs à l’imaginer se pencher légèrement mais il chassa vite cela de sa tête mais il fut surpris par quelque chose de nouveau.
 
En effet, sa douce décida de lui faire un massage aux épaules. Il soupira d’aise, se détendant légèrement aux contacts de ses doigts et de ses mains mais, hélas, le massage s’arrêta nette lorsque la porte d’entrée fut frappé. Encore ?
 
Il observa Altia qui fit tomber sa serviette pour remettre une chemise qui était resté ici et il resta assis, se demandant bien qui cela pouvait être mais … très vite, il déchanta en voyant l’agent Piterson, le responsable des liaisons du HWI !
 
Forcément, les deux agents ont prévenus le HWI de la téléportation qu’ils ont subit jusqu’au Groenland mais il fut surprit de voir la force et la conviction que donnait Altia pour le défendre et expliquer les raisons qui ont poussé les agents à intervenir. Elle leur donna également un mensonge, expliquant que c’était elle qui était saoule alors que c’était faux. Elle parla également de l’incident avec Entei et il sentit le regard de l’agent sur lui. Prenant un air légèrement amusé, il se redressa et s’avança vers elle, appuyant les propos de la démone de par sa présence.
 
Il cacha sa main et celle d’Altia derrière le dos de celle-ci afin que l’enquêteur du HWI ne puisse rien voir et il adressa un sourire à la démone, la rassurant. Il se demandait bien ce qu’ils allaient encore subir comme punition. Au final, il peut avouer que la vie avec cette démone est pleine de rebondissements.
 
Au final, l’agent semblait ne pas trouver de réelles punitions et il était en train de se dire que sa bonne étoile était enfin là pour l’aider un peu mais il déchanta très vite.
 
« Ah bah, ça tombe bien, dans deux mois, on envoie des agents du HWI au Etats Unis pour faire des missions rapides là bas ! Pour la peine, vous irez tous les deux là bas, pas loin d’Ibiza, pour bosser et non bronzer contrairement aux autres agents qui se comportent bien ! Allez, je vais vous laisser et noter cela sur votre longue liste de peine … »
 
L’agent s’en alla et Max soupira. Bon, l’avantage d’aller là bas, c’est qu’il pourra voir Altia en maillot de bain éventuellement. Il s’avança d’ailleurs vers elle et il fut peiné de la voir dans cet état. Il posa ses deux mains sur les hanches de la démone et lui adressa un sourire.
 
« Ce n’est rien Altia … Tu l’as fait pour me protéger et je t’en remercie … Bon, au final, on va quand même devoir faire une mission lors du dernier mois où nous irons en Amérique régler des enquêtes rapidement apparemment. »
 
Il la serra contre lui, lui adressant un nouveau sourire et caressant doucement les cheveux de la démone. Le film venait de se finir et il était temps pour eux d’aller se coucher. Après tout, une nouvelle journée allait commencer et demain et, en plus, il allait devoir jouer le professeur toute la journée, cela ne lui plaisait pas réellement mais bon …
 
« Au lit mademoiselle … Demain, vous avez école avec le meilleur des profs, enfin je crois. Il se nomme Vernon. »
 
Il décida de l’attraper et de la porter dans ses bras, la conduisant dans la chambre en la déposant sur le lit. Il se changea rapidement, enfilant son pyjama et s’installa à coté de sa démone.
 
« Au final, on en a fait des choses aujourd’hui … Qu’as-tu le plus aimé aujourd’hui ? Les boutiques, le cours en amphi ? Autre chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Max/Altia] Oh nuit, Belle nuit, sous un ciel souterrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Douce nuit, belle nuit. [FB-PV-Hakon]
» C'est la belle nuit de noël .... (Sujet chanté..... LIBRE)
» Belle nuit, ô nuit d'amour [Thiziri]
» Salut bogosse, t'veux passer une belle nuit ? [Haru]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haunted Walks Co. :: Appartement de Maximilien Vernon-