AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Libre] Toujours en attente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altia

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 9:56

[1er Post]


Les gouttes de pluie qui frappaient le toit en verre donnaient à la pièce un écho des plus étranges, presque effrayant ; un éclair zébra le ciel et illumina quelques instants la pièce, permettant d’apercevoir un bureau correctement rangé, plusieurs mallettes disposées dans la pièce et une jeune femme assise sur une chaise au bord de la fenêtre, regardant au dehors d’un air vide, sans bouger ne serait-ce qu’un muscle.
 
Altia ne compte plus les jours depuis le départ de son maître, elle se souvient encore du jour où il était entré précipitamment dans l’entrepôt en hurlant son nom et lui avait demandé de rassembler quelques affaires avant de lui ordonner de l’attendre ici, dans cette pièce, et de veiller à ce que personne n’entre. Il avait ensuite disparut au loin et depuis toutes ces années n’étaient jamais revenus la chercher ; au fond d’elle la démone sait que son maître est mort. Mais Altia ne veut pas bouger de cet endroit pour autant, parce qu’elle ne sait pas quoi faire de cette nouvelle liberté, elle n’en a pas l’habitude, elle a toujours été invoquée par les humains. Une fois mort ou quand ils n’avaient plus besoin d’elle ; ses invocateurs la renvoyaient aux enfers où elle attendant le prochain maitre. Mais aujourd’hui c’était différent, car elle n’avait pas été renvoyé là-bas à sa mort ; peut-être qu’il fallait qu’elle reste ici.
 
Un nouvel éclair la sortie de ses pensées et elle se leva doucement, soulevant un nuage de poussière qui s’était formé sur elle ; légèrement faible la démone soupira doucement et décida de nettoyer, comme il lui avait tant de fois demandé ; la tâche l’occupa plusieurs heures et elle décida de faire le tour de l’entrepôt, apercevant la pile de journaux déposés sous la porte. Les humains avaient parfois des habitudes étranges … Saisissant celui du dessus elle lut la date et mit quelques instants avant de calculer. 58 ans. Cela faisait 58 ans qu’il était parti sans lui laisser de nouvelles.
 
Soupirant doucement elle reposa le journal au sol et retourna dans le bureau afin de s’asseoir sur son siège, la pensée de retourner aux enfers lui effleurant pour la première fois l’esprit alors qu’à nouveau elle se mettait dans une sorte de mode de veille, les yeux fermés, mais l’esprit toujours attentif à ce qui pouvait arriver ; car malgré les années, Altia n’avait jamais oublié son ordre.
 
Quelques jours plus tard le bruit de la lourde porte de l’entrepôt la sortie de ses songes, la lune éclairait faiblement le bureau et son corps se leva machinalement afin de se diriger vers la porte qu’elle ouvrit discrètement. En bas trois hommes s’avançaient doucement en murmurant des paroles qu’elle n’entendait pas, elle les observa quelques secondes et grimpa sur les poutres sous le toit pour mieux les observer sans se faire voir ; rapidement les hommes se mirent à fouiller dans les affaires de l’entrepôt et l’un d’entre eux cria à la victoire en ouvrant une caisse.
 
Un autre poussa un cri d’épouvante en reculant ; un immense chien étrange était apparu, aussi gros qu’un ours le chien les fixait, toutes babines retroussées et les crocs visibles : son pelage de feu n’engageait rien de bien rassurant et les trois hommes reculèrent alors qu’Altia apparut au côté de son invocation, fixant les hommes qui semblaient abasourdis.
 
« Personne ne fouille dans les affaires du Maitre … »
 
Son bras se leva et le chien attaqua les humains, les faisant sortir à coup de crocs, sans pour autant mettre fin à leurs vies ; une fois sa mission accomplie la créature s’approcha de son invocatrice et resta quelques longues minutes à ses côtés pour lui apporter un peu de compagnie et de réconfort, mais son état ne lui permettait pas de la garder auprès d’elle plus longtemps et elle fut contraint de rapidement la renvoyer.
 
Un soupire s’échappa de ses lèvres alors qu’elle retournait doucement dans le bureau, se laissant tomber sur le sol, assise contre le mur sous la fenêtre. Elle serait bientôt contrainte de retourner aux enfers si elle ne se nourrissait pas, mais elle ne pouvait quitter son poste ; donc elle attendait patiemment qu’il revienne, son esprit refusant parfois d’admettre la vérité qu’elle connaissait pourtant bien depuis longtemps.
 
Il lui fallut quelques jours de repos avant de pouvoir de nouveau se lever, machinalement son regard se porta sur la fenêtre et elle remarqua un peu d’animation au-dehors, les humains seraient-ils revenus ? Sortant du bureau elle observa l’entrepôt, pour le moment personne n’était entré mais elle prit les devants et grimpa sur les poutres, légèrement chancelante et manquant plusieurs fois de tomber ; une fois en place elle attendit de voir si quelqu’un allait oser entrer pour voler son maitre, préparant mentalement ses invocations.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 10:00

[Suite de ce sujet : ICI ]




Cela faisait à peine deux semaines qu’il était rentré à Niyara que le Maximilien était demandé. Le coup de l’ange ne lui avait pas laissé un très bon souvenir et il fallait déjà qu’il pense à trouver un moyen de reprendre un train de vie normal. Ses économies ayant fondues comme neige, il était temps pour notre homme d’essayer de partir en mission. Il se rendit au bureau et fut surpris de voir qu’une mission lui était dédié et le responsable lui annonça clairement que cette mission fut choisit par Sha Renkyo pour lui. Il soupira et il lut l’objectif.
 
« Apparition d’une créature de la taille d’un ours et proche des canidés dans un vieil entrepôt. Une voix de femme aurait été entendue. Les trois témoins n’ont pas eu de séquelles entrainant la mort. Investissez le lieu, trouvez la présence et tentez d’entrer en contact. Ps : Max’ si c’est un démon, essaye de lui parler avant de chercher à le tuer. »
 
Il pesta sous ce PS, observant le secrétaire en lui disant que c’était bon et qu’il allait se rendre là bas. Il écrivit son nom sur le registre des absents et se dirigea vers le lieu reclus, quelque part en Europe. Tellement vague les descriptions en ce moment. Il allait devoir chercher une signature magique dans les bâtiments pour trouver un lieu.
 
Après quelques jours de recherches, il arriva devant le bâtiment désinfecté. Une ancienne usine et imprimerie pour un journal ayant disparu depuis des lustres. Il pesta, ne voulant pas se battre mais ne voulant pas non plus être gentil ou quoi que ce soit avec cet entité. Il se mit à faire une incantation, afin de repérer la trace d’un être dans le bâtiment. Il remarqua qu’un être démoniaque semblait chercher à se positionner sur les poutres du hangar.
 
« Pas d’agressivité, elle semble curieuse … Bon, au moins, je ne devrais pas avoir trop de difficultés, elle semble ne pas appartenir à une caste supérieure de démon selon sa signature. »
 
Il parlait pour lui-même, horreur du silence surement. Il entra dans le bâtiment. Tout était bien rangé, comme si une personne cherchait à garder cet endroit propre. Il ôta la capuche qui recouvrait son visage, laissant apercevoir un être au visage quelque peu fatigué, un pansement recouvrant son œil gauche et une barbe mal entretenue sur la joue. Ses yeux noirs et profonds scrutait les environs, faisant signe de ne pas avoir vu l’être. Puis, il leva les yeux au ciel et observa la créature dans l’ombre, croyant voir des nuances de … blancs ? Depuis quand les démons portent du blanc ?
 
« C’est comme ça que tu accueilles les invités ? En te cachant sur les poutres ? J’ai cru comprendre que tu avais fait peur à trois jeunes personnes il y a quelques jours : tu attends le retour de quelqu’un ? »
 

Sa voix se faisait le plus douce possible, bien que pour une personne qui l’entendrait une première fois, Max aurait l’air d’un homme sec et rude dans son timbre de voix. Il posa son regard sur la démone, se préparant à toute éventualité. 
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 10:02

Un être humain pénétra l’entrepôt d’un pas tranquille, il semblait différent des autres humains qui étaient venus ici et surtout n’avait pas l’air de venir pour fouiller les affaires de son maitre ; restant malgré tout sur la défensive la démone ne fit appel à aucune invocation et continua à l’observer alors qu’il retirait sa capuche, dévoilant un visage fatigué par le temps et blessé. Elle fut attirée par la couleur de ses yeux alors que son regard scrutait la salle pour au final se poser sur elle ; surprise par son discours elle se redressa légèrement.
 
La voix de l’homme était rude, un peu sèche, elle pouvait ressentir son envie d’être partout ailleurs sauf ici avec elle ; ce point attira se curiosité et elle fit un pas sur le côté afin de l’observer un peu mieux, le soleil se reflétant sur le visage de cet homme. Finalement elle décida de descendre de là où elle était, toujours chancelante ; son pied glissa et elle chuta sur le palier de l’étage dans un grand fracas, se relevant doucement elle poussa un faible gémissement et s’approcha de la rambarde comme si rien ne s’était passé.
 
« Vous êtes un invité du Maitre ? Il ne m’avait pas prévenu qu’il y aurait des invités … »
 
Dans son regard se mêlant de la curiosité et de la méfiance, bien que l’aura de cet homme l’attire par sa différence avec les humains qu’elle avait pu côtoyer, son rôle ici lui rappelait les ordres et ce qu’elle devait protéger. Son regard se porta sur les caisses que les humains avaient fouillées la veille et elle répondit à sa question doucement.
 
« Ils voulaient voler le Maitre. Le Maitre m’a ordonné de l’attendre ici et de protéger ses affaires. »
 
Elle descendit les marches doucement pour se retrouver au même endroit que lui, l’observant d’un peu plus près ; il semblait réellement fatigué par le temps, et … Il y avait autre chose, quelque chose de mystérieux qui émanait de lui. Elle s’approcha d’un pas puis s’éloigna de nouveau tout en restant au rez-de-chaussée, le regard toujours méfiant.
 
« Que voulez-vous ? »
 
Bien qu’elle se voulait assurée Altia ne pouvait empêcher sa voix de trembler légèrement, montrant qu’elle était mal à l’aise en présence d’un humain qu’elle ne connaissait pas ; au fond d’elle la démone ne savait comment agir face à cet homme, mais tant qu’il ne serait pas agressif ou tenterait de voler son Maitre, elle resterait calme.
 
Son attitude trahissait aussi son état de fatigue, mais elle parvenait à le dissimuler la plupart du temps ; finalement elle se stoppa à plusieurs mètres de lui et attendit d’avoir des réponses à ses questions, toujours aussi sereine en apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 10:03

Il n’y aura fallu pas longtemps pour que la démone se présente devant lui. Elle semblait faible et un peu maladroite dans sa manière d’arriver et notre adepte de la magie resta stoïque, les bras croisé et l’examina. Des cheveux roses, une tenue blanche et pourtant son aura indiquait clairement que la femme devant lui était une démone. Il avait vraiment du mal à le croire et il posa son sac à dos, cherchant un livre. Une fois le livre trouvée, il prit attention de la présence de la démonne de plus en plus proche. Après l’étage, la voici au rez de chausée et il sentait que … C’est vraiment une démone ? Non parce que là, elle tremble en lui parlant. Quel était donc son secret. Il avait écouté les questions de la démone et soupira, cherchant un papier dans sa poche qu’il lu machinalement.
 
« Bonjour. Je suis Maximilien Vernon, un agent du HWI … je suis ici pour … Oh et puis merde. »
 
Il jeta le papier et l’observa, toujours aussi froid et montrant clairement qu’il aimerait bien que cette mission se termine.
 
« Je suis un agent du HWI. On m’a dit de prendre cette mission, comme quoi un chien de la taille d’un ours aurait attaqué des humains ici. Et ils auraient entendu la voix d’une femme parler d’un maitre. La femme, j’en déduis que c’est toi … Tu me permet ? »
 
Il poussa son sac et s’installa par terre, s’allongeant en prononçant une incantation dans sa barbe. Il fit apparaitre un cercle autour de lui mais celui-ci ne dégageait aucune hostilité.
 
« Ne t’inquiète pas, c’est juste mon Google à moi au niveau occulte. J’essaye de trouver une trace de la créature nounours qui, je suppose, doit être un copain pour toi. Il me semblait que les démones étaient plus du genre à avoir des humains attachés en laisses comme animaux de compagnie. Au moins, tu changes. Mmh … Rien, pas même une trace psychique … uniquement la tienne … Invocatrice hein ? Et je sens de la colère, malgré ton apparence de petite demoiselle fragile… ça je savais que tu étais mineure dans la hiérarchie des démons … D’accord ! »
 
Il se releva et prit le livre, l’ouvrant rapidement.
 
« Altia ! Démone mineure ou comme indiquait ici, la Chenipan des démones. Tellement simple à invoquer que des traces de sa présence sur Terre sont bien plus fréquentes que celle des rats noirs au Moyen Age ayant causé la peste ! Autant dire que même les démons n’ont pas l’air d’avoir une grande estime de toi, bien que je me demande comment des démons ont pu connaitre les noms des Pokémons avant nous. »
 
Il referma le livre et s’approcha d’elle, jetant l’unique arme visible qu’il avait par terre pour lui montrer qu’il n’avait aucune intention mauvaise.
 

« Ecoute, je suis Max. Je viens juste pour voir si tu es une menace pour les humains. J’ai déjà eu la réponse sur ce point. Par contre, je ne comprends pas … Pourquoi t’obstines-tu à garder un endroit comme celui-ci ? Tu attends ton maitre depuis combien de temps ? Et on peut die que je suis un invité, je n’ai touché à aucune de ses affaires tu as vu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 10:06

Maximilien Vernon.
Agent du HWI.
Clairement cet homme montrait sa froideur et son envie de repartir d’ici au plus vite, concrètement il était là à cause de l’attaque d’Enteï sur les humains, elle avait été imprudente, peut-être aurait-elle dû les tuer … Mais elle n’aimait pas spécialement tuer des humains. Oui étrange pour une démone, mais c’était bien pour cela que personne ne voulait vraiment d’elle.
 
Hochant doucement la tête elle observa avec attention l’homme s’asseoir au sol et faire apparaitre un cercle autour de lui, malgré son aspect calme la jeune femme eut un mouvement de recul ; mais rapidement ce Maximilien lui expliqua de quoi il en retournait. Des traces de la créature ? Elle eut un sourire sans rien dire, surprise par ses paroles, des humains en animal de compagnie ? Quel drôle d’idée. Fragile ? Son cœur se serra et elle recula d’un pas, encore quelqu’un qui pensait qu’elle était … Fragile. Altia n’était pas assez ‘démoniaque’ pour être crédible, et ce point la blessait.
 
Il s’était relevé en prononçant son nom, au moins les présentations était vite expédié ; la suite était toujours aussi blessante à entendre, surtout d’un homme qui parlait avec une voix aussi sèche, elle ressentait sa colère envers les démons. Elle détourna le visage en entendant ses paroles, même les démons n’avaient pas une grande estime d’elle … Cet humain n’était venu que pour la rabaisser et la faire souffrir ? Quel était son but, il avait sa réponse, c’était elle, qu’il parte maintenant !
 
Une fois son arme jeté au sol l’homme s’approcha doucement pour se présenter à nouveau, il avait eu sa réponse, mais il en voulait d’autres. Elle soupira doucement en reculant d’un pas alors qu’elle prononçait une incantation ; cette dernière dura quelques minutes et la créature canine apparut non loin de Maximilien, sans aucune hostilité cette dernière s’approcha de l’homme avant de revenir voir sa maîtresse.
 
« Vous parliez d’Enteï ? C’est une de mes invocations. Il ne vous attaquera pas, sauf si je lui demande … C’est normal que vous ressentiez de la colère, je me prénomme bien Altia et je suis une démone mineure du 3ème cercle, celui de la colère. »
 
Son corps vacilla légèrement et le chien se plaça contre elle ; la démone fit un signe de tête et la créature disparut, ne laissant que quelques bulles de lumière qui s’évaporèrent dans l’air ; Altia recula de quelques pas pour s’appuyer contre un mur, victime du contrecoup de son invocation, elle soupira, se rendant compte qu’elle ne pouvait plus attendre son maitre … Son regard se porta sur l’humain.
 
« Mon Maitre m’a donné pour ordre de garder cet endroit en attendant qu’il revienne. Je n’ai jamais failli à un ordre. »
 
Elle se redressa légèrement et fixa la pile de journaux dans un coin, tentant de se souvenir. Oui elle avait calculé, cela faisait bien longtemps qu’elle l’attendait …
 
« 58 ans. » Léger silence. « Cela fait 58 ans que mon maitre est parti et qu’il m’a dit de l’attendre ici. »
 
Son regard s’était légèrement détendu, l’homme face à elle ne montrait aucun signe d’agressivité et comme il l’avait dit, n’avait touché à aucune des affaires de son maitre ; donc elle n’avait aucun raison de le chasser de cet endroit. Et … Elle devait l’avouer, un peu de compagnie non agressive n’était pas désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 10:07

Tel ne fut pas la surprise de Max lorsqu’il vit apparaitre le gros chien ours devant lui. Il arrivait à sentir l’énergie démoniaque en lui et la signature était la même que la démone. Pour un être que les démons jugeaient eux même fragile, elle avait une sacrée force pour invoquer ce genre de créature. Et il comprenait aussi pourquoi elle paraissait aussi faible. Invoquer ce genre de créatures lui demandait surement beaucoup d’énergie. Lui-même s’était refusé à l’art des invocations, cela lui semblait tellement dangereux.
 
Elle lui confirma son prénom, ainsi que le nom de son animal. Ils ont quoi les démons avec les Pokémons sérieux ? A moins que Nintendo soit contrôlé par les adeptes d’un groupe satanique. M’enfin. Il eut confirmation, le corps de la demoiselle vacilla légèrement et il put constater que le chien ours semblait … aimer cette démone ? Ce n’est donc pas un lien de soumissions. Voilà donc encore une chose pour lui montrer peut être autre chose. Sacrée Sha …
 
Il observa la démone et se mit à réfléchir. Elle semblait vraiment affaiblie avec le temps, surement confuse de ne pas savoir quoi faire en attendant son maitre. Elle semblait fidèle et c’était une qualité qu’il savait reconnaitre auprès des gens. Et lorsqu’il lui dit l’âge, il ne put s’empêcher de lâcher un petit cri de surprise.
 
« La vache, cinquante huit années que t’es seule à faire de la surveillance ? Et bah … Au moins, on ne peut vraiment pas contester tes pouvoirs. Bon, par contre, sans vouloir être méchant, je pense que ton maitre a du mourir il y a fort longtemps … Tu me permets ? »
 
Il posa sa main sur le front de la jeune femme, forcément surprise par son geste.
 
« Mmh … Je vois que ça ne sera pas possible de t’emmener, tu es vraiment fidèle au point de vouloir rester dans un endroit délabré de la sorte ? … Et malgré tout l’aversion que j’ai pour les représentants de ton espèce, je ne peux laisser une jeune femme trainer dans un endroit aussi glauque, bien que très bien entretenue … »
 
Il reprit son livre et chercha la formule d’allégeance de la démone. Il trouva la chose facilement. Apparemment, même les démons s’était amusés avec cela et il traça un cercle magique en posant sa main sur le bouquin. Il soupira. Il allait réellement se lier à un pacte d’invocation avec une démone ?
 
« J’en appelle à Altia, démone de la colère et serviteuse de l’humanité. Que son être se présente devant moi en attendant les ordres que je lui donnerai. Par sa fidélité, je serai récompensé de cet invocation et que le paradis me soit refusé pour l’appel d’un démon tel qu’Altia ! »
 

Reste à voir si cela allait avoir le moindre effet sur la jeune femme et si, surtout, elle allait regagner un peu en vitalité.
Revenir en haut Aller en bas
Altia

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 10:09

L’humain parut surpris lorsqu’elle lui annonça depuis combien de temps elle attendait, elle approuva ses paroles pour confirmer sa question d’un signe de tête, elle était seule depuis toutes ces années pour la surveillance ; surprise de ses paroles elle le fixa sans rien dire, légèrement perdue. Elle soupira à la suite de son discours et murmura un petit « je sais » concernant son maître, mais que pouvait-elle faire d’autres ?
 
Surprise par le contact elle eut un mouvement de recul brusque en le fixant, il venait de faire quoi à l’instant ? Pourquoi l’avait-il touché ? Jamais un humain ne l’avait touché aussi spontanément ? Que cela signifiait-il ? Trop de questions se bousculaient dans son esprit alors qu’elle tentait de l’écouter en les laissant de côté. Elle hocha de nouveau la tête pour approuver ses paroles, il était hors de question qu’elle aille avec lui, elle devait rester ici. Frémissant à la suite de ses paroles elle eut un nouveau mouvement de recul, c’était ça se sentiment étrange qui émanait de lui, de l’aversion pour les démons, une colère sourde et profonde. Très profonde.
 
L’observant tracé un nouveau cercle elle le fixa, curieuse, que faisait-il donc ? Il semblait hésitant, et pourtant commença à parler d’une voix forte et claire, sans hésitation ; son discours la fit frémit et elle senti une nouvelle chaleur en elle, comme à chaque fois qu’une nouvelle personne l’invoquait. Ses yeux se fermèrent alors qu’un cercle plus petit apparaissait sous ses pieds. Une légère lumière apparut sur sa poitrine et disparut à la fin de l’incantation.
 
Le cercle s’effaça lui aussi et la démone ouvrit les yeux avant de s’incliner face à Maximilien qui était devenu son nouvel invocateur, celui pour qui maintenant elle serait loyal.
 
« Vous m’avez appelé, Maitre, je suis à votre service. »
 
La démone se redressa et l’observa quelques instants, c’était étrange comme parfois une impression peut vite se confirmer ; elle avait eut raison de penser que cet homme était différent des autres qu’elle avait croisé, puisqu’il l’avait rapidement confirmé. Mais son acte restait toujours aussi étrange à ses yeux, surtout quand elle savait qu’il détestait sa race.
 
« Puis-je me permettre de vous poser une question Maitre ? »
 
Léger silence, elle attendit l’autorisation de parler avant de demander de sa voix douce, légèrement lointaine ; cherchant toujours à comprendre cet humain qui était venu la chercher dans cet endroit un peu éloigné de tout.
 
« Pourquoi avez-vous fait cela ? Vous auriez pu me renvoyer aux enfers. »
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Vernon

Touriste pro

Touriste pro



MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   Ven 3 Aoû 2018 - 10:11

Bon, au moins, il ne s’était pas trompé d’incantation pour ce qu’il venait de faire. Le cercle autour de lui disparu doucement et il en fut de même pour le cercle sur la poitrine de la démone ainsi que celui qui était sous ses pieds. Et elle s’inclina, l’appelant maitre. Oui … maitre … Soupirant doucement et sentant que cela allait plus l’énerver qu’autre chose, il ferma le livre et le jeta dans son sac. Il regarda un trou dans le hangar, la pluie commençait à tomber et il se devait de vite la ramener dans un endroit différent. De plus, elle semblait moins fatiguée et puis … Pourquoi s’inquiétait-il pour une démone ? Est-ce le fait qu’elle soit rejetée même par les membres de son espèce qui la rend aussi attachante ? M’enfin.
 
« Déjà, moi c’est Max. Maitre Max si tu veux mais pas que maitre … ça me met un peu mal à l’aise et tu as le droit de me poser ta question. »
 
Il retira son manteau, le secouant un peu avant de reprendre son sac à dos tout en écoutant la question de la démone. Et sa question n’était pas conne. Il aurait pu la renvoyer en Enfer ou carrément utiliser un sort de destruction d’âme pour que la démone disparaisse à jamais … alors pourquoi vouloir la ramener ? Mission du HWI ? Il s’en fout. Au final, la réponse se trouvait dans le livre. Une démone rejetée par ses pairs … Il se reconnaissait en elle.
 
« Pourquoi je te renverrai à un endroit où les gens n’ont pas une haute estime de toi ? Et puis … »
 
Il préféra rester silencieux, bien qu’il connaisse la raison. Il ne voulait pas se montrer faible. Il donna son manteau à la demoiselle.
 
« J’ai horreur des parchemins d’illusions. Alors tiens, met ce manteau et la capuche. Ça cachera tes cheveux des gens un peu trop curieux. On a de la route à faire avant de rentrer. Mon véhicule n’est pas trop loin. »
 
Il sortit de l’entrepôt. De nombreuses gouttes d’eau dégoulinaient sur son visage et il fixa son véhicule. Un 4x4 du HWI. Il n’aimait pas les voitures mais il doit avouer que cet engin noir lui allait très bien. Il ouvrit la porte passagère et invita la démone à s’asseoir. Il s’installa coté conducteur et soupira, heureux d’être au sec. Son sac était sur la plage arrière et il mit le contact, allumant les phares et se mettant en route.
 
« Bon … Je n’aime pas être trop curieux en voiture mais repose toi. Ça fait 58 ans que tu faisais le ménage et la route sera longue. Je t’emmène avec moi au HWI, on va te trouver un endroit sympa où vivre, tu vas voir … »

[Fin du rp, suite ICI]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Libre] Toujours en attente   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Libre] Toujours en attente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AMY ¤ « Homme libre, toujours tu chériras la mer ! »
» [Libre] Pluie et attente
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haunted Walks Co. :: ISLANDE-