AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [PV Maximilien] Le professeur enfin libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altia

Master

Master



MessageSujet: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:42

[Suite de ce sujet : ICI ]




L’inquiétude de son maitre se ressentait, Altia eut un léger mouvement de recul en secouant la tête lorsqu’il dirigea ses mains vers son flanc, soulevant légèrement son haut pour constater que la blessure s’était de nouveau ouverte ; la démone voulut lui murmurer que ce n’était rien et que tout allait bien mais son regard lui intima de se taire, il voulait rentrer et elle n’était pas contre cette idée d’être un peu au calme. Ne comprenant pas ses excuses elle le fixa quelques instants avant de pousser un gémissement mêlant surprise et douleur alors qu’il la prenait dans ses bras.
 
Elle ne bougeait plus un muscle, les joues roses et complètement perturbées par ce contact, mais le Maitre ne devait pas la porter ! Il allait se fatiguer et …. Et elle n’avait pas le choix. Il lui demanda de se reposer et de ne pas bouger ; acquiesçant légèrement la jeune démone ferma les yeux et laissa son esprit dériver tout en restant attentive au moindre bruit autour d’eux, sa tête reposant contre son torse.
 
Le bruit de la porte lui fit ouvrir les yeux et elle fixa son maitre, toujours perturbée par ce contact. Il ne fallait pas croire qu’elle préférait être violenté ou que l’on abuse de son corps ; loin de là, mais … Elle commençait à comprendre que le premier soir n’était qu’une conséquence de l’alcool et du désespoir, et que cet homme ne serait pas comme ses autres maitres ; cependant elle avait peur de s’accrocher à cet espoir.
 
Déposé sur le canapé elle se releva bien vite pour aider son maitre mais son corps chuta en avant et elle se rattrapa de justesse au bord du canapé, poussant un petit cri de douleur ; doucement Altia se mit sur le canapé et retira le bandage couvert de sang, dévoilant la blessure en soupirant. Le bandage chuta au sol alors qu’elle s’allongeait sur le côté ; faible. Elle entendit des bruits de pas et son regard se reposa sur son Maitre.
 
« Pardonnez-moi d’être aussi faible Maitre ... »
 
La démone baissa les yeux, elle ne voulait pas le perdre mais elle était si faible … Poussant un cri de douleur lors des soins son poing se serra sur le tissu du canapé et elle ferma les yeux, haletante ; et puis doucement son esprit s’endormi complètement, réellement, cherchant le repos qu’elle n’avait pas voulu lui accorder un peu plus tôt alors que son corps était faible, épuisé et sûrement affamé, mais c’était une chose dont elle ne se souciait plus depuis trop longtemps pour s’en apercevoir réellement actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:45

Crétin de squelette ! Il ira lui payer sa note une prochaine fois et il se doutait bien que celui-ci allait l’emmerder à un moment ou un autre. Mais bon, c’était de bonne guerre entre eux et il finit par lâcher un petit rire avant de prendre Altia dans ses bras.
 
Le chemin jusqu’à l’appartement n’était pas spécialement long mais il était épuisant. Avec tout ce qui s’était passé, les blessures au combat et, surtout, le fait qu’il la tenait malgré son bras cassé, il commençait à faiblir légèrement mais avec une force inhabituelle en lui. En effet, il voulait à tout prix soigner la démone et il ouvrit la porte, la réveillant ainsi par mégarde.
 
Il la déposa sur le canapé lui demandant de rester calme et sage le temps qu’il aille chercher de quoi refaire le bandage de la démone. Il trouva assez vite ce qu’il fallait dans sa pharmacie mais il entendit un petit cri et il sentit un point de coté sur son flanc. Elle avait du se redresser et il se dépêcha pour la retrouver.
 
Elle lui présenta ses excuse pour être aussi faible et il ne répondit rien, occupé à préparer le pansement et à nettoyer la cicatrice de la démone. Il pouvait ressentir la douleur du produit appliqué sur la blessure mais était très vite rassuré de la voir s’endormir. Il termina de lui faire le pansement tout en douceur, se surprenant à admirer le regard de la démone. Rosissant légèrement, il se redressa, heureux d’avoir fini le pansement et il déposa un baiser sur la joue de celle-ci.
 
« Repose-toi Altia … »
 
Il fixa l’appartement et son regard se positionna sur le meuble où se trouvait la photo de sa femme et le vêtement pour enfant. Il se rapprocha, prenant le vêtement et eut un sourire sur son visage. Il ouvrit le tiroir et il rangea l’habit, le pliant doucement. Une fois le vêtement rangé, il recentra la photo de sa femme et lui adressa un sourire. Elle avait enfin le repos qu’elle méritait et il se dit qu’il faudra qu’il aille la voir au cimetière assez tôt, lui déposer un bouquet sur sa tombe qu’il n’avait plus visité depuis plus de cinq années.
 
Les heures passent et notre médecin lisait des ouvrages, faisant des recherches sur les ivocations d’Altia tout en restant auprès d’elle et il se dit que ce serait bien qu’il lui cuisine un petit quelque chose. Il trouva dans son congélateur une pizza qu’il mit en route, attendant patiemment que celle-ci cuise. Une fois cuite, il se rapprocha de la demoiselle endormie et posa la pizza fumante sur la table base.
 
« Mademoiselle, il est l’heure de se lever pour reprendre des forces … »
 
Il l’observa se réveiller avec un large sourire sur le visage. Il espérait que le sommeil de la démone lui ait été favorable.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:46

Le baiser sur sa joue l’avait fait frissonner dans son sommeil, mais la démone n’avait pas rouvert les yeux, bercé par la voix et la présence de son maitre à ses côtés qui lui permettait un repos réparateur après cette mission. Son esprit dériva vite dans des souvenirs obscures, les moments de solitude dans les différentes demeures où elle était restée en tant que chien de garde et surtout, son troisième maitre, le seul qui … Il avait abusé d’elle deux fois, mais tout était tellement différent à cette époque, et lui aussi. Mais il l’avait renvoyé le jour où une femme était revenue avec lui de l’un de ses voyages ; la démone appréciait beaucoup l’humaine t s’était sentie trahie de ce revirement soudain de situation … Il lui avait promis de la garder à ses côtés car elle lui était utile, mais cette femme lui avait fait changer d’avis. Et elle était retournée aux enfers une nouvelle fois … Son esprit lui renvoya l’image de ce maitre avec son maitre actuel et elle frémit dans son sommeil en étouffant un gémissement plaintif, non il avait … Ils étaient différent ! Son maitre Maximilien ne la laisserait pas tomber … Sauf si … Et s’il trouvait lui aussi une autre femme ? Et si le fait qu’il est enfin trouvé la paix face qu’il la laisse tomber ? Une larme coula sur sa joue pendant son sommeil alors que son poing serrait doucement le canapé sous elle ; elle ne devait pas s’attacher aux humains, ils finissaient toujours par les abandonner ou les trahir …
 
Une douce odeur salée lui monta doucement au nez et une voix connue lui fit ouvrir un œil doucement, son Maitre se tenait à ses côtés, un sourire sur le visage alors qu’une pizza chaude avait été déposée sur la table pour le repas, enfin elle supposait. Son corps se redressa doucement, elle avait encore quelques fourmis dans le flanc et ça lui tirait parfois un crispement mais globalement la démone se sentait mieux ; son corps et son esprit ayant pu se reposer. Son corps était encore un peu faible mais son maitre lui avait fait comprendre qu’il fallait se lever pour reprendre des forces, et donc pour manger quelque chose.
 
Altia, bien réveillé à présent, adressa un faible sourire un peu timide à son maitre et s’installa en position assise avant de faire le service de la pizza ; servant en premier son Maitre avant de prendre une part ; rapidement la nourriture lui fit le plus grand bien, même si ce n’était que de la nourriture humaine. Son regard se porta sur son maitre et elle aperçut un livre sur des créatures un peu plus loin ; légèrement curieuse la jeune démone fixa l’humain.
 
« Souhaitez-vous avoir des renseignements sur les créatures que je peux invoquer Maitre ? »
 
Il en avait découvert quatre, toute avec des capacités bien différentes et qu’elle posait invoquer différemment ; mais il en restait encore d’autres et Altia pouvait encore créer des pactes ; la seule chose était qu’elle devait toujours faire attention à son énergie, au risque qu’elle en consomme trop et que son corps disparaisse avec son invocation. Alors qu’ils finissaient la pizza Altia se leva doucement et alla chercher deux grands verres d’eau, elle marcha doucement dans la salle mais sa jambe droite la lâcha soudainement, comme cela pouvait arriver parfois, et la démone s’écroula au sol, les deux verres se renversants sur elle. Se relevant doucement pour se mettre à genoux la démone soupira en frottant légèrement sa jambe et réussit à se relever en ramassant les verres.
 
« Pardonnez-moi Maitre … Je vais faire plus attention … »
 
Repartant rapidement dans la cuisine la jeune femme remplit à nouveau les deux verres d’eau et cette fois put les porter sans incident jusqu’au salon ; mais elle n’osa pas s’asseoir, ses habits étant complètement humide. En attendant de sécher la jeune démone but son verre puis ramassa la vaisselle du repas pour aller la nettoyer, reprenant le rôle qu’il lui avait donné le premier jour où elle était arrivé ici ; déposant la vaisselle dans l’évier Altia soupira légèrement et tenta d’essorer un peu ses vêtements, soulagée que ce n’était que deux verres d’eau au final, ça aurait pu être pire.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:47

Il avait remarqué pendant le sommeil d’Altia qu’elle semblait quelques peu perturbée. Faisait-elle des cauchemars ? Après tout, les démons ne sont pas si éloignés des humains niveaux émotions, bien que leurs cercles de naissances leur définissait initialement leurs caractères. Il avait d’ailleurs laissé le livre sur les créatures sur la table et avait décidé de passer du temps près d’elle.
 
Elle finit par se réveiller, attirée par l’odeur alléchée de la pizza poulet bacon et sauce barbecue. Il faut dire que cette pizza était très bonne et il l’adorait. Il espérait que la démone appréciait ce genre de nourriture, bien qu’elle ait encore du mal pour lui exprimer ce genre de gout ou même de sentiments. Mais il espérait un jour qu’elle puisse lui parler franchement, oubliant peu à peu le lien maitre, acolyte. Il lui adressa un sourire et lui montra la pizza.
 
« C’est pour nous deux, il nous faut reprendre des forces, surtout pour guérir. »
 
Elle semblait ne pas protester, bien au contraire. Elle lui adressa un faible sourire mais un sourire quand même et, intérieurement, il trouvait ce geste des plus mignons. Et il la laissa faire le service des parts de pizzas. Etrangement, il sentait qu’il allait se faire gronder si il ne la laisser pas faire. Il lui souhaita un bon appétit et commença à manger. Cette odeur et ce repas était des plus simples mais cela lui faisait tellement de bien et … La compagnie de la démone était des plus appréciable. Elle avait remarqué le livre des créatures et sa question lui fit lâcher un sourire.
 
« En effet. J’ai été agréablement surpris de voir la variété de créatures que tu étais capable d’invoquer. Et ce dragon était magistral ! Malheureusement, aucun de mes livres, en dehors du phœnix, ne m’a permit de rencontrer les créatures que tu pouvais invoquer … Et je suis également curieux de savoir comment sont gérés ses pactes. Après tout, même moi, je ne me sens pas dans la capacité d’invoquer des créatures malgré le sang bleu qui coule dans mes veines. »
 
Il continua de manger et observa Altia qui venait de se lever pour aller chercher des verres d’eaux. Malheureusement, au retour, sa jambe la lâcha et elle tomba, se renversant de l’eau sur elle-même. Il se redressa pour l’aider à se relever mais elle su se débrouiller seule, habituée certainement à ne jamais recevoir d’aides de la part de ses anciens maitres.
 
« Ce n’est rien Altia … »
 
Elle resta debout, ne voulant pas mouiller le canapé bien qu’il lui fit comprendre qu’elle pouvait s’asseoir. Il finissait son bout de pizza et elle commença à débarrasser et il eut une idée. Il se leva et alla chercher dans son armoire un teeshirt tout simple qu’il mettait de temps en temps, le genre de teeshirt qui allait avec tout qui plus est. Il prit un short également, un peu grand certes ainsi qu’un peignoir. Il se dépêcha de retourner dans la cuisine où elle était toujours présente.
 
Il lui demanda avec le sourire de retirer son haut et il lui tendit les trois vêtements avec un sourire.
 
« Tiens, va te prendre une douche pour te détendre un peu. Je vais m’occuper de tout cela, prend un peu de temps pour toi, c’est ton maitre qui te l’autorise. »
 
Il lui adressa un clin d’œil complice et la laissa se rendre dans la salle d’eau. Il fixa la cuisine et soupira d’aise avant d’attendre la demoiselle dans un fauteuil de la salle commune. Il reprit sa lecture et, au bout de quelques minutes, il observa la démone avec un sourire.
 
« La douche fut bonne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:50

Son maitre semblait aimé le dragon, à nouveau le souvenir de son premier renvoi avant les lunes prédites lui serra le cœur et elle détourna une seconde le regard, reportant ensuite son attention sur les paroles de Maximilien qui n’avait trouvé que des informations sur le Phoenix ; il était curieux de les connaitre mais aussi de savoir comment elle gérait ses pactes, beaucoup de questions que personne ne lui avait jamais posé ; légèrement méfiante quant à ses intentions la jeune femme ne répondit rien et continua le repas en sa compagnie.
 
Il lui assura que ce n’était rien et l’invita même à s’assoir, mais elle refusa, elle n’allait pas abîmer les affaires de son maître ! Une fois la vaisselle mise dans l’évier elle donna un coup rapide à celle-ci et la posa tranquillement pour qu’elle sèche ; alors qu’elle voulait attraper un torchon pour essuyer, ne sachant pas trop quoi faire d’autres, son maitre revint ave un tee-shirt, un short et un peignoir et lui tendit en lui demandant de retirer son haut ; elle eut un léger mouvement de recul, presque indétectable, croyant qu’il allait de nouveau abuser de son statut et qu’il subissait une sorte de nouvelle crise ; puisqu’il lui avait dit qu’en temps normal il ne la blesserait plus.
 
Mais ce fut tout autre chose alors qu’elle prenait les vêtements qu’il lui tendait. Une douche ? Elle devait avouer que depuis ce soir-là elle n’avait pas osé en prendre, certaines maitres la faisaient aller dehors dans un lac ou une rivière, mais elle n’avait rien vu de tel ici. Se dirigeant tranquillement dans la salle de bain elle poussa la porte sans la fermer et retira ses vêtements en les posant sur le côté avant d’entrer et d’allumer l’eau.
 
Elle devait avouer que le liquide chaud détendait doucement son corps, elle n’avait pas osé retirer le pansement au vue de la blessure et se dit qu’elle referait un bandage propre plus tard ; fermant les yeux elle profita de ce moment de détente alors que son esprit cherchant encore à comprendre certaines actions de son maitre Maximilien.
 
Enfilant le peignoir à sa sortie de la douche la demoiselle se sécha rapidement et enfila le short et le tee-shirt, passant juste un coup de serviette sur ses cheveux humides. Elle remonta légèrement le tee-shirt et fit un nœud pour le coincé afin que son ventre et surtout son flanc reste à l’air libre et qu’elle puisse changer le pansement. Posant la serviette et le peignoir sur le bord de la douche elle se dirigea vers la salle.
 
Maximilien était toujours en train de lire le fameux livre sur les créatures, étrangement cela l’amusait légèrement de le voir aussi passionné. Elle lui rendit un très léger sourire, toujours timide et hocha la tête doucement.
 
« Je … Merci Maitre … Je … »
 
Sa main se porta sur son pansement et pourtant elle n’osa pas lui demander si elle pouvait prendre la trousse de soins pour le changer ; une sonnette retentit et la démone se dirigea vers la porte pour que son maitre n’est pas à se déplacer, elle se retrouva face à un homme relativement grand, voir même très grand et baraqué qui lui adressa un sourire amical.
 
« Hey ! Salut toi ! Tu dois être Altia si je ne me trompe pas ! Enchanté, je m’appelle John et je suis un collègue de Max’, il est là ? »
 
La jeune démone fixa l’homme quelques secondes et finit par hocher la tête avant de se ‘sauver’ presque, rejoignant son maitre qui de là où il était avait forcément tout entendu. Elle le fixa quelques instants, légèrement mal à l’aise et finit par rester devant non loin de lui, le suivant mais restant toujours en retrait.
 
« Hey Max’ ! Comment vas-tu ? J’ai appris pour le procès, je suis venu voir comment ça allait. » Léger silence alors que l’homme sortait de sa poche deux parchemins. « Ah et je ramène ça pour vous deux ! »
 
Il les tendit à Maximilien puis les désigna un par un afin d’en expliquer les effets, un grand sourire éclairant son visage.
 
« Ce sont des parchemins de soins à placer sur la blessure. Celui-ci c’est pour ton bras, normalement tu devrais guérir en quelques jours, voire quelques heures, ça dépend de l’intensité de la fracture. Et celui-là c’est pour ta démone, ça va permettre de restructurer les tissus et tout ce que ce démon à put arracher, ça lui évitera de souffrir pendant des semaines ; normalement ça ne prendra que quelques jours. »
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:51

Voir la démone dans ses habits lui rappela des souvenirs de Lydia. Elle aimait beaucoup porter les vetements de Max pour le fun, s’amusant à lui piquer certains teeshirts et voir la démone ainsi vêtue le fit sourire. Elle le remercia pour la douche et il sentit que celle-ci s’était détendue mais … il y avait quelque chose dans son regard. Quelque chose qui la travaillait surement et il aimerait bien la questionner mais … Il ne voulait pas la déranger. Il remarqua d’ailleurs qu’elle avait levée le teeshirt, montrant son ventre mais aussi le pansement mouillée. Il fut surprit de fixer le ventre de la demoiselle, trouvant la démone des plus attirante mais … Honnêtement, il n’osait pas la toucher ou dire quelque chose sur cela suite à ce qui s’était passé le premier soir. 
 
Il fut surprit par le bruit de la sonnette et il observa Altia qui alla ouvrir et il reconnu la voix de John. Un collègue et un des rares a avoir respecté son intimité. Cependant, il avait un défaut : il était toujours à la bourre pour tout. Preuve en est, il avait l’air d’avoir tout juste apprit pour le procès et il ne serait pas étonné qu’il ne soit rendu compte du retour de Max que très récemment.
 
Il vit sa démone revenir très vite et il s’était levé, lui serrant la main et restant silencieux, le visage un peu stoïque, montrant quelques peu qu’il aurait aimé ne pas être dérangé en cette journée. Cependant, il doit avouer être surpris par les parchemins de soins. Il était bien heureux au final de son passage et il l’écouta les instructions, posant son parchemin sur le bras et fixant Altia avec un sourire afin de la rassurer.
 
Il posa délicatement le parchemin sur le corps d’Altia et se retourna auprès de John.
 
« Merci John. Et disons qu’on fait aller, je retrouve un peu de libertés en sachant qu’un gros pan du passé vient de se fermer … »
 
Il tourna son regard vers le meuble et John pouvait remarquer que le vêtement du bébé était rangé, plus visible. Il serra la main de son compagnon de labo et lui adressa un sourire.
 
« Reposez vous bien alors vous deux et je suppose que je te retrouve demain alors ? »
« En effet, pas trop le choix … Mon bureau n’a pas changé ? »
« Nop ! Il est toujours dans le bordel ambiant où tu l’as laissé et personne n’a osé le ranger ! »
« Pourquoi cela ne m’étonnes pas ! Bon, merci pour les parchemins et merci d’être passé. »
« Je t’en prie, on discutera demain des nouveaux projets ! »
 
Il fixa Altia et lui adressa un sourire, la saluant avant de sortir. Une fois de nouveau à deux, il se retourna en fixant la démone.
 
« Il est sympa … Un peu maladroit mais sympa. Je … »
 
Il prit la main d’Altia et plongea son regard dans le sien, il sentait que son bras se reconstruisait petit à petit mais il devait lui poser plusieurs questions importantes.
 
« Je voudrais savoir … Tu as fait des cauchemars pendant que tu te reposais ? Et … ça te dérange pas de venir avec moi dans mon laboratoire je … Je ne me sens pas prêt à dialoguer avec de nombreux scientifiques et je … je t’avoue que pour le moment, il n’y a que ta présence qui m’aide. »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:53

Rassurée par le sourire de son maitre la démone se mit un peu en retrait pour retirer le pansement imbibé d’eau ; elle observa la plaie et fut surprise de voir son maitre venir vers elle et posa un parchemin en travers de la plaie, délicatement. Elle frissonna à son contact et rosit avant de l’observer retourner vers son collègue et le remercier. Elle n’écouta pas la suite de la conversation, mais salua timidement l’homme qui la fixait avec un grand sourire, certains humains semblants … Vraiment différent de ce qu’elle avait connu.
 
Rougissant fortement à son contact elle frémit et semblait paralysé, perturbé par le regard de son maitre plongé dans le sien ; la question la surprit légèrement, aurait-elle donné des signes de mauvais rêves ? La suite en revanche la fit sourire, tendrement, elle ne pouvait nier que cet humain la touchait beaucoup, même si certaines de ses paroles la perturbaient beaucoup, elle voulait le protéger et lui adressa un sourire plus tendre, plus amical.
 
« Altia ne souhaite qu’exaucer les désirs du Maitre ; si vous voulez, Altia viendra avec vous dans votre laboratoire. »
 
Toujours aussi formel, mais sa voix était bien plus douce que d’habitude et son regard montrait qu’elle commençait à avoir une légère affection pour son maitre, même si elle ne le montrait pas et que le contact entre leurs mains la perturbaient toujours. Sentant son regard toujours sur elle la démone eut un léger soupire, il n’en démordrait pas avant de connaitre le fin mot de l’histoire sur les fameux mauvais rêves. Mais avait-elle assez confiance en lui pour lui parler de ce maitre-là ?
 
« Maitre je … dois-je remettre un pansement ? »
 
Changement complet de conversation.
Ils s’installèrent sur le canapé et elle le laissa observer le parchemin sur la plaie encore béante et frémit doucement, un petit gémissement quittant ses lèvres dès qu’il frôlait l’endroit de la blessure. Finalement elle finit par soupirer, elle allait très certainement le regretter mais … Elle choisissait de placer un peu de confiance en lui.
 
« Des mauvais souvenirs … »
 
Son regard se posa sur son maitre et se plongea dans le sien, elle soupira doucement, une profonde tristesse ancrée au fond de ses yeux.
 
« Vous aimez l’invocation du dragon n’est-ce pas ? Comme l’un de mes premiers maitres … Mais Altia ne peut invoquer Dragnir aussi simplement, car c’est un dragon protecteur. Mais il faut … Il faut réellement vouloir protéger quelqu’un pour l’invoquer, Altia n’arrive pas à l’appeler pour se protéger elle. Ce maitre voulait qu’Altia l’invoque et … A torturé Altia pendant plusieurs semaines pour essayer, encore et encore, mais il n’a jamais réussi et a dit que … Que … Altia était inutile. Il a fait le cercle pour la renvoyer aux enfers, et pour se venger a sacrifié le poumon pour le sacrifice … »
 
Détournant légèrement le regard la démone baissa les yeux au sol, certains maitres l’avaient fait souffrir plus que d’autres, beaucoup avait profité de son corps, certains l’avaient vendu à d’autres humains, tous l’avait marqué à leur manière mais certains avaient laissé une trace indélébile ; et même si Altia ne l’avouait pas car malgré tout son caractère faisait qu’elle restait ‘fidèle’, elle souffrait beaucoup de tout cela …
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:54

Il se surprit à croire quelque chose au fond de lui. En effet, la voix d’Altia était bien plus douce que d’habitude et il se demandait si ce n’était un premier signe de bien être. Il pouvait aussi comprendre que la démone ait du mal à se confier et qu’il lui faisait surement du rentre dedans dans ce domaine. Il posa son regard sur la démone, laissant un remerciement sortir de sa bouche et en lui adressant un sourire qu’il n’avait plus sur son visage depuis tant d’années.
 
Elle choisit néanmoins de ne pas lui répondre de suite quand  à sa question sur les cauchemars. Il sentait qu’il la  gênait un peu et il détourna un peu son regard. Elle changea de sujet et il fixa sa blessure. En effet, il serait bien de lui remettre un pansement le temps que le parchemin fonctionne bien. Il s’approcha d’elle et il prit la trousse de soin encore sur la table, lui demandant d’ailleurs de s’installer sur le canapé.
 
Il avait l’impression d’avoir déjà vécue cette scène. Un retour de mission difficile avec Lydia et une guérison sur le même endroit. On lui avait donné un parchemin de soins et il avait té un peu maladroit avec mais, cette fois ci, c’était différent et il avait de l’expérience dans ce domaine. Il posa son regard sur la démone qui semblait encore souffrir un peu de la blessure. Il l’écouta attentivement alors qu’il s’occupait de la blessure.
 
En effet, il avait été impressionné par l’invocation du dragon. Mais de là à la torturer pour voir l’invocation, il trouvait de plus en plus l’humanité des plus étrange avec elle. N’avait elle connu que de la souffrance et de la trahison dans son passé ? Il s’en doutait un peu au vu de ses réactions lorsqu’il est doux ou gentil avec elle et il pouvait sentir dans le regard de la démone une pointe de tristesses. Il se redressa, ayant fini de poser le pansement pour couvrir la blessure et posa sa main sur la sienne.
 
« J’aime beaucoup ton pouvoir mais de là à te torturer uniquement pour que tu invoques des créatures … Jamais je n’oserais faire une chose pareille Altia … Je sais que j’ai commit des erreurs mais tu avoir confiance sur deux choses. »
 
Il se leva, plongeant son regard dans celui de la démone.
 
« Premièrement, je te promet de ne plus jamais te faire de mal, de ne pas te torturer et de trouver un moyen de me faire pardonner pour ce que j’ai osé te faire subir sous l’emprise de l’alcool et deuxièmement … »
 
Il avait hésité dans son geste mais peut être qu’ainsi elle comprendrait mieux. Il déposa un baiser sur la joue de la démone et il pouvait sentir que celle-ci s’était raidie à ce contact doux et surprenant de sa part.
 
« … Je n’ai aucune intention de t’abandonner … et rassure toi, je suis très bien comme je suis maintenant et ta présence est la seule que j’autorise dans ma bulle. »
 
Il rosit à ses propres paroles, se rendant compte qu’il se montrait surement un peu trop fleur bleu avec elle mais bon. Il doit avouer qu’il commençait à apprécier de plus en plus la démone mais de là a avoir une aventure avec elle … D’une part c’est interdit par le HWI mais il n’en avait que faire du règlement et, deuxièmement, il ne voulait pas la refaire souffrir avec trop de choses inconnues pour elle. Il l’observa et fixa les livres, lui en donnant un vide avec un stylo plume.
 
« Tiens, je vais aller me prendre une douche. Si tu veux, et uniquement si tu as confiance en moi, tu peux commencer à me faire ce livre sur tes invocations que je t’ai proposé de faire. »
 
Il lui adressa un sourire et alla se détendre sous la douche, il était temps aussi pour lui de se décrasser de toutes la poussière accumulé depuis un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:56

Sursautant légèrement à son contact la démone releva le regard vers lui, mais le contact la gênait moins, sûrement parce qu’il le faisait de plus en plus régulièrement. Savoir que son maitre aimait ses capacités la faisait rosir, et surtout faisait naitre une pointe de joie au fond de son cœur, là où personne n’avait su en faire naitre une depuis plusieurs années. Des erreurs ? Elle se doutait qu’il parlait de ce premier soir, elle ne savait pas quoi faire pour qu’il ne s’en veuille pas.
 
Il s’était levé et mit devant elle, plongeant son regard dans le sien en lui assurant que plus jamais il ne lui ferait du mal, et qu’il trouvait un moyen de se faire pardonner de ce qu’il avait fait ; son regard se remplir de tristesse et elle secoua la tête, il ne devait pas, elle était là pour ça ! Mais il ne semblait pas comprendre, ou il ne voulait pas l’accepter. Se raidissant au baiser sur sa joue son corps frémit et son cœur fit un bond dans sa poitrine, que … Que venait-il de faire ? Que signifiait ce geste ? Que … L’esprit complètement embrouillé elle l’écouta sans rien dire, les joues de plus en plus rouges ; il n’allait pas l’abandonner, et elle était la seule à pouvoir entrer dans sa bulle.
 
Prenant machinalement le livre vierge et le stylo plume elle les observa puis releva le regard vers lui, si elle avait confiance ? Il pouvait lui imposer ce qu’il voulait, alors … Pourquoi ? Perdue, elle hocha la tête doucement et se leva pour aller s’installer sur la table. Se stoppant elle finit par l’appeler.
 
« Maitre ! Je … Vous n’avez pas à vous faire pardonner pour ce soir-là. Je … S’il vous plait … »
 
Les joues roses elle se dirigea en hâte jusqu’à la table, soupirant légèrement, c’était la première fois qu’elle disait ce genre de paroles d’elle-même, mais elle sentait qu’il s’en voulait et cette situation la rendait mal à l’aise ; jamais Altia n’avait ressenti de la culpabilité venant d’un humain pour ce qu’il lui avait fait, et pour tout avouer elle ne voulait pas qu’il se sente coupable. Ce n’était rien.
 
Rapidement deux doubles pages se couvrirent d’explication, les 2 premières sur la chenille nommé Tin qui avait la particularité de brûler ses ennemis, rapide à invoquer elle ne lui coûtait quasiment pas d’énergie et était ‘immortelle’. La seconde créature était le Phoenix prénommé Phype, il pouvait renaître de ses cendres comme la légende le racontait et était excellent en observation et en pistage. Une fois les différents points et des croquis fait sur les deux créatures la démone se stoppa quelques instants, réfléchissant à une manière de remonter le moral de son maitre et qu’il cesse de s’en vouloir.
 
Machinalement elle se dirigea dans la cuisine et quelques minutes plus tard un gâteau au chocolat était dans le four, elle attendit la fin de la cuisson tranquillement, perdue dans ses pensées et le posa sur le plan de travail ; l’odeur du chocolat envahissant doucement la cuisine et se propageant dans les autres pièces. Soudainement la jeune femme fixa le gâteau, ne comprenant pas ce qu’elle venait de faire ; pourquoi avait-elle fait ça, pourquoi … Perdue elle recula et percuta quelque chose qui tomba au sol, effrayée elle se décala et percuta un autre mur, s’effondrant sur ses genoux en pleurant, complètement désemparée.
 
Une cercle doré apparut non loin d’elle et une créature équine en sorti, argenté, magnifique, la créature s’avança jusqu’à elle et se coucha à ses côtés, posant sa tête contre la poitrine de la jeune femme pour la réconforter ; cette dernière se mit à pleurer en sentant le contact de son protecteur.
 
« Oh Etmin tu es venu ! Je … Je suis tellement perdue. Je ne sais pas quoi faire, le maitre ne veut pas me donner d’ordre et je me sens tellement désemparée face à lui … Je ne veux pas que le maitre s’en veuille pour ce qu’il a fait, c’est normal, Altia est là pour ça ! Mais il ne comprend pas … Mais le maitre a le droit de faire ce qu’il veut avec le corps d’Altia ! Et il peut lui demander n’importe quoi … Altia n’a pas le droit de dire son avis, elle … Je … Je n’ai pas le droit d’être heureuse. Les autres démons l’ont toujours dit … Je suis une honte pour eux, je déshonore mon cercle et je dois toujours obéir aux humains … Réaliser leurs désirs sans jamais protester … Je n’ai pas le droit de goûter au bonheur … Et je n’en veux pas … Je sais que je souffrirais après … Altia ne doit plus jamais s’attacher à personne … »
 
Ses yeux se fermèrent doucement alors que ses pleurs se calmèrent doucement, elle poussa un léger gémissement alors que la créature restait silencieuse, mais son regard exprimait une grande intelligence et une profonde tristesse pour son invocatrice. Etmin  releva la tête et fixa l’homme qui était revenu, soudainement celui-ci put entendre une voix dans sa tête, légère, un peu grave, mais agréable.
 
*« Bonjour, pardonnez mon intrusion dans vos appartements mais je suis Etmin, créature protectrice d’Altia ; j’ai senti qu’elle avait besoin de moi alors je suis venu. »* Léger silence, la créature senti la surprise de l’homme et précisa avant de continuer. *« Je suis la seule invocation qui peut venir librement auprès d’elle. »* Il avait senti la maitresse du Maitre d’Altia depuis un moment et décida de lui apporter quelques précisions, notamment sur les dernières paroles de la démone. *« Elle est perdue face à votre comportement ; elle n’a jamais connu de douceur dans sa vie, le moins ‘violent’ a été un humain qui l’avait pris en chien de garde et qui la laissait pendant des mois ; elle a fini par s’attacher fortement à lui mais un jour il est revenu avec une autre femme et l’a renvoyé aux enfers. Elle n’a plus jamais accordé sa confiance par la suite … Et elle a pris l’habitude de la violence. Ne culpabilisez pas pour ce que vous avez fait Maximilien, ça la blesse de vous savoir mal pour quelque chose qu’elle trouve à présent normal … »*
 
La démone avait relevé la tête et en apercevant son maitre se recula vivement et se cacha derrière le mur de la cuisine, tremblante, son maitre ne devait pas la voir comme ça ; elle ne devait jamais se montrer faible ! Séchant ses yeux elle se calma doucement pour reprendre ses esprits. L’équidé s’était levé et approché doucement de l’humain, plongeant son regard dans le sien.
 
*« Je pense que je parle au nom de toute ses invocations … Merci Maximilien de vous occuper d’Altia, nous sommes tous vos alliés ; même Dragnir, ce qui est plutôt rare. »*
 
Sur ces paroles l’équidé disparut dans quelques billes de lumière, laissant le silence s’installer de nouveau alors que la démone se redressait doucement, prenant une grande inspiration pour ne rien montrer de sa détresse au maitre. Mais une pensée ne partait pas, et s’il avait tout entendu ? S’en voulant de la faiblesse qui l’avait pris Altia baissa la tête en se mordant la lèvre.


Dernière édition par Altia le Lun 10 Sep 2018 - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:56

Il avait entendu la démone et il se retourna vers elle, la voyant déjà se diriger vers la table à toute vitesse. Elle semblait perturbée et il pouvait le ressentir. Il soupira, un sourire au lèvre.
 
« Je vais essayer … »
 
Et sans rajouter un mot, il se dirigea dans la salle d’eau. Il se déshabilla, retirant l’écharpe qui lui tenait son bras cassé. Fort heureusement, le parchemin semblait avoir déjà un effet sur lui et son bras était moins douloureux. Pas encore très bon à bouger mais la douleur n’était plus aussi grande. Il ne se souvenait plus de la dernière fois où il avait pu se détendre sous la douche de cette manière et, étrangement, ses pensées allaient vers la démone. Était-elle heureuse réellement de son comportement auprès d’elle ? Il se doutait que la jeune femme pouvait être perturbée par tout cela et il sortit vite de la douche, se regardant dans la glace alors que se sécher comme il le pouvait avec un seul bras. Il enfila en grinçant des dents son peignoir et, trouvant sa barbe des plus moche, décida de se la tailler et de ne garder qu’un bouc afin d’être un peu plus élégant et en souvenir de Lydia qui l’avait beaucoup aimé ainsi. Il enfila son écharpe pour son bras cassé et il commença à se raser, trouvant qu’une odeur des plus alléchantes semblait venir de la cuisine. Puis des bruits ! Que e passait il ? Était-elle tombée ? Il avait l’impression de ressentir de la tristesse et, venant juste de finir son rasage, il se précipita vers la salle, l’entendant parler à quelqu’un.
 
Il entendit des mots durs venant de la bouche de la demoiselle. Pas le droit d’être heureuse, honte, déshonneur, souffrance. Il devait faire quelque chose mais la même question lui trottait dans la tête : a qui parlait elle ?
 
Serait un des huissiers du HWI ? Il était en règle pour le loyer pourtant ! Et quel ne fut pas sa surprise en voyant … Une sorte de cheval ! Surpris et étonné, quel ne fut pas sa surprise lorsque cette créature lui parla par télépathie. Il l’écouta attentivement et il comprenait le désarroi de la demoiselle avec son comportement. Elle pensait avoir connu le bonheur une fois mais, très vite, la personne l’avait abandonné lorsqu’il trouva l’amour. De ce fait, il comprenait beaucoup mieux le blocage que pouvait avoir la démone et, surtout, les raisons qui la poussent à trouver son geste normal.
 
Elle avait enfin remarqué la présence de Max et elle alla se cacher derrière un mur de la cuisine. Max resta silencieux afin de se concentrer sur la communication avec cet animal. Celui-ci lui annonça des remerciements de la part de l’ensemble de ses invocations et que, apparemment, même le dragon semblait le remercier. Il lui adressa un signe de tête solennelle. Il est d’ailleurs intéressant de noter que Max est bien plus à l’aise à communiquer avec des entités magiques qu’avec des humains d’ailleurs.
 
Max profita de la disparition d’Etmin pour se rapprocher de sa démone. Elle venait de se redresser et il voyait qu’elle essayait de se calmer. S’approchant doucement d’elle, il plongea son regard dans le sien, son visage bien plus présentable d’ailleurs suite à cette douche. Il soupira et se gratta la tête.
 
« Ecoute Altia … Etmin m’a parlé et je … Je veux bien ne plus m’en vouloir pour ce geste …. Cela te fait du mal et je n’ai pas envie de te faire du mal donc, si j’oublie et me pardonne pour ma folie de ce soir là, ça ira mieux … »
 
Il prit la main de la démone et observa la cuisine. Elle avait fait tomber quelques instruments de cuisines. Rien de grave et le gâteau était posé sur un plan de travail. Il plongea son regard dans le sien et chercha ses mots.
 
« Parfois … On nous met dans des cases et on nous considère comme des êtres à part. Rejeté ou asocial même. Et un jour, on finit par rencontrer la bonne personne et on se découvre des choses que l’on ignorait sur soi. Altia, tu n’es pas une honte pour ton espèce, tu es différente et, pour moi, tu n’es pas qu’une serviteuse. Tu es ma collègue de missions et une personne qui a su m’ouvrir les yeux sur le monde d’une toute autre manière. Et puis … On a le droit d’être différent des autres, c’est cela qui fait ce que nous sommes. Quand à celui qui t’a abandonné pour une autre femme, c’est qu’un con ! »
 
Il rigola et, étrangement, il la fixa avec un regard légèrement différent. Cette démone … Pouvait elle devenir plus ? Il approcha son visage du sien et s’arrêta a quelques centimètres de ses lèvres. Il détourna ensuite de sa trajectoire et lui murmura dans l’oreille.
 
« Et moi, je te promet de ne pas ramener de femmes autre que toi ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 11:59

Son invocateur s’était approché d’elle et la fixait, relevant la tête vers lui leurs regards se croisèrent et elle n’osa plus bouger, écoutant ses paroles. Etmin lui avait parlé ? C’était rare que son protecteur parle à l’un des humains qu’elle côtoyait, en réalité ce n’était arrivé qu’une fois et ce n’était pas pour être des plus sympathiques, bien au contraire. Mais il n’allait plus s’en vouloir pour ce qu’il avait ; il allait se pardonner pour que tout aille mieux … Cette pensée la fit sourire et la détendit, soulagée que le maitre ne se sente plus coupable de quelque chose où elle-même ne lui en voulait pas.
 
Frissonnant à son contact elle suivi son regard et remarqua les ustensiles au sol qu’elle avait fait tomber un peu plus tôt, mais il ne semblait pas fâché et refixa bientôt son regard sur Altia qui ne put s’empêcher de plonger ses yeux dans les siens, légèrement gênée mais écoutant ses paroles avec attention. Ses paroles … Il était touchant, cherchant à lui remonter le moral et surtout à lui montrer que non elle n’était pas une honte pour son cercle, qu’elle était différente et dans un sens, au fond d’elle, elle savait que c’était cette différence qui avait permis au maitre d’accepter sa présence ici. Parce que justement elle n’était pas comme les autres démons. Rosissant à ses paroles elle détourna le regard quelques secondes, savoir qu’elle était une ‘collègue’ et pas une esclave … C’était la première fois qu’on lui donnait un vrai rôle, qu’elle n’était pas aussi soumise.
 
Surprise de la fin de ses paroles son regard se replongea dans le sien, comment savait-il pour ce maitre ? C’était Etmin qui lui en avait parlé ? Mais … Mais pourquoi ?! Le regard de Maximilien changea légèrement et il s’approcha d’elle ; elle ne comprit pas et ne bougea pas d’un poil, sa respiration s’accélérant légèrement alors qu’il finit par s’approcher de son oreille, murmurant doucement qu’il n’amènerait pas d’autres femmes ici autre qu’elle. Ses paroles la touchèrent et une larme coula sur sa joue.
 
« Maitre … Maximilien … Je … Merci ! »
 
Son regard s’était légèrement éclairci alors qu’un sourire beaucoup plus doux s’était fixé sur ses lèvres, un sourire qui avait disparu depuis bien longtemps ; cet homme était réellement différent et petit à petit elle se disait que peut-être il ne la trahirait pas, et qu’il valait peut-être le coup de … Lui faire confiance. Elle resta plusieurs secondes à l’observer, remarquant qu’il avait même coupé sa barbe … Cela le rajeunissait, mais elle n’allait pas lui dire. Toujours souriante la démone dégagea sa main doucement et désigna le gâteau.
 
« Altia s’est souvenu que le Maitre Maximilien aimait beaucoup les gâteaux au chocolat, alors elle en a fait un pour vous. »
 
Naturellement le prénom de son maitre était venu se placer dans sa phrase, signe qu’un léger lien de confiance était rétabli, doucement mais sûrement Altia avançait vers la lumière qu’il représentait dans ses ténèbres. Elle sorti deux petites assiettes et coupa deux parts fumantes de gâteau, le cœur était coulant ; elle prit deux petites cuillères et apporta le tout sur la table de la salle avant d’aller chercher deux verres et de l’eau. Prenant le livre elle l’apporta à son maitre.
 
« Altia à commencer le livre sur ses invocations pour le maitre Maximilien, si cela convient, elle … Je … Je continuerais. Le maitre Maximilien a le droit de connaître toutes les invocations que je maîtrise. Et je … Je veux bien tout lui expliquer … Sur les pactes. »
 
Un grand bond en avant, jamais elle n’avait révélé la nature ou les choses à savoir sur les pactes entre elle et les créatures qu’elle invoquait. Et personne ne connaissait toutes ses invocations, hormis bientôt … Lui. Prenant place à ses côtés elle entama le gâteau, un léger sourire éclairant toujours son visage ; Altia avait l’impression … De revivre.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:01

Il se remit face à elle avec un sourire, la voyant verser une larme silencieuse et, surtout, la sentant un peu plus joyeuse. Elle lui adressa un sourire très doux et il fut heureux de l’entendre prononcer son prénom derrière le mot maitre. Doucement, elle dégagea sa main et elle lui désigna le gâteau qu’elle avait fait. Elle avait fait preuve d’initiative en préparant un gâteau au chocolat. Elle avait retenu que les gâteaux au chocolat étaient son péché mignon et elle lui en avait fait un. Et il lui adressa un sourire.
 
« Cela me donne faim ! Merci Altia ! »
 
Elle alla chercher des assiettes et il remarqua qu’elle avait enfin prit ses marques ici et qu’elle était très élégante dans sa manière de se mouvoir. Sa blessure semblait être sur la bonne voie de la guérison et il se surprit à se caresser le bouc, l’observant une dernière fois avant de s’installer à table. Il posa son regard sur le livre mais ne voulut pas le feuilleter tant qu’elle ne lui avait pas donné l’autorisation. La démone revient assez vite avec les parts et deux cuillères. Elle retourna ensuite dans la cuisine et elle apporta deux verres et elle tendit le livre dans lequel elle avait commencé à écrire. Il la remercia et le posa à coté de lui.
 
« Merci Altia mais avant je veux gouter ce bon gâteau que tu nous as fait ! »
 
Il prit une bouchée. Le fondant du gâteau était parfaitement réussi et il lui adressa un doux sourire, la félicitant pour le gâteau en prenant une gorgée d’eau. Il ouvrit le livre d’Altia et commença à le lire. Il s’agissait tout d’abord de présentation du mille pattes de feu et du phœnix. Deux invocations qu’il avait eu l’occasion de voir en action. Il comprit d’ailleurs que la chenille semblait immortelle et qu’elle ne demandait pas tant d’énergie que cela à être convoqué. Le phœnix non plus et, de par sa nature, est une créature immortelle mais elle ne pouvait pas l’invoqué éternellement. Il posa son regard auprès d’Altia.
 
« C’est très complet, j’ai le droit à leurs noms et à leurs capacités. Je te rassure, ce livre restera uniquement ici et je dois te parler de l’un de mes plus grands projets en réalité. »
 
Il prit une nouvelle part de gâteaux et il se leva, sortant deux immenses livres dans sa bibliothèque. Il les posa sur un coin de la table.
 
« Le premier est une encyclopédie des sortilèges ayant existé et que ceux disposant du sang bleues peuvent utiliser ainsi que les créature dites magiques. La plupart sont des sorts en provenance de mythologies anciennes, octroyant à ceux qui les utilisent des pouvoirs empruntés des dieux. J’essaye de le compléter de plus en plus avec de nouveaux sorts que je trouve en faisant des fouilles … Le deuxième te concernerait plus je pense … Il s’agit de toutes les invocations que je connaisse. Il s’agit pour la plupart de créatures des enfers et, malheureusement, je n’ai jamais su réaliser une seule invocation. J’aimerai créer la plus grande encyclopédie au monde des arts occultes afin de pouvoir former de futurs disciples, si ils ont le sang bleu, dans l’art des sortilèges. »
 
Il fixa Altia avec un petit sourire.
 
« Le sang bleu se transmet de génération en génération dans ma famille. Seul les êtres disposant d’un tel sang peuvent faire appel aux pouvoirs divins selon les récits et je dois l’admettre, cette légende est vraie. Lydia ne savait pas manipuler ce genre de sorts. Enfin, peut être que je te saoule un peu de parler de tout cela, sache juste que je suis très pointilleux dans mes recherches, tu pourras d’ailleurs lire mes livres si tu le désires, je serais ravis d’avoir ton avis d’ailleurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:03

Ses descriptions semblaient lui convenir, Altia avait essayé d’être la plus complète possible en mettant des croquis des créatures, les noms, le temps approximatif pendant lequel elle pouvait les invoquer, leurs capacités, une brève description et même depuis quand elle avait un pacte avec eux. Souriant elle hocha la tête en le remerciant, heureuse qu’il garde ce livre juste pour lui ; car si elle y notait tout, elle ne voulait pas que quelqu’un d’autre puisse le lire, il … Ce livre était exclusivement pour son Maitre.
 
Elle finit son gâteau tranquillement et l’observa se leva, se levant légèrement, inquiète qu’il porte des gros livres avec son bras cassé ; mais elle ne ressentit pas de grosse douleur et se laissa retomber doucement sur sa chaise, observant les livres. Les sortilèges que ceux disposant du sang bleus peuvent utilisés, il lui en avait un peu parlé dans l’avion mais là c’’était quelque chose de bien plus complet ; elle le trouvait … touchant, il semblait tellement s’investir dans ses recherches. Son regard se posa sur le second livre et elle se leva, venant à côté de lui pour observer l’énorme bouquin sur les invocations, elle l’ouvrit et reconnut quelques créatures des enfers qu’il était simple d’invoquer, enfin lui ne pouvait pas en faire il semblerait, en tout cas il n’y arrivait pas.
 
Répondant doucement à son sourire elle l’écouta, passionnée par ses paroles, ainsi il faisant parti d’une famille spéciale ; elle n’en avait jamais entendu parler ! Secouant la tête sa main se posa machinalement sur celle de son maitre alors qu’elle le regardait, sa voix étant légèrement plus forte qu’habituellement.
 
« Non le maitre Maximilien ne soule pas Altia ! Altia veut l’aider dans ses recherches, elle lira les livres et … Altia est touchée que le maitre est partagé tout cela avec elle. »
 
Se rendant compte de ses paroles et surtout de son geste la jeune démone retira vivement sa main et recula de deux pas, les joues rouges ; elle … Elle avait voulu contredire ses paroles, parce que jamais Maximilien ne l’avait embêté avec ce qu’il racontait, au contraire il était passionnant et elle aimait l’écouter parler. Gênée la jeune femme finit par se rapprocher d’un petit pas, les yeux baissés vers le sol.
 
« Les invocations du livre de Maitre Maximilien fonctionne sur le même principe que les invocations de démons, sauf quelques cas particuliers. Mais les invocations d’Altia sont très différentes, Altia devra aussi expliquer le processus dans le livre avec les informations sur les pactes ? »
 
Toujours aussi gênée la démone décida de débarrasser et partie rapidement dans la cuisine pour faire la vaisselle, les joues toujours rouges de son comportement ; jamais encore elle n’avait ainsi exprimé clairement ce qu’elle voulait, même s’il lui avait proposé avant, ni osé toucher son maitre sans que ce dernier ne lui demande, ou ne l’oblige.
 
Un léger soupire quitta ses lèvres alors qu’elle mettait le gâteau dans le four et qu’elle rangeait la vaisselle ; son regard s’attarda sur la fenêtre et elle s’approcha pour fixer la ruelle dehors, l’après-midi touchait bientôt à sa fin et si elle avait bien comprit ils iraient dès le lendemain là où travaillait son maitre, une question restait dans son esprit et prenant son ‘courage’ à deux mains la démone se dirigea vers la salle pour demander doucement.
 
« Maitre Maximilien ? Je … Altia voudrait savoir ce … Ce qu’elle va faire demain pendant que vous travaillerez ? »
 
Après tout elle allait l’accompagner, ça elle avait compris, mais là-bas ? En quoi consistait le travail de son maitre hormis les fouilles –qu’il ne pouvait actuellement pas faire car bloqué à l’intérieur du HWI pendant 1 mois- ? Légèrement curieuse elle resta sur le seuil de la porte, osant à peine lever son regard vers lui et posant une nouvelle question.
 
« Altia peut-elle faire quelque chose pour le Maitre Maximilien ? »
 
Une simple demande pour recevoir un ‘ordre’, ou plutôt le connaissant une demande. Mais tout était rangé, relativement propre, elle ne savait donc pas ce qu’elle pouvait faire pour l’aider dans l’appartement. Dans ces cas-là habituellement elle … Oui … Elle se dirigea vers un coin dans la salle, légèrement dans l’ombre à cause des bibliothèques et s’y plaça en attendant. Quand Altia n’avait pas de travail, elle devait se faire ‘oubliée’. Tous ses maitres sans exceptions voulaient ça, mais serait-il de nouveau différent des autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:04

Il fut surpris par le geste d’Altia et il rosit à l’entente de ses paroles. Elle … Elle n’était réellement pas embêtée par l’étalage de connaissances qu’il avait ? Et cet échange de regard … Il avait cette impression étrange que son cœur venait de se remettre en marche. Comme si sa conscience et ses limites venaient de se briser et que, dés à présent, son cœur battait pour … Altia. Il détourna le regard en même temps que la démone, lui aussi quelque peu gêné par la réaction de son corps vis-à-vis de cet échange. Et alors qu’il cherchait ses mots, pour une fois vaincu par quelqu’un d’autre, il posa son regard sur Altia qui lui parla des invocations.
 
« Je … Je t’avoue que ma curiosité fait que j’aimerai découvrir comment tu le fais mais … J’aimerai te l’entendre me l’expliquer si tu préfères me le dire à l’oral plutôt que par l’écrit. »
 
Elle ne lui répondit pas et elle décida de débarrasser la table et elle commença à faire la vaiselle. Il posa son coude sur la table, secouant sa tête et fixant la photo de sa femme qui, l’espace d’un instant, lui fit un sourire et un clin d’œil. Hallucination ? Surement, mais il sait qu’elle lui aurait dit de refaire sa vie et … Cette démone avait quelque chose … Il voulait la proteger.
 
Il retira son écharpe afin de voir comment son bras était et il semblerait que celui-ci soit guéri. Preuve en est, il vit le parchemin tomber par terre et son bras ne lui faisait plus mal. Dans un sens, ce genre de petits papiers étaient l’une des choses qu’il appréciait le plus ici. Il posa son regard sur Altia qui était revenu et elle lui posa une question fatidique. Qu’allait-elle pouvoir faire demain au labo et dans son bureau.
 
« Je t’avoue que je ne sais plus quels sont les dossiers que je dois traiter en priorité pour le HWI. Parfois je dois aller voir des membres de l’organisation et d’autres fois je donne des cours dans le centre de formations, notamment sur les sorts des anciens dieux. Avec ce qui s’est passé, je ne pense pas devoir donner des cours mais je crois me souvenir d’un dossier d’initiations aux scientifiques nouveau venu des arts occultes car nous travaillons étroitement entre nous, que ce soit le pole médical, technique ou occulte. Je te propose de m’accompagner, tu seras mon assistante pour donner des explications ou pour m’aider à installer et ranger mon matériel. »
 
Il observa également la demoiselle qui attendait surement une demande ou un ordre. Et il avait raison car celle-ci lui posa la question avant de se rendre dans un coin sombre caché par les bibliothèques. Surement un reflexe avec ses anciens maitres. Et … Il se leva et s’approcha d’elle, lui tendant la main.
 
« Ne reste pas dans l’ombre … tu as des cheveux si merveilleux, il ne faut pas les cacher. »
 
Il plongea son regard dans le sien et il ne sut s’arrêter. Il s’approcha d’elle et, doucement, vient lui déposer un baiser sur les lèvres de la démone, ne sachant pas s’il était le premier à agir de la sorte avec elle et s’il s’agissait du premier baiser de la démone. Il plongea son regard dans le sien, les joues roses et se rétracta légèrement, lui laissant de l’espace pour qu’elle puisse reprendre son souffle. Il lui adressa un sourire timide.
 
« Je … Je suis désolé, je ne voulais pas te blesser avec ce geste ni t’offenser si tu as jugé ce mouvement embarrassant je … »
 
Il ne savait pas comment exprimer cette attirance avec des mots. Etait ce ses cheveux, sa manière d’agir … Il n’en savait rien mais il savait une chose : elle ne risquerait surement pas de lui rendre ce baiser qu’il venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:04

Elle repensait à ses paroles, il préférait qu’elle lui explique de vive voix ; ce qui ne la dérangeait pas, elle … Elle ferait tout ce qu’il voudrait, mais pas forcément parce qu’elle était liée à lui par l’invocation, non, parce qu’elle voulait lui faire plaisir. Réellement. Elle était partie dans l’ombre alors qu’il lui avait expliqué ce qu’il faisait, souvent des visites à certains membres, des cours, mais qu’il ne ferait pas pour le moment ; ou des initiations. Son assistante … Cette idée lui plaisait, heureuse de pouvoir l’aider dans son travail.
 
Légèrement surprise ses joues se couvrirent un petit peu de rose alors qu’elle prenait sa main, sortant de l’ombre en regardant une mèche de ses cheveux sur le tee-shirt, elle n’aurait jamais cru qu’un jour quelqu’un lui dise qu’elle avait des cheveux merveilleux. Elle allait le remercier quand il s’approcha d’elle, plus près encore que précédemment ; ses lèvres se posèrent sur les siennes et ses yeux se fermèrent brutalement. Que … Que faisait-il ? Altia se souvenait des baisers échangés entre le maitre qui l’avait laissé pour une femme et cette dernière, mais jamais aucun maitre ne l’avait embrassé, après tout elle n’était qu’une démone. Pour tout avouer la démone n’avait jamais embrassé ou été embrassé de toute son existence, il venait de lui prendre son premier baiser, et ses pensées lui faisaient encore plus monter le rouge aux joues.
 
Alors qu’il se reculait légèrement la démone avait rouvert les yeux, les joues rouges pivoine, légèrement chancelante et perturbée par ce contact. Son sourire timide était touchant et il s’excusa, elle … Elle avait dû mal à comprendre toute ses paroles, et il lui fallut plusieurs secondes, si ce n’est minutes, pour reprendre complètement ses esprits.
 
« Je … Le Maitre peut faire ce qu’il veut avec Altia … »
 
Non …
Ses paroles sonnaient faux. Enfin, elle sentait qu’il en était blessé ; elle avait de plus, à nouveau oublié d’ajouter son nom, encore perturbée. Baissant les yeux elle s’approcha doucement, restant à ses côtés avant de lever les yeux vers le corps de son enquêteur, osant frôler son bras qui n’était plus blessé du bout de ses doigts, délicatement.
 
« Altia est heureuse que le bras du Maitre Maximilien soit guérit … Altia aimerait protéger maitre Maximilien à l’avenir dans les missions, s’il  le permet. »
 
Sa tête se releva légèrement et son regard croisa celui de Max, elle rougit de nouveau fortement mais ne détacha pas son regard du sien, sa main étant retombé le long de son corps. Elle resta ainsi face à lui plusieurs secondes avant de murmurer doucement.
 
« Pardonnez-moi … Je ne sais pas comment réagir … Je … C’était le premier baiser d’Altia … »
 
Elle finit par reculer, quittant cette bulle d’intimité qu’ils venaient de créer en soupirant légèrement, calmant ses tremblements ; cet humain … Plus le temps passait et plus elle avait l’impression qu’il allait chambouler sa vie et ses habitudes. Comme tous les autres il laissera une marque indélébile … Mais la sienne serait bien plus douce, et resterait comme un souvenir merveilleux. Finalement elle regarda les livres quelques instants puis reposa son regard sur Maximilien.
 
« Altia serait heureuse de devenir votre assistante dans votre travail. Je … Je ferais de mon mieux pour vous aider ! Et … Je … Je peux … Tout vous raconter pour les pactes, quand vous le souhaiterais. »
 
S’apercevant que le soleil se couchait et que l’obscurité arrivait la démone eut le réflexe de marcher jusqu’à un interrupteur pour que la lumière illumine l’appartement, elle sourit en regardant la pièce, c’était étrange comme Maximilien arrivait à lui faire sentir qu’elle était ici chez elle …
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:08

Elle resta silencieuse pendant quelques minutes mais il n’osa pas se reculer d’avantage. Elle semblait essayer de comprendre ses paroles mais au moment où elle parla, il fut quelques peu déçu. Une phrase comme avant … Ce baiser ne signifiait il rien pour elle ? Il avait l’impression tout de même que ces paroles sonnaient faux.  Elle baissa son regard avant de se rapprocher, levant ses yeux vers lui et il frémit légèrement lorsqu’elle frôla ses doigts sur son bras.
 
Elle était heureuse pour son bras et elle lui avoua qu’elle aimerait le protéger à l’avenir. Il lui adressa un sourire et leur échange de regard était des plus intense mais elle finit par lui murmurer qu’elle ne savait comment réagir et que c’était le premier baiser d’Altia. Heureux dans un sens, il se dit qu’il est le premier à avoir eu la possibilité de gouter les lèvres de cette démone et il l’observa quitter cette bulle d’intimité qu’ils venaient de former ensemble.
 
Il voulait tellement lui expliquer mais il se contenta d’abord de l’observer, de profiter de chacun de ses mouvements et surtout de la manière dont elle regardait les choses dans l’appartement. Elle lui parla de la joie qu’elle avait à travailler avec lui et il lui adressa un sourire, se rapprochant d’elle.
 
« Je suis content alors que tu aimes cette idée de devenir mon assistante. Je t’avoue que j’avais un peu peur que tu t’ennuis avec moi lors de ses journées dans le pole de recherche du HWI … Je t’avoue que moi-même parfois je m’ennuie un peu, surtout quand des gens s’amusent à m’embêter en plein travail ! »
 
Il l’observa allumer la lumière et il se rapprocha de nouveau d’Altia, lui prenant la main.
 
« Je comprends ta réaction vis-à-vis de ce baiser … Tu n’as jamais eu de connaissance sur les sentiments ? Sache que … si tu éprouves quelque chose pour l’autre, tu peux lui rendre le baiser par exemple … Je … Excuse moi, je suis un peu nul en explication des sentiments … C’est très confus pour moi aussi … »
 
Il se permit de caresser la joue d’Altia et de saisir délicatement une mèche de ses cheveux. Ses cheveux … ses yeux … sa peau … Tout était doux chez elle, rien ne laissait apercevoir sa nature de démone et il doit avouer qu’il aimait bien se perdre dans ses yeux. Il lacha la mèche et recula légèrement.
 
« Je t’avoue que j’aimerai bien t’écouter parler de cette capacité que tu as d’invoquer des créatures … »
 
Détournement de sujet, surement un peu gêné et aussi la peur de se faire des idées sur ses propres sentiments vis-à-vis de la démone. Il espérait sincèrement un jour pouvoir la libérer de tout cela et il se donna un objectif secret : rendre son invocation plus difficile afin que plus personne ne puisse abuser d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:09

Elle l’observa se rapprocher d’elle et lui adressa un sourire en hochant la tête, elle était réellement heureuse et honorée qu’il fasse d’elle son assistante, et puis elle était sûre de ne pas s’ennuyer à ses côtés, il ne se doutait pas de l’intérêt qu’elle lui portait réellement, trouvant passionnant ce qu’il faisait et ce qu’il étudiait. Elle eut un sourire, connaissant son côté grognon comme il le disait et espérait que personne ne viendrait l’embêter trop pour son premier jour de travail, surtout si c’était des personnes qu’il n’appréciait pas.
 
 Frissonnant à son contact elle rosit et leva les yeux vers lui, secouant doucement la tête, non elle n’avait jamais vraiment eu de connaissances … La seule fois où elle s’était attachée à un humain … Il connaissait la suite. Rendre le baiser ? Voulait-il ? Ses paroles la plongèrent dans une profonde réflexion, se demandant s’il aurait souhaité qu’elle lui rende son baiser, mais … Même s’il lui demandait, c’était quelque chose d’un peu trop … Compliqué ? Pour elle pour le moment. Car ça impliquait des sentiments, et pour le moment elle ne savait pas gérer ça … Elle ne savait même pas reconnaître des sentiments.
 
Rougissant au contact de ses doigts sur sa joue elle se mordit légèrement la lèvre en l’observant saisir délicatement ses cheveux, il semblait vraiment apprécié leur couleur et son corps, chose qui forcément la rendait heureux ; elle lui adressa un nouveau sourire et l’observa se reculer en rompant le contact ; hochant la tête doucement à ses paroles pour donner son accord à lui parler de ses capacités pour l’invocation des créatures.
 
Hésitante, elle finit par frôler sa main pour qu’il la suive jusqu’au canapé, s’installant dessus en attendant qu’il fasse de même et l’observant quelques instants, prenant des profondes respirations, hésitantes, cherchant ses mots ; c’était difficile d’expliquer tout cela pour la première fois mais … Altia avait confiance en Maximilien, et elle voulait le lui prouver.
 
« On peut créer un pacte d’invocation avec n’importe quelles créatures, mais il faut qu’il existe une relation avec elle, même légère. Et il faut aussi l’accord de cette dernière, ou son amitié pour les créatures dites plus animales, son affection. »
 
Elle marqua un léger silence et poursuivit sur l’invocation en elle-même.
 
« L’invocateur doit créer une sorte de monde parallèle pour les créatures avec qui il a un pacte, ces dernières pourront y vivre et ainsi facilité l’invocation. Pour appeler une créature il faut prononcer une invocation, propre à chacune d’entre elle, et faire certains gestes particuliers pour faire apparaitre le cercle. Plus le lien est fort entre créature et invocateur, plus le temps d’invocation est réduit et l’énergie consommée plus faible. »
 
Elle le laissa assimiler les premières informations et réfléchit quelques instants avant de continuer doucement.
 
« En échange de ce pacte, l’invocateur donne de l’énergie pour ses invocations, mais doit aussi les protéger. Car si une créature meurt, c’est réellement, elle ne reviendra pas à la vie. Sauf cas particuliers selon les créatures. C’est pour cela qu’il faut bien connaitre les capacités et limites de chacun de ses invocations pour ne pas les perdre. »
 
Un léger silence s’installa, elle ne savait pas trop par où continuer et finit par plonger son regard dans le sien, les joues légèrement rose de s’être ainsi livré à cet homme … Mais une légère lueur s’était allumé dans son regard, signe d’un lien qui se créait entre eux.
 
« Le maitre Maximilien a-t-il des questions particulières ou souhaite-il que j’explique mieux des points particuliers ? »
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:11

Le fait que la main d’Altia frôle la sienne le fit frémir de nouveau et il accepta de la suivre afin de s’installer sur le canapé. Il la fixa et ne la précipita pas. Elle devait trouver ses mots pour lui décrire ce pouvoir dont il n’avait que très peu d’informations. Et chacun des mots d’Altia, il était captivé. Le sujet était des plus intéressants et la voix de la démone était des plus douces et des plus belles.
 
Ainsi donc, les invocations ne sont pas éternelles ! Le lien doit être réalisé entre l’invocateur et la créature et cette créature vit dans un univers à part, facilitant donc les invocations. Plusieurs questions lui viennent en tête. L’énergie qu’elle devait utiliser pour ses invocations devait être énorme et il se demandait s’il était possible de l’aider à canaliser tout cela.
 
Un silence s’était installé et la demoiselle demanda à son maitre s’il avait d’autres questions. Il se leva et alla chercher son carnet avec les deux créatures invoqués. Il s’installa à nouveau à coté de la démone et il regarda les deux créatures dans le livre.
 
« Si je comprends bien, les créatures que tu peux invoquer vivent tous dans ce même monde. Ont-ils des moyens de retourner de retourner dans le monde extérieur sans être invoqué par toi ? Peuvent-ils être invoqués par d’autres personnes ? Et … Je me demandais si tu pouvais travailler la consommation d’énergie pour les invocations et comment tu peux le travailler ? Et enfin … Penses tu qu’il me serait possible d’invoquer une créature ? »
 
Il la fixa avec un sourire et lui déposa un baiser sur la joue.
 
« Merci en tout cas pour toutes les informations que tu m’as déjà donné, j’ai vraiment hâte de mieux voir tes invocations à l’œuvre si j’ai l’opportunité un jour de les voir toutes. »
 
Il ne la forcera pas de toute façon à les invoquer pour le plaisir, se doutant de l’énergie qu’elle doit déployer pour faire cela. Et puis, rien que le dragon lui demander tellement. Il avait aussi l’impression qu’elle devait être une grande invocatrice mais il se doutait que d’autres démons pouvaient faire ce genre de choses. Il posa son regard sur elle.
 
« Et sais tu si d’autres démons peuvent invoquer des créatures ? Pour être franc, tu es la première invocatrice démoniaque que je connaisse et je crois que tu es même la première au sein du HWI … »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:12

Attendant patiemment les remarques ou les questions de son maitre Altia l’observa se lever pour aller prendre le livre où elle avait déjà inscrit les informations sur deux de ses invocations. Elle écouta attentivement ses réflexions et ses questions sur le monde extérieur, sur les manières de les invoquer, la consommation d’énergie, et surtout s’ils ne sont liés qu’à une seule personne. Rougissant fortement à son baiser sur sa joue elle détourna quelques instants le regard, heureuse de l’avoir satisfait en lui parlant mieux de son pouvoir.
 
Intérieurement, elle décida qu’un jour il verrait toutes ses invocations, même si elle ne pouvait pas en invoquer plusieurs encore, elle n’était pas assez puissante. Surprise par la suite de la conversation la démone baissa le regard afin de réfléchir, si d’autres démons pouvaient en invoquer ? Il était vrai que parfois un démon était lié à une créature, mais à en faire un invocateur … Cela ne la surprenait pas plus que cela d’être la première invocatrice démoniaque au sein du HWI, surtout ce genre d’invocatrice.
 
« Je dois avouer ne pas connaître d’autres démons. J’en ai connu un, c’est d’ailleurs lui qui m’a offert Etmin quand j’étais encore une jeune démone. Mais il a disparu du monde et je n’en ai jamais connu d’autres … »
 
Quelques souvenirs lui revenaient de ce démon, mais très peu, elle ne l’avait pas énormément connu. Elle poursuivit doucement.
 
« Certains démons sont liés à une créature qu’ils peuvent appelés auprès d’eux, mais rare sont ceux qui en ont plusieurs, ou autant qu’Altia. L’invocation n’est pas leur pouvoir principal. »
 
Son regard se posa sur le livre quelques instants, alors que doucement les réponses aux questions de son maitre se formaient dans son esprit ; puis elle prit une nouvelle inspiration en frôlant le livre du bout des doigts qui étaient ouvert sur le Phoenix.
 
« Tous les esprits d’Altia vivent dans le même monde, celui créé par Altia. Ils ne peuvent retourner dans le monde extérieur sans être invoqué, mais c’est un choix qu’ils ont fait et seul Altia peut les invoquer parce qu’il y a un pacte entre eux. »
 
Relevant les yeux vers Maximilien la démone lui adressa un léger sourire.
 
« Le maître à bien invoqué Altia, pourquoi ne pourrait-il pas invoquer de créature avec le même genre d’incantation ? Ou alors … Si le maitre n’a jamais réussi, peut-être que les sangs bleus ne peuvent pas, savez-vous si vos ancêtres ont déjà pu invoquer des créatures par le passé ? »
 
Après tout, certaines personnes n’y parvenaient jamais, cela dépendait de beaucoup de choses ; et peut-être que le fait qu’il soit de cette ‘race’ d’homme faisait que les portes des invocations lui étaient fermées. Enfin pas toutes … Mais … Laissant pour le moment son idée de côté la démone répondit à sa dernière question.
 
« Pour travailler la consommation d’énergie Altia à deux moyens ; elle peut augmenter le lien affectif avec son invocation, plus elle est proche d’Altia et plus il faut peu d’énergie pour l’invocation. Altia peut aussi augmenter sa résistance physique et surtout son endurance, mais peu de maitre ont vraiment permis à Altia de travailler sur ces deux moyens … Mais … Altia sait que si elle travaille ça, Altia pourra invoquer plusieurs créatures en même temps. »
 
Une pointe d’envie s’était éveillée dans son regard, forcément, toujours jugée comme faible la démone souhaitait réellement progresser et évoluer dans son art, et … Intérieurement, elle espérait qu’il pourrait lui permettre.
 
« Et … Altia … Altia à une idée … Si le maitre veut bien … Faire confiance à Altia … »
 
Son regard se plongea dans le sien alors qu’elle semblait indécise, hésitante ; elle savait que son idée était dangereuse, non pas pour son maitre mais pour elle et potentiellement son invocation. Mais il semblait aimer cette créature, le livre était resté sur elle aussi et c’était dans un sens une sorte de signe ; et puis intérieurement elle savait que Phype était d’accord pour ce procéder ; alors s’il lui permettait … Elle ferait laisser. Quitte à y laisser quelques‘plumes’.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:12

Max écouta la démone lui répondre à ses nombreuses questions. Il était réellement des plus curieux sur ses capacités et la voix de la demoiselle était des plus douces à entendre. Ainsi, elle ne connaissait pas d’autres démons capables d’invoquer des créatures, mise à part un démon qui lui a offert l’équidé. Qui sait, peut être est elle la seule à pouvoir utiliser ce genre d’invocation au final. A moins que, comme les sangs bleues, elle fait partie d’un groupe non héréditaire.
 
Ainsi donc, les créatures vivent uniquement dans le monde d’Altia et uniquement le sien. Une telle capacité n’était donc pas donnée à tous le monde et, qui plus est, ils ne peuvent apparemment pas partager le même invocateur. Cela assurait donc une certaine confiance et éviter des cas de trahisons entre créatures et invocateurs. Cette capacité était des plus intéressante et il était fasciné d’apprendre autant de choses et, surtout, de voir qu’Altia était très cultivée.
 
Altia avait des pistes d’entrainements pour la suite. Elle semblait réellement vouloir apprendre à invoquer plusieurs créatures à la fois et, qui plus est, il se doutait que, plus la créature était invoqué et plus l’amitié entre elle et la dite créature augmentait surement. Il se doutait également que peu de maitres ne l’avaient autorisé à s’entrainer sur l’art de ses invocations. D’ailleurs, elle pourrait faire ça pendant leurs journées dans leurs labos ! Et au momet où il allait lui répondre, il fut interrompu par ses paroles. Elle avait une idée ? Elle semblait vouloir faire quelque chose, bien qu’il pouvait sentir dans le regard de la démone une pointe de stress. De quoi pouvait il s’agir ?
 
« Rien de dangereux j’espère ? Je ne veux pas que tu te mettes en danger pour ma curiosité Altia … Et puis, si c’est quelque chose qui nécessite de l’entrainement, sache que je t’autorise à t’entrainer autant que tu veux ! Surtout quand on sera au labo : là bas, je me doute que tu t’ennuierais des plus vite et puis … Tant que tu restes prés de moi, cela ne me dérange pas … »
 
Il fixa l’heure et se leva.
 
« Il se fait tard, je te propose une bonne soupe bien chaude avant que l’on aille dormir et je … »
 
Il se retourna et fixa Altia, quelque peu gêné.
 
« Cela ne te déranges pas si nous dormons dans le même lit ce soir ? Je … Je ne veux pas que tu dormes dans le canapé et le lit étant un lit double, je me suis dit que … enfin … on pourrait se reposer ensemble … »
 
Quelque peu honteux de sa proposition qui, dans un sens, pourrait être indécent, il se dépêcha de se rendre dans la cuisine afin de trouver ce sachet de soupe minute qu’il avait vu trainer dans un coin. Comment cette démone avait su, en si peu de temps, le rendre aussi … Il n’arrive même plus à réfléchir sur ce point et il trouva le sachet. Il était temps de faire cuire de l’eau bouillante, de verser le velouté et de laisser reposer à feu doux une fois bien mélangé.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:13

Savoir qu’elle avait le droit de s’entrainer au laboratoire pendant son travail la rendait forcément heureuse, ainsi elle pourrait devenir plus forte pour protéger son maitre ; même si elle n’était pas d’accord, pour elle être aux côtés de son maitre n’était pas ennuyeux, jamais. Rosissant légèrement à la fin de sa phrase elle détourna le regard, il savait qu’elle resterait toujours auprès de lui … Ce genre de phrase la gênait, parce qu’elle ne savait pas comment réagir. Elle allait lui répondre quant au danger de son ‘projet’ mais il s’était levé.
 
Tournant son regard vers lui Altia hocha doucement la tête pour approuver ses paroles, montrant son accord –permanent- avec ce qu’il disait et se leva doucement à son tour. La suite en revanche la fit de nouveau rosir, elle voulut lui répondre en ressentant sa gêne mais il avait filé dans la cuisine, la laissant seule avec ses réflexions dans la salle. Doucement ses pas la conduisirent jusqu’à la cuisine où elle observa son maitre faire chauffer de l’eau et verser la poudre dedans.
 
Observant que c’était liquide la démone s’approcha doucement et sorti deux grands bols et deux cuillères, elle déposa les bols à côté de la plaque de cuisson et prit deux verres et une bouteille d’eau avant de fixer le maitre quelques instants, soupirant doucement.
 
« Si le maitre désir qu’Altia dorme avec lui dans son lit, Altia dormira avec lui. Mais le maitre n’est pas obligé de faire cela, Altia peut dormir sur le canapé … Altia à l’habitude de dormir sur le sol. »
 
Ne lui laissant pas le temps de répondre la démone alla dresser le couvert, enfin poser ce qu’elle avait dans les mains sur la table et alla reprendre le livre sur les invocations avant de le fermer et de le poser sur le bureau, elle le reprendrait rapidement pour donner de nouvelles informations à son maitre. Entendu du bruit dans la cuisine elle s’y dirigea et prit les deux bols emplis de soupe fumante, l’odeur était relativement bonne d’ailleurs.
 
Posant les bols sur la table Altia attendit que son maitre prenne place pour le repas avant de s’installer face à lui, elle but la soupe en silence, le regardant de temps à autres ; le repas se finit rapidement et elle semblait hésitante, puis finalement la jeune femme se leva légèrement avant de dire d’une voix basse.
 
« Altia n’a pas besoin d’entrainement pour ce qu’elle veut faire … Juste … D’un peu de temps avec le maitre, et … D’énergie. Mais le maitre doit avoir confiance en Altia … Complètement. »
 
Relevant son regard la démone d’aperçut de ce qu’elle demandait, comment … Comment un humain pouvait-il faire confiance à une démone ? Une certaine peur s’installa dans son regard et la démone se laissa tomber à genoux, s’inclinant devant son maitre, les yeux rivés sur le sol et le corps tendu, comme si elle attendait quelques choses.
 
« Pardonnez Altia maitre, elle est sortie de sa place ! Plus jamais elle ne dira rien, ne … Ne renvoyez pas Altia ! Pardonnez-moi … Altia ne voulait pas … »
 
Complètement perdue la démone tremblait légèrement, et surtout elle ne bougeait plus, attendant un ordre, un signal, quelque chose. Pour la démone, elle venait de commettre une faute irréparable en sortant de son rôle ‘d’esclave’ ; Altia n’avait jamais le droit de demander quelque chose à son maitre, elle devait se contenter d’obéir, et rien ne devait changer avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:14

Qu’il pouvait être stupide parfois ! Réagir ainsi comme une sorte de gamins des plus timides ! Cela tranchait forcément avec son caractère habituel et, pourtant, il avait l’impression que cette démone faisait ressortir le meilleur de lui-même.
 
Du bruit dans la cuisine le fit se retourner et il vit Altia qui sortait bols, cuillères et verres. Il la fixa, répondant à son regard et il l’écouta, les joues un peu roses. Elle était si mignonne dans sa manière de parler et … Il se rendit compte qu’une fois encore, elle avait oublié sa demande concernant le nom du maitre derrière l’appellation cité. Mais il ne voulait pas la blâmer, ni lui crier dessus. Non … Il voulait être doux avec elle.
 
Elle ne lui laissa pas le temps de répondre, surtout qu’il ne voulait absolument pas qu’elle dorme sur le sol ou même le canapé ! Elle était partie mettre la table et il soupira doucement, se rendant compte que ses propos n’étaient vraiment pas faciles à comprendre pour une démone aussi soumise qu’Altia. Il mit dans chaque bol deux grosse louche de soupe et y ajouta un peu de gruyères afin de donner un peu plus de gouts au plat et il vit Altia venir récupérer les deux bols de soupes. Il voulu lui parler mais, très vite, elle alla les poser sur la table. Il la suivi en silence, s’installant à sa place en la regardant.
 
Le repas fut silencieux et la soupe faisait du bien à Max. Il espérait que ce repas redonnerait un peu de forces à la démone et il se surprit de temps en temps à plonger son regard sur la démone, heureux dans un sens de pouvoir partager ce moment avec elle. Un repas simple, en peignoir.
 
Elle parla, brisant le silence. Le repas venait de se finir pour eux deux et il fixa la démone d’une expression neutre, un peu perdu dans ses pensé. Une complète confiance en elle ? Il doit avouer que oui, il avait confiance en la démone, comment ne pas avoir confiance en une personne qui l’avait aidé à combattre ce démon ? Et la suite l’étonna bien qu’il comprenait. Dans son rôle de soumise, elle n’avait jamais osé tenir des propos de la sorte. Il s’approcha d’elle et se mit à genoux, lui redressant le visage avant de lui déposer un baiser sur le front.
 
« Ce n’est rien Altia, au contraire ! Je suis heureux que tu me parles ainsi, que tu me proposes des choses et sache que … J’ai une forte estime de toi et que j’ai confiance en toi, je ne veux juste pas que tu te mettes en danger pour moi … enfin, je veux dire, dans une action hein … Je sais pertinemment que lors des missions tu voudras te mettre devant moi et cela je ne pourrais jamais t’empêcher de le faire, même si je le voudrais car je ne veux plus que tu ais de cicatrices sur le corps … Je … Je ne veux plus que tu souffres du mal des autres et je veux simplement te protéger. »
 
Il aida la démone à se redresser, les joues rouges d’avoir parlé ainsi à Altia. Il plongea son regard dans le sien et chercha à lutter contre le baiser qu’il vouait lui donner mais il rapprocha ses lèvres des siennes et, comme il y a quelques heures, embrassa la démone.
 
« Je refuse également que tu dormes par terre, je veux te garder auprès de moi pour toujours ! »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:15

Surprise de sentir son maitre à ses côtés la démone frémit à son contact et rosit devant son geste, il … Elle s’attendait franchement à recevoir un coup pour avoir osé parler ainsi, et au lieu de ça il était doux avec la démone. Il … Il était heureux qu’elle se soit exprimée ainsi et … Une larme coula lentement sur sa joue, savoir que son maitre avait confiance en elle, c’était une sensation qu’il lui réchauffait doucement le cœur ; et sent qu’elle ne s’en aperçoive vraiment, Altia était en train de lever toutes les protections qu’elle avait installée pour ne plus jamais s’attacher à un humain.
 
Acquiesçant légèrement à ses paroles la démone laissa un léger sourire s’installer sur ses lèvres, il était vrai que pour les missions dorénavant elle voulait toujours se mettre devant lui pour le protéger mais savoir qu’il … Il voulait aussi la protéger ? Elle était perdue et ne comprenait pas réellement ce point, après tout même sans parler du lien d’invocateur il … Enfin en tant que démone elle devait le protéger non ? Et pas l’inverse … Mais elle choisit de ne rien dire, pour ne pas le blesser, elle était encore tellement perdue face à tout cela, et savait que parfois ce qui était logique et normal pour elle était blessant pour lui.
 
Se redressant avec l’aide de son maitre la démone le remercia avant de redresser le visage vers lui, son cœur s’accéléra et elle eut un léger mouvement de recul mais rapidement les lèvres de Maximilien se posèrent sur les siennes ; ses yeux se fermèrent et elle resta paralysé face à ce baiser ; comment … Comment devait-elle réagir ? Les paroles qui suivirent ne firent qu’augmenter ce sentiment d’être complètement perdue et larguée et la démone se détacha doucement, les joues teintées d’un rouge vif et le cœur battant à tout rompre.
 
« Al… Altia dormira avec le maitre. »
 
Elle ne savait que dire, que répondre, et même que faire.
Mais machinalement elle attrapa les quelques vaisselles sur la table et se rua dans la cuisine, le corps légèrement tremblant ; elle en profita pour la nettoyer puis la ranger ; l’esprit ailleurs face à tout cela … Mais … Elle devait avouer que cette différence de comportement entre lui et ses anciens maitres commençait à panser ses blessures du passé …
 
Sentant une présence non loin la démone s’approcha de son maitre, les yeux bas, et finit par lever le regard vers lui en rosissant, murmurant doucement, légèrement gêné.
 
« Altia … Altia veut faire un présent au maitre … Quelque chose de spécial qu’elle n’a jamais fait. Mais … Altia doit attendre d’être sûre du lien de confiance entre le maitre Maximilien et elle. »
 
Sinon elle risquait gros.
Et peut-être que lui aussi au final ; mais elle ne lui en dira pas plus pour le moment, elle voulait d’abord se renseigner et surtout voir avec le troisième intéressé. Reculant d’un petit pas son regard se baissa à nouveau, toujours autant troublée des actions et des paroles de son ‘partenaire’ ; la nuit n’allait pas être de tout repos.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:16

Il l’avait de nouveau embrassé et son cœur battait la chamade. Cette démone … Elle était en train de s’emparer de son cœur meurtri et cela lui faisait du bien. Il aimerait tellement la voir un jour lui rendre cet … cet amour qu’il ressent pour elle. Elle semblait elle aussi gêné par tout cela et elle accepta de dormir avec lui. Et elle alla se réfugier dans la cuisine en débarrassant la table. Il resta planté là, posant sa main sur son visage et sentant que son corps était en train de bouillir devant les réactions qu’il avait de lui-même face à cette demoiselle. D’ailleurs, il commençait à se rendre compte que le coté démon d’Altia ne l’intriguait plus et il la considérait comme son égal, comme si, au final, la nature de son espèce n’avait que peu d’importance dans les sentiments qui commençait à naitre dans son cœur.
 
Il alla la rejoindre dans la cuisine et il vit Altia s’approcher de lui. La vaisselle avait été faite et la démone n’osa pas le regarder avant de lui parler d’un … d’un cadeau ? Une chose qu’elle n’a jamais fait ? De quoi parlait elle donc ? Elle voulait surement garder la surprise et comprenait également le fait qu’elle devait attendre d’être sur de leurs liens … Tout était allé si vite et il eut le reflexe de la prendre dans ses bras avant de plonger son regard dans le sien.
 
« J’ai hâte de découvrir ce présent Altia … Tu fais partis des rares personnes à avoir eu l’intention de m’en offrir un … Et je comprends parfaitement que tu ais besoin de temps avant de me l’offrir … Allons nous coucher, demain est un nouveau jour et je veux que tu sois en forme pour ta première journée dans un endroit des plus …. Nul qui m’est été donné de travailler ! »
 
Il rigola légèrement et l’invita à le suivre dans la chambre. Il lui demanda d’attendre dans la chambre le temps qu’il aille se changer et lui proposa de garder la tenue qu’elle avait pour dormir mais que, si elle voulait se mettre à l’aise, elle pouvait prendre une chemise à lui si elle ne voulait garder qu’un haut pour dormir. Il prit son pyjama et alla se changer dans la salle d’eau, se regardant dans la glace en soupirant légèrement. Il se devait d’être des plus présentables pour elle et il se dit qu’un petit tour chez le coiffeur pour couper un peu sa masse de cheveux serait du plus bel effet. Une fois de retour dans la chambre, il s’installa dans le lit et observa Altia du regard.
 
« Je … Bonne nuit Altia … »
 
Il ne savait que dire dans cette situation mais la présence de la démone à ses cotés pour la nuit le rassurait. Il avait hâte que d’une seule chose : que la journée de demain se termine vite pour mieux profiter de la présence de la démone.  


[FIN RP Maximilien]
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Master

Master



MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   Lun 10 Sep 2018 - 12:17

Les sentiments qu’elle ressentait au fond d’elle-même n’était pas les siens, elle le savait, le puissant lien que le HWI avait installé entre eux faisait qu’elle ressentait toutes les émotions de son maitre, et cela la rendait un peu confuse elle devait l’avouer ; surtout qu’on leur avait dit que les relations humains et démons étaient interdites.
 
Alors qu’elle lui parlait de ce ‘cadeau’ très spécial, l’humain décida de la prendre dans ses bras, un geste qui lui fit de nouveau monter le rouge aux joues ; légèrement gênée elle ne sut pas cependant détourner le regard et se mordit légèrement la lèvre pour garder tout self-control. Une des rares ? Il était vrai que Maximilien rejetait l’humanité autant qu’elle le rejetait … Elle souhaitait encore plus que ce présent fonctionne correctement, même si cela lui coûtait beaucoup d’inclure quelqu’un dans ce monde si personnel … Mais il était différent. A elle de lui montrer qu’elle le voyait différemment, bien qu’il faudrait du temps.
 
Souriant légèrement elle le suivi tranquillement, un endroit des plus nuls … Exagérait-il ? Ou alors il n’aimait pas ses collègues, ce qui était fort possible lorsque l’on connaissait le personnage. Une fois dans la chambre la démone acquiesça à ses paroles et décida de se changer pour enfiler une tenue propre, enfilant juste une chemise qui tombait jusqu’à mi-cuisse comme celle déjà emprunté. S’installant doucement dans le lit la démone se faufila sous la couette, gênée de dormir ainsi avec lui.
 
Il revint rapidement et s’installa à ses côtés, elle rougit et l’observa tranquillement, souriant devant sa gêne apparente bien qu’au fond, elle sentait qu’il appréciait sa présence à ses côtés. Elle l’observa fermer les yeux et murmura doucement.
 
« Bonne nuit maitre Maximilien … »
 
Elle l’observa dormir avec un léger sourire, dans le fond elle trouvait cet humain touchant ; il avait vécu beaucoup de choses horribles et pourtant il continuait tant bien que mal à avancer, tentant de reconstruire sa vie comme il pouvait. Et malgré ses doutes à elle, ses appréhensions et son refus d’être autre chose qu’une ‘esclave’ ; Altia devait reconnaître qu’il semblait qu’il reconstruisait sa vie avec elle inclut dedans. Elle ne pourrait y échapper … Et cette pensée la terrifiait autant qu’elle lui réchauffait le cœur.
Se pouvait-il que … Un humain s’attache à elle, autant qu’elle pouvait s’attacher à lui si elle baisser ses protections ? Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle fermait les yeux, seul l’avenir pouvait répondre à sa question, mais étrangement … Elle savait que cet humain serait plein de surprises.
 
 
 
 
 
[Fin du rp, suite ICI]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [PV Maximilien] Le professeur enfin libre   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Maximilien] Le professeur enfin libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liberté! Enfin! [Libre]
» OS - Enfin libre...
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haunted Walks Co. :: Appartement de Maximilien Vernon-